Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 août 2017

lp de qc, chap. N° 5 - Un cataclysme planétaire, "le Déluge"

Dernière phrase du précédent chapitreAntar.-Polar Regions exploration 1911.jpg

 

 

Par hasard, un acide aminé a abouti à un unicellulaire. La théorie de Darwin dit que cet unicellulaire c’est directement transformé dans une forme de vie complexe. Pour qu’il y ait vie il faut un autre unicellulaire qui se mélange au premier pour devenir un bicellulaire.

Question qui jusqu'à aujourd’hui n’a pas été formulée : d’où est venue la deuxième cellule, après que la première se soit formée par un hasard incroyable ? 

Y a-t-il eu simultanément plusieurs hasards incroyables, ou deux seulement, au début ?

 Dans ce cas, il doit y avoir eu n'importe quand, un jour, un bicellulaire.

Pourquoi ne trouve-t-on pas cet organisme dans la nature, ni un tri ou un tétra cellulaire ?

D'où vient le code génétique, comment est-il entré dans la cellule ?

C'est toujours une des plus grandes énigmes de la science !  

Quoi qu'il en soit, la vie est censée s'être développée d'abord dans l'eau, puis aussi sur la terre. Tout se serait déroulé très lentement mais systématiquement. »

La théorie de Charles Lyell --{ 1797 - 1875 } --, qui fonde la géologie, affirme que la modification de la surface terrestre est l’effet de forces infimes, qui est à la base de l’image que nous nous formons du monde. Cela signifie que la physionomie apparente de la Terre ne s’est que très peu modifiée au cours de son histoire.

La théorie de l'évolution de Darwin s'édifie sur ce dogme, inconditionnellement, car il ne peut y avoir d'évolution progressive que si des catastrophes terrestres graves et globales n'ont pas eu lieu. Le darwinisme part de la survie de l'espèce la mieux adaptée selon le principe de sélection. (Science vol-287-295, 2002)

 

 

Un cataclysme planétaire, le « Déluge »

Antarctique - 3 Mats Endurance (Copier).jpg

 

 

Chapitre N°5

 

La question est de savoir si Darwin et ses acolytes ne sont pas des faisans !

Sur toute la surface de la Terre fut trouvé des pas d’humains avec des pattes d’animaux que l’on appelle préhistorique. Par la volonté de vérité de nos chercheurs géologues, archéologues, physiciens et autres de toutes nations, avec toute la technologie moderne, nous pouvons affirmer que les dinosaures, mammouths, sauriens vivaient en compagnie de l’humain.

Ces humains qui vivaient avant le « Déluge », n’étaient pas des hommes de « Néandertales, de Cro-Magnon », mais des humains dont la corpulence était trois à quatre fois la nôtre puisque cet humain mesurait de trois mètres cinquante, à quatre mètres cinquante, de deux cents à trois cents kilogrammes. N’oublions pas que la végétation antédiluvienne était très grande, les séquoïas de cent-cinquante mètres et baobabs de quarante mètres de diamètre poussant dans les forêts équatoriales et amazoniennes étaient des arbres les plus petits des forêts terrestres de la planète « Terre » à l’ère antédiluvienne.

Tous les animaux de l’époque comme les humains se nourrissaient de fruits et de verdure. En Sibérie, nos géologues et archéologues trouvèrent des Mammouths, ancêtres de nos éléphants, et Tigres à dents de Sabres avec de la verdure dans la gueule comme ci, ils avaient été congelés subitement.

Toutes ces découvertes ont prouvé que la Terre avait subi de grandes catastrophes naturelles dont une des principales aurait eu lieu entre une fourchette de dix mille ans tout au plus, et six, sept mille ans plus probablement.

Par un immense « Déluge » la croûte terrestre fut alors plissée, brisée, déplacée et emportée, donc complètement déformée, et si le terme « déluge » dérange disons des inondations majeures, aussi hautes que des montagnes dans certaines contrées, ont englouti de vastes domaines.

Il y a eu aussi une modification rapide de l'axe de rotation de la Terre d'environ 20 degrés, accompagnée d'une modification globale du mouvement des plaques, de grandes éruptions volcaniques locales et d'une modification de la polarité du champ magnétique. (Science, vol. 287, 21/01/2000, p 45

 Nutation : Les oscillations secondaires de l’axe de la planète Terre

 Schwankungsbereich Erdachse traduc. Domaine de fluctuation de l’axe de la Terre

Sonnenstrahlen  traduc.  Rayon du soleil

   Ekliptikebene   traduc.   Niveau ou plan écliptique

Präzessionskegel traduc.   Quille de préconcession

Ohne Nutation   traduc.   Sans Nutation soit sans oscillation de l’axe de la Terre

 Axe de la Terre Nutation.jpg

 

 Précession de l'axe de la Terre.

Contrairement à l'époque précédant le déluge, l'axe terrestre (E) est aujourd'hui incliné de 23,5 degrés (E1 ) et tourne en cercle (sans tenir compte de la nutation) autour de l'axe (E) vertical sur le plan de la trajectoire terrestre (A = plan de l'écliptique), qui passe par le centre du soleil. En 12890 ans (180 degrés du cercle de précession) l'axe terrestre se déplace à l'inverse de son propre sens de rotation de E1 à E2. Ce processus fait que les étoiles semblent se déplacer constamment, et ne se trouvent au même endroit du firmament qu'après un cycle complet de précession de 360 degrés, en à peu près 25780 ans. En outre, le roulis de l'axe terrestre (nutation) doit être pris en considération ; il se superpose à la précession et traverse une période d'environ 40000 ans. A1 = ligne de l'équateur au moment X, A2= ligne de l'équateur à E2 au moment (X+12890)

Je vais continuer à vous prouver l’existence d’une grande catastrophe planétaire, ou des catastrophes similaires et rapprochées sur toute la surface du globe, moins probable que la première supposition.

Comme voilà plus d’une décennie que je vous écris, vous savez que mon but est que de part vous-même, par votre conscience, vous veniez à suivre les Lois et Préceptes d’EL-SHADDAÏ et que vous viviez en mettant en pratique les enseignements de Jésus le Nazaréen, qui tout au long de sa vie fut sa ligne de conduite, contrairement à « Mahomet », de son véritable nom « Abu-Kasim Muhammad », ne sachant ni lire ni écrire, mais qui  était malgré cet handicap, un véritable chef de guerre et fin politicien.

Les historiens Arabes, de bonne foi, vous diront que « Abu-Kasim Muhammad » était atteint, de ce que l’on nommait à l’époque, la maladie des fous, car il était épileptique, et il est décédé le 8 Mars 632 suite à une crise plus forte que les autres. Il fonda la religion Musulmane par les armes et le sang. Quand il prit la ville de la Mecque, ville où était enchâssée la météorite dans une maison en quadrilatère, qui était pour les Arabes la présence de leur Dieu « AL-ILAH », et tout Arabe devait au moins une fois dans sa vie venir faire un pèlerinage à la Mecque et tourner sept fois autour de cette maison afin que leurs péchés, leurs fautes leur soit pardonnées. Mahomet fit décapité les prêtres qui officiaient sous la tenture, puis fit sortir toute la population de la ville sur le mont qui surplombait cette cité et exigeât allégeance de la population. Tous ceux qui refusèrent, eurent la tête tranchée.

C’est là qu’il transformât le nom « AL-ILAH » en « ALLAH »   

Comme je ne suis pas un farfelu je vais vous poser des faits qui ont réellement existé confirmés scientifiquement, donc toutes idées spirituelles à écarter.

Pour les courageux, tout ce que j’écris peut-être vérifié. Voici quelques références : « Le mensonge de l’évolution 2005 », « les livres des Sciences vol de 285- 307, de 2000 à 2005 et plus », « Natural Hazards vol 24 +, 2001 », « Géology vol 32, n° 9, 2004 », « Advanced Matérials 2005, vol 17 + » « National Academy of Science » et bien sur « l’Erreur de Darwin » etc …

L'existence des dinosaures il y a relativement peu de temps a été confirmée par plusieurs découvertes d'os non pétrifiés ainsi que de quelques cellules manifestement intactes, tissu mou bien conservé et vaisseaux sanguins élastiques et extensibles, appartenant à un tyrannosaure fossile

Le pétrole s'est formé de façon anorganique et non à partir de matière organique morte (Proceedings of the National Academy of Sciences, 2002, vol. 99, p 10976-10981).

 Des crânes de l'âge de pierre (Néandertaliens et Cro-Magnon) originaires d'Allemagne ont été brusquement rajeunis de presque 30 000 ans et leur âge a été estimé à tout au plus à 5000 ans.

Hans Joachim Zillmer grand géologue de l’académie de New-York écrit :

« Le déluge modifia d’une manière fondamentale et extrême toutes les conditions environnementales, la composition de notre atmosphère ainsi que toutes les conditions climatiques. Une catastrophe mondiale contredit les théories fondamentales de Lyell, géologue et la théorie de !’évolution de Darwin biologiste. Pendant le déroulement du déluge, faxe de la Terre a été dévié avec des conséquences dévastatrices pour notre monde, et les mammouths, dinosaures, sauriens et beaucoup d’autres se sont éteints. »

 

Sommer   =  Été  ---------------------  Winter  =  Hiver

6 Monate = halbe Sonnenumkreisung   traduc.   6 mois = demi orbite du soleilAxe de la Terre - Les Saisons.jpg

Auf nördlicher Erdhalbkugel   traduc.  Sur l’hémisphère nordique

Sonnenstrahlen   traduc.  Rayons du soleil

Erdoberfläche   traduc.   Surface de la Terre, --terrestre, --au sol

 

La genèse des saisons.

Elles ne viennent pas de la variation de la distance par rapport au soleil due à la trajectoire elliptique. Seul l'axe terrestre incliné de 23,5 degrés par rapport à la verticale sur le plan de la trajectoire de la terre fait apparaître les saisons. Le soleil éclaire plus intensément au cours d'une demi-année l'hémisphère nord, et au cours d'une autre l'hémisphère sud, parce que l'angle d'arrivée des rayons solaires est différent, et parce qu'il apparaît ainsi une différence de réchauffement des différentes régions de la surface de la terre. Un point quelconque (P) représente une localisation à la surface de la Terre pendant le semestre d'hiver et d'été. E1 = axe terrestre incliné et A1 = ligne correspondante de l'équateur. 

 

 

 Axe de la Terre - Vertical.jpg

Axe terrestre droit.

Avant le déluge, l'axe terrestre était à peu près droit, donc vertical par rapport au plan de la trajectoire. Il ne pouvait pas en résulter de saisons, car l'angle de pénétration et donc l'intensité des rayons du soleil sont toujours les mêmes tout au long de l'année pour un point quelconque à la surface de la Terre. La conséquence en était un climat uniforme de tropical à tempéré sur l'ensemble de la Terre, dont témoignent les gisements de charbon au pôle Sud et les bancs de coraux à proximité du pôle Nord. L'illumination solaire constamment plus faible au niveau des pôles entraînait des calottes glaciaires polaires comme celles de Mars, mais sans ère glaciaire. Un point quelconque (P) à la surface de la Terre est toujours illuminé par le soleil pendant toute l'année. A = équateur, E = axe terrestre droit

 

Deux témoins inconditionnels de ce phénomène cataclysmique du « Déluge » le Pôle Sud et le Pôle Nord. Le Pôle Nord est devenu en un temps très rapide une étendu de glace iceberg. En Sibérie les Toungouses nourrissent leurs chiens de traîneaux avec la viande de Mammouths très bien conservés. La plus grande partie de l'ivoire utilisé en Extrême-Orient pour des ouvrages sculptés provient aujourd'hui encore des grands gisements d'ivoire de la Sibérie. Il s'agit des défenses des Mammouths éteints depuis longtemps. Aujourd’hui dans toute la Sibérie et une partie de l’Alaska prit dans la glace dans des positions vitales des milliers de Mammouths mais aussi plus étonnant des rhinocéros, chevaux, lapins, écureuils, gloutons et campagnols animaux vivant dans les régions chaudes, tempérées, et l’on trouve en outre mentionné par messieurs Michael Zimmermann et Richard Tedford la découverte d’un lynx.

Je devrai écrire sur le spirituel, mais je suis convaincu, peut-être à tort, qu’il est nécessaire de parler de ces évènements climatiques qui ont déformé la croûte terrestre dans un temps que l’on nous dit éloigné de quelques centaines de milliers d’années, alors que ce cataclysme fut très proche, voire dix mille ans maximums.

Voyons maintenant le pôle sud, l’Antarctique Continent découvert en 1818 officiellement, mais connu des marins puisque représenté sur des cartes du XVIème siècle.

C'est depuis 1957 seulement que nous connaissons la topographie de ce continent avec des montagnes, des fleuves et des côtes cachées sous la glace, grâce aux photographies spéciales par satellite

Les plus connues des cartes anciennes sont les cartes du monde du général et cartographe turc Piri Reis de 1513 qui n'ont été découvertes qu'en 1929 dans le palais de Topkapi à Istanbul, et y ont séjourné sous forme de deux fragments.

Comment le Pôle Sud peut-il être dessiné d'une manière qualitativement exacte, en outre dépourvu de glace, sur des cartes antiques ? L'ouvrage standard « Maps of the Ancient Sea Kings » de Charles Hapgood, en 1966, présente les résultats littéralement stupéfiants de l'étude des cartes antiques.

La carte du monde d'Oranteus Finaeus, de l'an 1531, est composée de diverses cartes encore plus anciennes, avec différentes projections. Sur cette carte, les régions côtières effectives de l'Antarctique, la mer de Ross et d'autres détails sont représentés dépourvus de glace.

Les cartes de Mercator établies par le géographe néerlandais Gerhard Kremer, 1512- 1594, ont été rassemblées en 1569 en un atlas. L'Antarctique est représenté sur plusieurs cartes. La carte de Finaeus est elle aussi contenue dans cet atlas.

L'authenticité de ces documents est hors de question et n'est d'ailleurs pas contestée. Ces cartes contiennent aussi, à côté des côtes de l'Amérique du sud et du nord, des détails de ces continents, comme la position des Andes et la source de l'Amazone. Les îles Falkland ont été officiellement découvertes en 1592, mais sont déjà dessinées au degré de latitude correct sur les cartes de 1513. Ce qui est cependant intéressant, c'est que l'on trouve dessinés sur les cartes de Piri Reis avec une précision incroyable les masses de terre, montagnes, golfes, îles et côtes qui se trouvent aujourd'hui sous un kilomètre-cinq de glace !

Là où se trouve la mer, au sud de la Terre de Feu, il y a sur la carte une langue de terre qui va jusqu'à l'Antarctique. On a établi au moyen de sondages écho qu'il y a encore 11000 ans, il existait entre l'Amérique du Sud et l'Antarctique une liaison terrestre qui se trouve maintenant sous l'eau, si l'on suppose un niveau de la mer assez bas avant l'époque de la période diluvienne

La détermination des parallèles peut être facilement effectuée au moyen de mesures d'angle des positions du soleil ou des étoiles avec des appareils primitifs. La détermination du degré de latitude est beaucoup plus complexe ; elle n'a pu être possible de façon approximative qu'au début du XVI siècle, et de façon exacte depuis 1761. La forme ellipsoïde de la Terre constitue un facteur de complexité. Mais si l'on veut tracer une carte avec des déterminations topographiques exactes sur une surface plane, il faut prendre en compte la courbure de la Terre, et pour des distances supérieures, il est nécessaire d'avoir au moins des connaissances en trigonométrie sphérique ou en d'autres méthodes de projection. ---- [« Les origines de la trigonométrie remontent aux civilisations de l’Égypte antique, de Mésopotamie et de la vallée de l’Indus, il y a plus de 4000 ans av. l’EC. Lagadha, environ 1350-1200 av l’EC aurait été le premier mathématicien à utiliser la géométrie et la trigonométrie pour l’astronomie et dont on retrouve une trace écrite ; la plupart de ses travaux aurait aujourd’hui disparu mais son Vedanga Jvotisha nous est parvenu » (encyclopédie Wikipédia.)--- ] Sans connaissance des mathématiques supérieures, sans savoir technique et sans l'utilisation des instruments de précision nécessaires, il est impossible de tracer une carte exacte.

Alors comment ces marins ont-ils fait pour découvrir ce Continent enfouis sous un kilomètre-cinq de glace, en dessiner le pourtour, avec toute sa topographie d’une exactitude étonnante ? … ?

Plus étonnant encore, Christophe Colomb n’est pas le premier à découvrir les Amériques. Au Nord côté Groenland, Canada et estuaire du Saint Laurent, c’est le Viking Éric le Rouge qui en 950 de J-C découvrira en premier l’Amérique du Nord déjà habité par les Indiens

Mais il est aussi tout à fait possible que l'Amérique ait été découverte plus tôt encore. Heinke Sudhoff présente dans son livre, « Sorry, Kolumbus », beaucoup de preuves en faveur de l'échange culturel et de la présence de marins antiques dans les Amériques On a trouvé des restes de toute sorte, qui confirment sans équivoque la présence de Chinois, de Phéniciens et d'autres peuples du Proche-Orient dans les Amériques.

Des témoignages de peuples négroïdes ne manquent pas non plus et sont devenus mondialement célèbres grâce aux têtes de pierre colossales des Olmèques, dont certaines sont des figures de type éthiopiens.

 José María Melgar y Serrano écrit à propos de la sculpture :

« […] Ce qui m'a le plus étonné, c'est le type éthiopien qu'elle représente. J'ai pensé qu'il y avait eu sans doute des Noirs dans ce pays, et cela aux premiers âges du monde. »

Que connaissons-nous exactement de nos ancêtres antédiluviens et de ceux qui ont vécu cette catastrophe planétaire ? …

« Les Olmèques sont un ancien peuple précolombien de Méso-Amérique s’étant épanoui de 1200 à 500 av. J-C. sur la côte du golfe du Mexique dans le bassin de Mexico et le long de la côte du Pacifique jusqu’au sud du Costa-Rica

La religiosité olmèque demeure aujourd'hui encore largement inconnue, et à ce titre, la religion pratiquée par les Olmèques demeure objet de spéculations. La nature et le nombre de divinités olmèques font ainsi l’objet de controverses. »Vestige Olmèque - Cabeza Colosal nº1 del Museo Xalapa blank (Copier) (Copier).jpg

Je ne vais pas en rester là !  Car il y a sur cette Terre des phénomènes étranges contés par les humains. Les humains ont l’esprit fertile et particulièrement ceux de la descendance de Sem, de Cham, de Japhet et de tous les autres de la famille noahide nommé en général sémitique. La littérature Arabo-Persique regorge de ces histoires fabuleuses avec des Géants, Cyclopes, Ogres, lampes et lanternes magiques, avec des magiciens enfermés dans une fiole, enchainés dans un livre, se déplaçant sur un Tapis-Volant à la vitesse de la lumière, etc ….

Si certes, il y a un peu d’imagination humaine, du fantastique, du merveilleux, il y a aussi du vrai, du véridique, du vécu comme base du conte ou de l’histoire.

Je vais continuer à écrire, pour vous émerveiller, des choses admirables qui se sont passés sur notre planète Terre. Nous nous croyons en ce XXIème siècle plus intelligent que nos ancêtres antédiluviens et après, nous ferions mieux de rester humble car je vous réserve quelques petites surprises !

Portez-vous bien !, Prenez soin de votre maisonnée, de vous-mêmes ! Que votre cœur soit sincère dans vos prières à ce Dieu seul et unique, pas d’hypocrisie, la vérité, seule la vérité ! J’espère et je souhaite que cette lecture fut agréable, non rébarbatif, mais plein de connaissances et d’enseignements pour vous endurcir contre le mal et fortifier votre foi.

Salutations cordiales à Tous !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »