Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 janvier 2018

Lp de qc, chap. N° 18 - Nouvelle Terre, nouveau Cieux

Champignon atomique désert du Névada YucaCe Dieu seul et unique ne faisait rien sur « un coup de tête », il accomplissait les choses avec sagesse, il connaissait la dangerosité du nucléaire, le temps et le cubage de l’eau pour supprimer toutes radiations atomiques de la planète Terre voilà pourquoi l’eau monta au-dessus de la plus haute montagne d’un peu plus de seize mètres, car un peu moins ne nettoyait pas la terre correctement et un peu plus cela n’était pas nécessaire car tout est fait avec justesse par cet Être Suprême.

L’eau est tombée sur la planisphère Terre pendant quarante jours et quarante nuits sans discontinuer, les écluses de dessous la terre s’ouvrirent aussi et crachèrent tout se qui est liquide car il fallait nettoyer, purifier, épurer, assainir la terre de la Terre, afin qu’il n’y ait plus de radiation des explosions atomiques qui se produisirent par la bêtise humaine.

EL-SHADDAÏ se jura que jamais plus il n’y aurait de guerres atomiques sur toute la sphère terrestre, car pour purger la terre il faudrait un autre « Déluge » ce qui abolirait « l’Arc-en-Ciel » un accord éternel avec la race humaine et son Dieu, Lui-même, EL-SHADDAÏ, et se serait se mentir, renier ce qui est sorti de sa bouche, impossible pour ce Dieu de droiture et de justice. Et pourtant « les Écritures Prophétiques » disent que dans « les Dernières Générations » comme Hénoch l’a écrit, les humains deviendront dépravés comme jamais ils ne l’ont été sur la terre de la Terre, en comparaison Sodome et Gomorrhe ne sont qu’une page de publicité. Aujourd’hui nous voyons les conséquences de la radioactivité car les villes de Nagasaki et Hiroshima souffre encore après plus de soixante-dix ans des retombées radioactives sur la terre, les animaux, et les humains, est-ce que les hommes vont être assez fous pour recommencer ? … Malheureusement je suis positif et il faudra par un tremblement de terre et un tsunami enfouir toute une région peut être grande comme la France dans les profondeurs de la terre pour nettoyer, fumiger, lessiver cette portion de terre qui sera remplacé par une autre qui sortira de la profondeur de l’océan, mais le plus sage c’est qu’EL-SHADDAÏ détruise le mal en purifiant l’humain afin que celui-ci vive sur une terre paradisiaque. C’est de l’utopie ? Certes non ! Une espérance de tout cœur !

 

 

 

Nouvelle Terre, nouveaux Cieux

 

Chapitre N° 18

 

 

Noé vogua sur les flots pendant sept mois puis l’Arche posa son fond sur les plateaux du Mont Loubard dans la chaîne montagneuse Ararat en Anatolie endroit où le Tigre et l’Euphrate les deux grands fleuves de Mésopotamie prennent leur source et se jettent dans le Golfe Persique.Euphrate et son affluent le Tigre

Ces deux fleuves délimitaient une partie du territoire d’Eden, mais n’oublions pas les transformations géologiques occasionnées par le « Déluge ». En effet nos scientifiques géologues déclarent que les mers d’Aral, Caspienne, Noire, Égée et Méditerranée se formèrent l’hors du « Déluge » faisant monter la chaîne de montagne Ararat, ainsi que la chaîne Tibétaine avec l’Himalaya. Par le poids de l’eau sur la croûte terrestre, il s’est produit le phénomène des vases communicants, des plaques se sont enfoncées relevant celles qui étaient à côté voilà pourquoi l’on dit que les Alpes sont des chaînes de montagnes jeunes, qui un jour où l’autre, s’élèveront encore à cause du glissement des plaques de la croûte terrestre.

Mais il y a aussi cette immensité sablonneuse et rocailleuse qui part de la péninsule Arabique et qui se termine sur les plages marocaines et mauritanienne toute cette immensité si fertile avant le « Déluge » se retrouve aride dû à la chaleur intensive que reçu cette région par les incendies gigantesques mais aussi des explosions nucléaires prouvés par les géologues avec tous ces artefacts, vestiges de plaques en verre de couleur verte-grises sales prouvant que les sédiments terrestres ont atteint des températures dépassant l’imagination et cela n’a pu se produire que par des explosions nucléaires.

La géologie démontre que sous ce sable existait avant des immenses forêts, des lacs gigantesques, plus justement des mers, mais c’est aussi sous ces déserts qu’il y a les plus grandes nappes phréatiques dont la plus grande se trouve en Inde du Nord sous le désert de Thar et de la cité antédiluvienne de la protohistoire, Mohenjo-Daro, qui possède une radioactivité cinquante fois supérieures à la normale obligeant le gouvernement Hindou à stopper les fouilles car trop dangereux pour l’humain

Comme  pour la Péninsule Arabique et le Sahara les géologues et archéologues ont démontré que sous l’épaisseur du sable sur plusieurs dizaines de mètres de profondeur, il y avait avant une végétation luxuriante puisqu’il fut trouvé des squelettes de la famille des crocodiles, des crustacés, et des coquilles de gastéropodes, de l’Hélix pomatia qui est l’escargot de bourgogne, des empreintes de pieds humains, de Dinosaures et Mammouths et autres animaux préhistoriques, mais aussi des traces de fleuves avec leurs affluents. L’un de ces fleuves en Arabie Heureuse qui est le Yemen et aussi Oman pourrait être le « Pishôn » biblique, le « Gihôn » étant, pensons-nous, le Nil Blanc et le Nil Bleu qui ont leur source dans le pays de Coush ou Cush qui est aujourd’hui l’Éthiopie. Les quatre fleuves du Territoire d’Eden devant être les quatre points cardinaux

Carte de l'étendu du désert de l'inde au MarocComment était la surface de la planète Terre avant le « Déluge » ? Combien existait-il de Continent ? Une chose est maintenant certaine, le Continent des Atlantes existait à l’ère antédiluvienne et ils avaient une technologie bien supérieure à la nôtre puisqu’ils connaissaient des ondes que nous ignorons encore et ils avaient douze planètes rattachées à notre système solaire et aujourd’hui nous n’en connaissons que dix, la dixième fut découverte il n’y a pas bien longtemps

Quarante jours de pluie sur la terre de la Terre, mais aussi quarante nuits et il pleuvait à torrent sans discontinuer, ne serait-ce qu’une minute, c’est la voûte Céleste qui s’effondre, cette épaisseur de gaze d’hydrogène et d’oxygène qui formait une très large nuée protégeant la terre des rayons ultra-violets du soleil et la mettant sous serre voilà pourquoi la végétation était-elle si gigantesque, luxuriante, abondante et pléthorique tout comme la grandeur des animaux et des humains, et en même temps les écluses d’eau souterraine sortirent formant des geysers car comme écrits avant il fallait nettoyer la terre de la Terre de toute sa radioactivité car EL-SHADDAÏ ne voulait pas que tous les êtres vivants de l’Arche soient défigurés comme des monstres à cause de la radioactivité. L’Arche au début quand il s’éleva de la terre et commença à voguer sur les flots par le vent, le tonnerre et les éclairs et les bourrasques de la tempête malgré le poids, car il y avait plus de mille espèces animalières, grosses et moins grosses, plus les bêtes et les bestioles, plus le matériel qui devait être bien arrimé la caisse de bois était balloté comme les légumes en ébullitions dans la marmite et tout ce monde êtres humains compris avaient la peur au ventre sentant leur fin proche alors ils pleuraient criaient vers EL-SHADDAÏ, les lions rugissaient, les félins miaulaient, les bœufs, vaches, taureaux, gnous, zèbres et autres de la même race beuglaient, meuglaient, les loups et ceux de leur race hurlaient à la mort, quant aux équidés ils hennissaient avec force, et les humains criaient pleuraient, imploraient cet Être Suprême pour qu’ils calment les intempéries et le vent diminuât en puissance et les flots commencèrent Lion rugissantà se tranquilliser et l’Arche s’amadouât navigant gentiment. Et EL-SHADDAÏ fit souffler une petite bise chaude pour assécher la terre de la Terre. Il fallut sept mois avant de voir le sommet des premières montagnes et ce Dieu seul et unique avait retenu la pluie pendant tout ce temps et les gouffres de la terre de la Terre s’ouvrirent pour aspirer une partie de l’eau qui était sur la terre et voilà dix mois que la pluie avait cessé de tomber et la terre de la Terre continuait à s’assécher.

Le début du « Déluge » commença dans la six-centième année de la vie de Noé, le deuxième mois, le dix-septième jour, et l’Arche s’était posé sur la terre, dans un des Plateaux du Mont Loubard de la chaine de montagne Ararat en Anatolie, la Turquie d’aujourd’hui, le septième mois après le début du « Déluge ». Le dixième mois l’on commençait à voir les sommets des montagnes sur la terre et l’eau était neige, d’une blancheur éclatante et l’eau continuait à diminuer sur la terre et les abîmes de la terre de la Terre s’ouvrirent et l’eau s’engouffra dans les profondeurs de la terre. EL-SHADDAÏ fit lever une bise chaude sur toute la Terre pour assécher la terre, et l’eau continua à descendre. Dans l’Arche qui était encore entourée d’eau la vie continuait éclairé par un éclairage artificiel et ceux qui étaient à l’intérieur animaux comme humains ignorait ce qui se passait à l’extérieur de ce bâtiment, mais grâce à l’horloge biologique des animaux les humains purent compter les jours et les nuits passé dans ce vaisseau rectangulaire de trois-cent-trente mètres de long, cinquante-cinq mètres de large sur trente-quatre mètres de haut le tout sur quatre niveaux

L’horloge de la terre de la Terre fut pendant tout ce temps de quarante jours et quarante nuits de pluie sans discontinuer puis cent-cinquante jours, soit cinq mois où les eaux restèrent en hauteur de seize mètres cinquante centimètres au-dessus de la plus haute montagne de la planète Terre, mais ces eaux étaient tumultueuses dans leurs profondeurs car il fallait lessiver, frotter, nettoyer la terre de toute cette radioactivité dû aux explosions atomiques voilà pourquoi la terre resta si longtemps sous l’eau. Puis EL-SHADDAÏ commença à assécher tout doucement la terre de la Terre et cinq autres mois venaient, soit cent-cinquante jours, de se passer avant d’apercevoir les sommets des nouvelles montagnes des nouveaux Continents du globe Terre. Tout allait changer sur cette nouvelle terre, les montagnes, les cours d’eau, les mers et les océans. Au début du dixième mois EL-SHADDAÏ fit souffler un vent chaud sur toute la terre de la planisphère Terre en retenant la pluie et la terre de la sphère Terre sécha et l’on commençait à apercevoir les montagnes et les vallées et à la fin du dixième mois Noah ouvrit la fenêtre de l’Arche et lâcha un corbeau et celui-ci vola au-dessus des eaux et revenait se poser sur le toit du navire rectangulaire. A la fin du onzième mois Noé par la même fenêtre laissa s’envoler une colombe et celle-ci revint sur le soir sans rien alors Noah attendit une semaine et libéra la colombe et celle-ci revint dans la soirée avec une pousse d’un rameau d’olivier dans le bec, alors Noé sut que la terre était sèche, mais il attendit encore sept autres jours il envoya la tourterelle mais celle-ci ne revînt pas.

Alors il voulut sortir de l’Arche mais EL-SHADDAÏ ordonna d’attendre une année complète.

La nuit la voie LactéeDans la six-cent-unième année de Noah le deuxième mois, qui était la fin du douzième mois, le dix-septième jour, qui fut le premier jour dans la soirée ou l’eau du ciel commença à se déverser, Noé avec l’aide des humains qui traversèrent cette épreuve, ouvrirent la porte de l’arche et firent sauter le toit du bâtiment, cela faisait un an jour pour jour que le « Déluge » avait débuté

Essayez de vous mettre à la place de ces humains qui ont toujours vu le ciel voilé comme un jour de brouillard fin. Ils viennent de passer une année dans un bâtiment qui devait craquer de partout avec un éclairage très sophistiqué artificiel s’approchant sans doute de la lumière du jour qu’ils avaient à cette époque pour éviter que le corp ne s’atrophie ils devaient se promener dans ce bâtiment sur toute sa longueur et sa hauteur  par des rampes d’accès et ce qui est valable pour l’humain l’était autant pour les animaux qui devaient garder une certaine discipline, car pour le moment ils ne sont pas carnivores mais herbivores et fructivores tout comme les humains. Il y avait dans cette Arche plus de mille espèces d’animaux sans compter les bêtes et les bestioles, et quand j’écris bêtes le pense à toutes ces espèces qui sont grosses comme un lapin, et bestioles comme les grenouilles, escargot, ver luisant, etc…, sans compter tout ce qui vit dans dix mètres carrés de terre le monde des insectes et un monde microscopique fabuleux.

La porte de l’Arche ouverte, le toit de ce bâtiment enlevé croyez-vous que les oiseaux s’envolassent tout de suite ? Non ! Je ne le pense pas ! Un vol d’essai et l’oiseau revient dans cette immense caisse. Pour les animaux se fut la même chose, il étai nécessaire qu’ils s’habituassent à la lumière du jour et aussi à l’air donc pendant quelques jours ils restèrent cantonner autour de ce bâtiment.

Comme déjà écrit, les humains avaient emportez avec eux ce qu’ils aimaient comme plantes et comme graines et de tout cela ils prirent un nombre grandiose de plantes, mais EL-SHADDAÏ, pour moi, question de logique, avait dû ordonner à la terre de la Terre de produire des plantes mais qu’en plus cet Être Suprême avant que l’Arche ne soit ouvert, car du jour où ce Navire toucha la terre par la cale et s’arrêta de voguer il se passa sept mois complet comme une plénitude avant qu’EL-SHADDAÏ ordonna à Noé d’ouvrir la porte du bâtiment, il donna force à la terre, la végétation, la flore, le fourrage, aux prairie, mais aussi aux arbres de toutes les espèces de croître abondamment afin que toute la terre soit belle pour recevoir les animaux, bêtes et bestioles, mais aussi l’humain.le nouveau monde animal

Réfléchissons un peu, nous avons très peu de preuve de ce que je vais avancer, seul l’esprit et la logique ainsi que la foi dans un Être Suprême, invisible à l’humain, puisque « nous ne pouvons voir sa face et vivre sur la terre » voilà pourquoi à son Ami Moïse il lui dit : « cache-toi dans la faille du rocher, je vais mettre ma main et tu apercevras mon dos, car tu ne peux voir ma face et vivre », les animaux bêtes et bestioles ainsi que l’humain ne pouvais pas voir une terre désertique, une savane ou une steppes, cela ne pouvait être possible. Pour certains animaux, bêtes ou bestioles il fallait de la forêt pour se cacher, pour faire son habitat. Le temps que tous les êtres vivants, animaux, bêtes et bestioles ainsi que les humains étaient dans l’Arche, tous mangeaient de l’herbe, des racines et des fruits pour qu’il y ait une bonne entente entre animaux, mais aussi entre l’animal quel qu’il soit et l’homme.

Au sortir de l’Arche dans les deux mois qui allaient suivre tout allait changer entre les humains et les animaux, une inimitié allait s’installer entre ces êtres vivants, ainsi que les animaux entre eux. EL-SHADDAÏ pendant le « Déluge » avait changé l’ordre des choses, du microscopique, à la grandeur, en physique et en chimie, tout allait être métamorphoser même l’équilibre naturel puisque même des plantes allaient devenir carnivores. EL-SHADDAÏ pendant ce déluge ordonna à la terre de créer de nouvelles espèces de petites bêtes et bestioles, mais les espèces animalières antédiluviennes allait ce transformer comme les mammouths dont la descendance sont des éléphants de Malaisie et des Indes à petites oreilles et celui d’Afriques avec des immenses oreilles, Mais aussi la lignée des félins venant du tigre à dents de sabre qui donnera des tigres bien sûr mais aussi des pumas, des panthères dont la noire, des guépards, les lynx etc…, et je reconnais mon ignorance au sujet des animaux que l’on nomme préhistorique ou antédiluvien, mais le soleil ainsi que la nourriture aida le millier, voire plus, des animaux de l’Arche à se transformer et à remplir la terre de la Terre.

Toujours dans ma logique, les animaux cités ci-dessus sont ceux qui ressembleront à cela quelques huit cents à mille ans après le « Déluge », temps aussi où l’humain perdra de sa stature pour en arriver à mesurer en moyenne un mètre quatre-vingt, un mètre quatre-vingt-dix et à ne vivre que deux cents ans, puis cent-vingt ans maximum.

Le chapitre dix de cette Genèse nous décrit la généalogie des fils de Noé omettant tous ceux qui furent né avant le Déluge. Par contre la IIIème Bible : « Les Jubilés » donnent :

« Voici quels sont les fils de Sem : Élam, Assur, Arpaxad celui qui naquit deux ans après le Déluge, Loud et Aram

Les fils de Japhet sont Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Méshék et Tiras »

  « Arpaxad pris pour femme la nommée Râsou’eyâ fille de Sousan, fille d’Élam ».

Noah-ni,-Arche Noé.jpgCe simple verset confirme que dans l’Arche il devait y avoir les filles de Noé avec leur mari et leurs enfants de plus ces « Jubilés » font bien remarquer les enfants nés après le Déluge ce que la Bible générale ne fait pas puisque pour ces écrits tous les enfants des fils de Noé sont nés après le Déluge.

Quand ils sortirent de l’Arche le soleil éblouissait leurs yeux, puis leur chauffait la peau, le ciel était d’une couleur qu’ils n’avait jamais vue. L’air que les animaux respirait n’était plus le même, sa température avait changé, même si dans le « Navire » l’air aussi petit à petit s’était modifié, chaud la journée et froid la nuit. Les animaux sortirent tour-à-tour de ce vaisseau de fortune si je peux nommer cette immense caisse rectangulaire « un navire », espèce par espèce, mais ils mirent du temps à vraiment s’éloigner du bâtiment de bois qui était pour tous ces animaux un refuge, tout comme pour les humains.

Les animaux involontairement, les premiers jours, les premières semaines continuèrent à se nourrir pour une partie de l’Arche, et pour une autre partie de l’herbe et du feuillage qu’ils trouvèrent autour de l’Arche en s’éloignant de plus en plus, mais surtout en prenant de l’assurance s’acclimatant de cette nouvelle terre.

La Bible écrit en Genèse VIII : 20

« Noé construisit un autel à Yahvé, il prit de tous les animaux purs et de tous les oiseaux purs et offrit des holocaustes sur l'autel. »

Question : qui lui a suggéré de faire le sacrifice du petit bétail, si ce n’est EL-SHADDAÏ en songe et surtout comment faire ?

IIIème Bible : « Les Jubilés » VI : 1-3

Un an après le premier jour du « Déluge »

« Et à la nouvelle lune du troisième mois, il sortit de l’arche et construit un autel sur cette montagne et il fit expiation pour la terre. Il prit un petit et fit expiation par son sang pour toute la faute terrestre, car toute chose qui y était fut détruite sauf ceux qui étaient dans l’arche avec Noah.

Et il déposa la graisse sur l’autel et il prit un bœuf et une chèvre et un mouton et des petits et du sel et une tourterelle et une jeune colombe et déposa sur l’autel un sacrifice au feu et versa dessus une offrande mélangée d’huile et l’aspergea de vin et couvrit le tout d’encens, ce qui fit monter une bonne odeur acceptable devant le seigneur. » (É.I.p.662)arc en ciel, alliance éternelle

Vous constaterez que le sacrifice n’est pas fait tout de suite à l’ouverture de la porte du bâtiment mais à la « nouvelle Lune » donc Noah prouve par là qu’il se fit aux Livres d’Hénoch car la « nouvelle Lune » c’est celle qu’il voit donc la « pleine Lune », mais il attend trois mois après l’ouverture de la porte de l’Arche et cette caisse de bois est toujours leur refuge.

Les humains comme les animaux, bêtes et bestioles ont peur de cette nouvelle terre. Pensez à l’émerveillement de ces humains devant la nuit étoilée, car c’est la première fois qu’il regarde une nuit si claire si belle, et moi qui connait les nuits de l’Anatolie, la Turquie d’aujourd’hui c’est une merveille, incomparable avec notre latitude, les nuits sont d’un noir plus profond, les étoiles plus brillantes, le contraste est magnifique surtout si vous êtes en pleine campagne très loin de l’éclairage des villes. Pensez aussi à la première pluie, la peur que ce ne soit de nouveau un « Déluge » et le jour du premier orage avec le tonnerre et les éclairs la crainte des éléments et la peur aussi alors ces humains se tournent vers ce Dieu qu’ils prient sans le voir.

Les animaux bêtes et bestioles dit sauvages se sont éloignées de l’Arche mais avant leur départ, à l’ouverture des portes EL-SHADDAÏ dit : la Bible Genèse IX : 1-7, « « EL-SHADDAÏ bénit Noé et ses fils et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre.

Soyez la crainte et l'effroi de tous les animaux de la terre et de tous les oiseaux du ciel, comme de tout ce dont la terre fourmille et de tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains.

Tout ce qui se meut et possède la vie vous servira de nourriture, je vous donne tout cela au même titre que la verdure des plantes.

Seulement, vous ne mangerez pas la chair avec son âme, c'est-à-dire le sang.

Mais je demanderai compte du sang de chacun de vous. J'en demanderai compte à tous les animaux et à l'homme, aux hommes entre eux, je demanderai compte de l'âme de l'homme.

Qui verse le sang de l'homme, par l'homme aura son sang versé. Car à l'image d’EL-SHADDAÏ l'homme a été fait

Pour vous, soyez féconds, multipliez, pullulez sur la terre et la dominez. » »

Alliance visible avec la race humaine et un DieuConstatez la différence de langage entre tous les animaux vivant sur la terre, dans la mer et dans les airs et l’humain, avec celui employé après le « Déluge ». Avant l’Être Suprême dit : Genèse I : 28, « EL-SHADDAÏ les bénit et leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre. » » En premier c’est une domination sur tout le monde animal, bêtes et bestioles, en second c’est une crainte et un effroi de tout le monde animal, du plus petit au plus gros, devant l’humain car ils sont livrés à ce dernier

Tout ce qui vit et se meut sur la terre, dans les eaux, et dans les airs devient une nourriture pour l’humain ! Quel changement avec l’avant Déluge !

Constatez aussi les animaux sauvages, les carnassiers, ils courent après un gnou, un zèbre, une gazelle ou une antilope, ils le font tomber et de suite le saigne à la gorge et ne commence à le manger qu’une fois le sang écoulé, jamais ils ne mangeront une bête étouffée avec son sang

Ceci est notre histoire d’où nous venons notre ascendance.

Après le « Déluge » bien des choses changeront, l’humain dans ses sciences fera une régression, mais cela est une autre histoire

Portez-vous bien et prenez soin de vous et de votre maisonnée dans les principes de ce Dieu seul et unique que je nomme EL-SHADDAÏ.

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »