Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 octobre 2017

lp de qc, chap. N° 13 - Patriarches, Livre du Juste

Mythologie, vestiges HarappaLes géologues avec les archéologues ont déterré précieusement, minutieusement des squelettes humains des deux sexes dans leur position initiale, dans les rues de la ville protohistorique de Mohenjo-Daro, et dans d’autres vestiges sur la surface du globe, dont la grandeur était entre trois et quatre mètres. Ceci était la taille normale des humains de l’ère antédiluvienne et la mesure d’une coudée, est la longueur qui existe entre l’os du coude et le bout du doigt majeur de la main soit environ cent dix, cent vingt centimètres (110-120cm)

Genèses VI : 1-& suiv. « Les patriarches se succèdent, Adam engendra Seth qui engendra Énosh, qui engendra Quénâm, qui engendra Mahalaël, qui engendra Yered, qui engendra Hénoch et cet humain marcha avec EL-SHADDAÏ, qui l’appela son « Scribe de Justice », qui engendra Mathusalem le patriarche qui vécut le plus vieux de la planète Terre, qui engendra Lamech, qui engendra Noa dit Noé dans la Bible, quand Noé termina l’Arche tous les Patriarches étaient décédés »

A l’ère de Mahalaël, mais surtout de Yered EL-SHADDAÏ envoya des Veilleurs sur la Terre pour apprendre aux humains la justice et l’équité. « Dans ses jours de Yered, les anges du Seigneur descendirent sur la terre, ceux qu'on appelle les Veilleurs, afin d'apprendre aux enfants des hommes à pratiquer le droit et l'équité sur la terre. » Les Anges du mal que l’on nommait des « Daimonts » étaient ces Anges partisans de Sammaël et qui allaient vers les humains, qui n’oublions pas étaient presque parfait en dehors de cette tare génétique de la mort Ruines Mohenjo-Daropuisqu’ils vivaient jusqu’à neuf cents ans et plus sans atteindre les mille ans, pour leur apprendre les mauvaises choses qu’ils retransmettaient à leur progéniture, c’est comme cela que les humains devenaient de plus en plus mauvais.

 

 

 

Patriarches, Livre du Juste

 

 

Chapitre N° 13

 

 

La Bible dit très rapidement que tout fut créé et façonné en six jours, mais combien de temps dure un jour ? La Galaxie « Terre » est relativement jeune, voire très jeune selon certains géologues, astrologues spécialisés sur la formation de la croute terrestre et sur le développement de l’Univers qui continue toujours à s’agrandir, cela est prouvé par Hubble et les sondes comme « Voyager 1 et 2 ». EL-SHADDAÏ créa la végétation avec ses lois de reproduction selon l’espèce et le genre, mais il ne faut pas oublier que la première « Terre », celle avant le « Déluge », était comme une serre, Genèse II : 5-6, « EL-SHADDAÏ n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, toutefois un flot montait de la terre et arrosait la surface du sol » la différence de température entre l’équateur et les pôles n’excédait pas une vingtaine de degré centigrade, mais tout cela je vous l’ai déjà écrit. Les animaux sauvages et domestiques furent imaginés le sixième jour et à la fin de ce sixième jour l’homme fut façonné, modelé, sculpté des mains d’EL-SHADDAÏ, mais combien de temps sépare la création de l’Homme à celle de la Femme, puisque l’homme était déjà sur la terre de la Terre quand l’Être Suprême l’endormit pour lui prendre un bas de côte pour confectionner la Femme ? Combien de temps l’Homme resta seul sur la Terre, une, deux, trois décennies où plus ?  La création de la femelle pour l’Homme est obligatoirement dans le sixième jour attendu que le septième jour EL-SHADDAÏ le sanctifie comme jour de repos donc il ne peut pas avoir créé Ève ce septième jour !

 El-Shaddaï écrit pour les humains (Copier).jpg

 

 

En faisant des recherches pour vous j’ai trouvé un nouveau Livre Biblique que je nommerai ma quatrième Bible, « Livre du Juste », rangé par la chrétienté dans les apocryphes et pourtant ce livre d’origine hébraïque est cité dans les « Écritures Canoniques », Josué X : 13, « Et le soleil s'arrêta, et la lune se tint immobile jusqu'à ce que le peuple se fût vengé de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le Livre du Juste ? Le soleil se tint immobile au milieu du ciel et près d'un jour entier retarda son coucher. », mais aussi en II Samuel I : 18, qui dit : « Il dit c'est pour apprendre l'arc aux fils de Juda ; c'est écrit au Livre du Juste »,

je n’ai pas eu le temps de rechercher d’autres versets, mais comme j’ai commencé à m’instruire avec ce « Livre du Juste » je vais aussi vous en faire profiter car je suis comme toujours à la recherche de la vérité pour croire avec sincérité en ce Dieu seul et unique, que je nomme EL-SHADDAÏ.

Ce livre, le « Livre du Juste », nomme l’Être Suprême « Jéhova », mais rien à voir avec la secte protestante des « Témoins de Jéhova », alors pour éviter toute confusion j’ai remplacé ce nom « Jéhova » par « EL-SHADDAÏ » en général, mais aussi en « Élohim », « Adonaï » et « Yahvé »

Livre du Juste II : 1-6Ascension Hénoch

« 1 - Or Adam, à l’âge de cent trente ans, connut de nouveau Ève, sa femme ; elle conçut et enfanta un fils à la ressemblance, à l'image d'Adam, et elle le nomma Seth, disant : « Dieu m'a donné un autre fils à la place d'Abel, tué par Caïn »

2 - Seth ayant vécu cent cinq ans engendra un fils qu'il nomma Énos, et les hommes commençaient à se multiplier sur la terre, mais aussi à pervertir leur âme et leur cœur au point de se révolter de plus en plus contre EL-SHADDAÏ, servant des dieux étrangers

4 - Ils se fabriquaient des simulacres en cuivre, en fer, en bois, en pierre, et les servaient : chacun se faisant son dieu et l'adorant.

5 - Et la colère d’Elohim s'enflamma à cause de leurs œuvres et de leurs abominations sur la terre.

6 - Alors EL-SHADDAÏ fit déborder vers eux les eaux du fleuve Guihôn, qui en fit périr un grand nombre en dévastant un tiers de la terre. Malgré cela les hommes ne revenaient pas de leur mauvaise voie, et leur main était encore étendue pour opérer ce qui déplaît aux yeux d’EL-SHADDAÏ. »

Cette immense inondation provoqua des déplacements importants des plaques terrestres occasionnant des éruptions volcaniques grandioses faisant monter la température de la terre en surface que la terre et la roche devenait liquide et desséchait, brûlait tout sur des milliers de kilomètres carrés.

Toujours dans le deuxième chapitre de ce « Livre du Juste » versets 12-13

« 12. Et Caïnân savait par sa sagesse qu'Elohim détruirait les fils des hommes pour avoir fauté sur la terre, et que l’Être Suprême, dans la suite des jours, amènerait sur eux les eaux du déluge.

13. Et en ces jours Caïnân écrivit sur des tablettes de pierre, ce qui devait se passer dans le temps à venir, et il les déposa dans ses archives. »

Caïnân qui marchait avec les Lois et Préceptes d’EL-SHADDAÏ, n’était pourtant pas dans une descendance d’adorateur de l’Être Suprême puisque Énos son père, orthographié aussi Énosh, vivait dans la luxure et la perversion.El-Shaddaï créa la Galaxie Terre (Copier).jpg

Chronologie jusqu’à Hénoch puis Noah : Adam a cent trente ans quand Ève donne naissance à Seth et ce dernier à cent cinq ans à la naissance d’Énosh son fils qui engendra Caïnân à l’âge de quatre-vingt-dix ans. Caïnân était d’une grande sagesse, d’une intelligence remarquable, connaissant toutes les sciences, et il gouvernait les humains, les ramenant pour certains vers EL-SHADDAÏ, car il maîtrisait les esprits et les démons. Ce fut le premier à écrire sur les Tables de pierre la prophétie sur le Déluge, qu'il déposa dans ses archives. Caïnân âgé de soixante-dix ans engendra trois fils et deux filles, le premier né se nommant Malaléël, écrit aussi Mahalaël, et Livre du Juste II : 37, « Malaléel fils de Caïnan ayant vécu soixante-cinq ans, engendra Jared. Et Jared ayant vécu deux cent soixante-deux ans, engendra Hénoch. »

Depuis qu’Adam fut déposé sur la terre de la Terre par l’Être Suprême et que l’Homme reçu le « Souffle de Vie ou l’Haleine de Vie ou encore un Vent de Vie » il y eu jusqu’à la naissance d’Hénoch sept-cent-vingt-deux années.

« Et Hénoch ayant vécu soixante-cinq ans, engendra Mathusala. Après avoir engendré Mathusala, Hénoch marcha avec EL-SHADDAÏ, le servant, et abhorrant les voies des impies. Son âme adhérait à l'enseignement d’EL-SHADDAÏ, à l'intelligence et à la prudence. » Livre du Juste III : 1-2

Je reprends la chronologie des Textes du « Livre de Juste » : Hénoch a sept-cent-vingt-deux ans depuis que l’Homme devint une âme vivante sur la Terre, et à partir de soixante-cinq ans il eut trois fils et deux filles qui sont : « Livre du Juste III : 13, « Mathusala et Élisua et Élimélech, //, et leurs sœurs étaient, Melcha et Noéma. Mathusala ou Mathusalem ayant vécu quatre-vingt-sept ans engendra Lamech. » »

Depuis la naissance de son premier-né, Mathusalem, Hénoch se retira de la vie des hommes, abhorrant les voies des impies, suivant les enseignements d’EL-SHADDAÏ avec intelligence et sagesse.

Dans la cent vingt-deuxième année d’Hénoch un Ange venu des Cieux l’interpella et Hénoch dit : « Me voici ! »

L’Ange répondit : « Hénoch sort de ta retraite et va vers les hommes et instruit-les des voies d’EL-SHADDAÏ ! »

 

 

devant 400 000 humains Hénoch s'élève !

 

 

 

 

 

 

Hénoch enseigna les humains dans les sciences d’EL-SHADDAÏ et tous les Rois, tant les plus grands que les autres ainsi que les chefs venaient écouter Hénoch et ils étaient au nombre de cent-trente à se soumettre à lui le priant de régner sur eux et avec eux, et Hénoch accepta. Après quelques décennies Hénoch se retira une seconde fois de la vie des humains, pour prier EL-SHADDAÏ et recevoir son enseignement. L’Être Suprême lui fit voir toute la vie de l’humanité d’Adam jusqu’à la dernière génération, Hénoch regarda l’avenir de l’humanité avec le Déluge, puis le premier Temple, la destruction du second, la venue de Jésus le Nazôréen sur la Terre, puis la dépravation de l’humain dans les dernières générations comme jamais cela n’avait existé sur la terre de la Terre, tout, il vit tout sans exception, jusqu’à la génération finale.

Pendant les deux-cent-quarante-trois ans de la vie universelle d’Hénoch les humains vivaient heureux sur la terre de la Terre, et cette dernière donnait du fruit les humains la cultivant dans les enseignements et les voies d’Adonaï.

Hors Hénoch fut prévenu par un Ange qu’il allait monter aux Cieux pour enseigner les « Fils d’EL-SHADDAÏ » comme il avait enseigné les fils d’Adam, et les Rois, les Princes, et tous ceux qui avaient un Titre, un Grade, de toute la surface de la planète Terre, étaient environs huit-cents mille à suivre et écouter tous les enseignements, toutes les sciences, toutes les Lois et Préceptes de l’Être Suprême sortant de la bouche d’Hénoch, qu’ils considéraient comme leur Roi, dans ces derniers jours de présence sur la terre de la Terre.

Livre du Juste IV : 1-3, « Or, tous les jours qu'Hénoch avait vécu sur la terre étaient de trois cent soixante-cinq ans.

centre de notre galaxieC'est dans la cent-treizième année de la vie de Lamech, fils de Mathusala, qu'Hénoch monta au ciel.

Après l'ascension d'Hénoch au ciel tous les rois de la terre se levèrent et prirent Mathusala son fils et le sacrèrent pour les gouverner à la place de son père. »

Tout de suite après la mort d’Hénoch, les humains prirent Mathusalem, son fils, comme guide, mais malheureusement une partie des humains commencèrent à se révolter contre ses enseignements, sur toutes les sciences d’EL-SHADDAÏ, et se livrèrent au pillage, brigandage, extorsion et pillage, tout ce qui était mauvais et Élohim s’irrita contre les humains et la terre produisait des chardons, de l’ivraie au lieu du blé et l’orge et les champs n’étaient que de mauvaises herbes que l’humain n’avait pas semées. Malgré cela l’humain continuait dans sa mauvaise voie. Après qu’Hénoch, devant une multitude de Rois, de Princes, de Haut Dignitaires, de Chefs et de Gradés, environ quatre cents mille hommes de pieds, c’était élevé de la terre de la Terre dans un magnifique char étincelant, tiré par quatre splendides chevaux éblouissant de feu vers les Cieux, EL-SHADDAÏ avait envoyé ses Veilleurs pour instruire les humains sur la justice et l’équité. Mais ces Vigiles trouvèrent les filles des hommes très belles, et ils décidèrent de s’accoupler à elles et Yered le père d’Hénoch avait six cent trente ans quand commencèrent ces abominations.

Hénoch décéda en l’an 1087 du jour où Adam reçut le « Souffle de Vie » et qu’il devint une âme vivante, et Yered, le père d’Hénoch avait six-cent-vingt-sept ans, et le fils premier-né d’Hénoch, Mathusalem, avait trois-cents ans et Noé était dans sa trente-et-unième année.

Hénoch vécut peu de temps par rapport aux autres Patriarches antédiluviens, mais pendant deux-cent-quarante-trois ans d’enseignements de toutes les sciences, les humains vécurent heureux, car ils craignaient Hénoch qui avait un visage étincelant, brillant comme mille soleils, puisque l’on voyait à cette époque antédiluvienne le soleil voilé, comme nous le voyons aujourd’hui, le matin, un jour de léger brouillard ou de brume, simplement que le visage d’Hénoch était éblouissant comme le sera, celui de Moïse quand il descendra de la montagne du Sinaï.

Avant Hénoch l’humanité était mauvaise, mais c’était un mal de comportement, d’agissement, car l’humain ne parlait qu’une seule langue, n’avait qu’une seule couleur de peau, ni blanc, ni noire, plus ou moins prononcé selon que l’humain vivait au niveau de l’équateur, des latitudes du Cancer et du Capricorne ou aux Pôles Nord et Sud. Il se nourrissait comme les animaux, herbivores et fructivore, mais il n’était pas carnassier. Les humains se faisaient la guerre entre clans ou pour un morceau de territoire, mais le plus souvent pour avoir les femmes.

L’humanité est devenue mauvaise, vraiment mauvaise et très rapidement après le décès d’Hénoch. En effet les « Princes » de SAMMAËL s’aperçurent que les filles des hommes étaient très belles, mais de tout cela je vous l’ai écrit en détail dans le « chapitre 10 ». Sémyaza qui était leur chef ne prit pas la responsabilité tout seul, voilà pourquoi les chefs de groupe de dix, de ces deux cents Anges qui descendirent sur toute la Terre pour s’unirent avec les femmes des hommes, et avoir des enfants, passèrent un « anathème » entre eux sur le Mont Hermon. Tous les textes apocryphes sont un peu laconiques sans donner un moment précis : « Ceci s’est passé dans les jours de Yered » et tous les jours de Yered durent de quatre-cent-soixante à mille quatre-cent-vingt-deux du jour où Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une âme vivante, ce qui fait que Yered vécut neuf-cent­­-soixante-deux ans.le cœur de la Galaxie Terre vue d'Hubble

Dans tous les Écrits Bibliques ou Apocryphes nous sentons que l’Être Suprême à un profond amour pour l’être humain, et qu’il l’aime par-dessus tout. Il faut reconnaître que cet être humain est sa plus belle création, il n’existe rien d’aussi merveilleux dans tout l’Univers par sa beauté et sa complexité, car à l’origine il a été créé pour vivre éternellement et par la science d’aujourd’hui nous savons que le vieillissement est contre nature. Pourquoi les cellules humaines arrêtent de se reproduire ? … ?

Alors il fallait que l’humain devienne une abomination pour qu’EL-SHADDAÏ désire l’effacer de la surface de la Terre, ainsi que toute sa création d’êtres vivants.

En ces temps les humains s'étaient multipliés en fils et en filles, et s'éloignaient d’EL-SHADDAÏ, et ils apprenaient les uns aux autres leurs mauvaises pratiques, et ils offensaient EL-SHADDAÏ de plus en plus.

Chacun se faisait son dieu à lui. Ils arrachaient et ravissaient les uns aux autres leurs biens, et la terre était pleine d'oppression et d'iniquité.

Les Veilleurs enlevaient de force toutes les femmes qui leur plaisaient, même celles qui appartenaient à des maris. Et ses Anges sachant qu’ils ne remonteraient jamais plus aux cieux étaient pire que les deux cents Anges déchus.

Les Anges déchus apprirent aux humains toutes les technologies militaires dans l’art de tuer en masse son semblable, mais ils professèrent aussi les femmes dans l’art du maquillage, des parures, des bagues en métal précieux comme l’or et l’argent, mais aussi en pierres précieuses. Ces mêmes Anges inculquèrent l’astronomie, l’astrologie, les drogues par les plantes et les remèdes, initièrent les humains à la divination et la luxure.

En ces jours de Yered les Vigiles ou Veilleurs prirent du bétail de la terre, les bêtes des champs et les oiseaux des ciels, et firent le mélange des animaux d'une espèce avec une autre, afin de, avec cela, provoquer, braver EL-SHADDAÏ. Et l’Être Suprême vit que toute la terre était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie, tant l'homme que la bête.

Et EL-SHADDAÏ dit : « Je vais effacer de dessus la terre depuis l'homme jusqu'à l'oiseau du ciel, le bétail et les bêtes des champs ; car je me repens de les avoir créés. » Livre du Juste IV : 15-19

Un peu de chronologie avec le Livre du Juste V : 1-8

5 : 1, « En l'année quatre-vingt-quatrième de la vie de Noé, mourut Énos, fils de Seth, âgé de neuf cent cinq ans. » -- Énos fils de Seth est né en l’an deux-cent-trente-cinq du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante » et il décéda après neuf-cent-cinq ans de vie soit en l’an mille cent quarante.

5 : 2, « Et dans la cent-soixante-dix-neuvième année de la vie de Noé mourut Caïnan, fils d'Énos. Et tous les jours de Caïnan furent de neuf cent dix ans. » – Caïnân fils d’Énos est né en l’an trois-cent-vingt-cinq du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante » et il décéda après neuf-cent-dix ans de vie, soit en l’an mille deux-cent-trente-cinq

5 : 3, « Et dans la deux cent trente-quatrième année de la vie de Noé mourut Malaléel, fils de Caïnan. Et tous les jours de Malaléel furent de huit cent quatre-vingt-quinze ans. » – Malaléël premier-né de Caïnân en l’an trois-cent-quatre-vingt-quinze du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante », et après huit-cent-quatre-vingt-quinze ans de vie, il décéda en l’an mille-deux-cent-quatre-vingt-dix

5 : 4, « Et Jared, fils de Malaléel, mourut en ce temps-là, dans la trois cent soixante-sixième année de la vie de Noé. » Yered fils de Malaléël est né en l’an quatre-cent-soixante du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante », et après neuf-cent-soixante-deux ans de vie, il décéda en l’an mille quatre-cent-vingt-deux.

5 : 6, « Il arriva après un grand nombre de jours, en l'année trois cent soixante-sixième de la vie de Noé, lorsque eurent fini de mourir du milieu des hommes tous ceux qui avaient été fidèles à EL-SHADDAÏ, que ce Dieu réunit Noé et Mathusalem le seul patriarche encore en vie en l’an mille quatre-cent-vingt-deux date de la mort de Yered et leur dit :

5 : 7, « Convoquez tous les hommes, et annoncez-leur ces paroles : Voici ce que dit EL-SHADDAÏ : « Revenez de vos mauvaises voies, quittez vos œuvres criminelles, et il révoquera la sentence qu'il a prononcée contre la terre, et elle ne sera pas mise à exécution. »

5 : 8, Je vous accorde, encore cent vingt ans pour vous convertir. » »

Or, tous ceux qui étaient fidèles à EL-SHADDAÏ mouraient en ces jours-là, afin qu'ils ne voient pas le désastre dont ce Dieu avait décidé d'accabler la race d'Adam.

Esp-sa.-Trinité - Miranda.jpg     

 

Le père de Noé, Lamech, naquit en l’an huit-cent-soixante-quatorze du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante » et ses jours de vie sur la terre de la Terre furent de sept-cent-soixante-dix-sept ans, mais il ne marcha pas droit avec EL-SHADDAÏ et quand il décéda, son fils Noé avait cinq-cent-quatre-vingt-quinze ans et l’année de sa mort était l’an mille six-cent-cinquante et un du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante ».

J’ai voulu comparer les Écrits et Dates des Jubilés avec le Livre du Juste et là, bizarrement, rien ne correspond, même pas l’épouse de Noé, car pour les Jubilés elle se nomme Emzara fille de Rakeel et dans le Livre du Juste, c’est l’une des filles de Hénoch fils de Lamech du nom de Noéma, âgée de cinq-cent-quatre-vingt ans, et Noah à quatre-cent-quatre-vingt-dix-huit ans quand il l’épouse, et Noéma, deuxième fille d’Hénoch est né en l’an neuf-cent-soixante-quatorze du jour ou Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint une « âme vivante ».

Pourquoi EL-SHADDAÏ en est-il venu à occasionner un « Déluge » pour réduire à néant des millénaires de Création, comme Il sera obligé de réduire l’humain à néant dans les dernières générations. Nous ses « Enfants » Il nous demande d’observer ses commandements et ses ordonnances, la justice, d’honorer père et mère, d’aimer notre prochain comme nous-mêmes, de nous garder de l’adultère, de la fornication, de rejeter toute impureté, toute iniquité et de bannir le contre nature comme l’homosexualité et la pédophilie. Car à cause de toutes ces choses, il y a bien longtemps, un « Déluge » est survenu tuant tout ce qui était vivant, nommément dû à la fornication par laquelle les Veilleurs allèrent à l’encontre de la Loi de leurs ordonnances avec les filles des hommes. Ils eurent des fils les Néphilims, ses géants qui dévoraient tout sur la terre, bêtes sauvages et domestiques, mais aussi le cannibalisme mangeant l’être humain, se tuant entre eux pour se dévorer, s’anéantir, et le sang coulait beaucoup à cette époque

La semaine prochaine est la fête d’Halloween sur presque toute la Terre, des Amériques, à l’Australie pour finir sur l’Europe car j’ignore si cela se fête dans le Continent Asiatique.

C’est aussi le fête des morts et pour toute la chrétienté celle de tous les Saints.

Je nomme cette fête de tous les « Saints » la plus grande fête mondiale de l’idolâtrie

Ce sera le thème la semaine prochaine puis je reviendrai sur ce « Déluge »

Portez-vous bien !

Prenez soin de votre maisonnée dans l’amour du seul et unique Dieu qui existe dans tout l’Univers, celui que je nomme EL-SHADDAÏ

Salutations cordiales à Tous

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »