Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 août 2017

Les Prémices de ... chap. N°3 - Du système solaire à l'Homme

ss-4planètes Terre de Mercure à Mars.jpgDernières phrases du précédent chapitre.

 

Tout ce que je viens d’écrire fut découvert par l’humain.

Quand l’Être Suprême dit : « faisons ! que nous reconnaissions de notre hauteur cette Planète Terre ! »

En effet ils ont fait sur une certaine distance tout ce qui doit être fait pour qu’il y ait « VIE » et que cela soit éternel.

Je viens de vous d’écrire tout ce que le Fondateur, le Créateur a fait et fait faire pour la Terre, uniquement avec des couches de gaz, de molécules, d’ondes, nommé « Atmosphère » par l’humain, afin que celle-ci soit repérable dans l’univers, mais aussi tout ce qui est nécessaire à sa protection. Pour vous écrire, j’ai lu des pages et des pages sur l’atmosphère et son fonctionnement, je fus émerveillé par sa complexité indéchiffrable, car les « Scientifiques Spécialistes » de cette science expliquent très bien tout ce qu’il y a comme matière, reconnaissant qu’ils ne connaissent pas tout de « l’Atmosphère » et qu’ils supputent, supposent, imaginent, avec d’énormes questions en suspend.

C’est là que je m’aperçois combien je suis petit devant mon Créateur et qu’IL me donne une preuve de son existence. Il faut avoir l’humilité de reconnaître la puissance de gestion qu’il y a dans ce mécanisme, et que celui-ci n’a pu se façonner tout seul même avec des milliards d’années, comme voudrait le dire certains humains de mauvaise foi.

La Terre était sombre et froide.

Toutes ces enveloppes produiront un effet de serre, ce qui réchauffera la Terre, mais la pression sera très forte, alors un orifice de sécurité fut créé dans les couches supérieures à la troposphère pour que cette pression soit variable sans excès.

 Nos scientifiques se servent de ce passage pour sortir et entrer de la stratosphère avec les fusées et les navettes spatiales.

Tout ce travail fut accompli.

Ils regardèrent tout leur ouvrage !

L’ÊTRE SUPRÊME voyant sa création dit :

 « Maintenant sur la Terre il y a un Jour, il y a une Nuit, il y a un Soir, il y a un Matin. » Gn I

 Rel-El-Shaddaï de ses mains créa ....jpg

 

Du système solaire à l’Homme

 

 

Chapitre N°3

 

Nous venons de lire la naissance de l’Univers ainsi que la Voie Lactée avec la Galaxie de la Terre et il faut reconnaître l’ingéniosité de notre « Système Solaire », avec son luminaire Soleil et toute les planètes posées à une distance les unes des autres qui de la planète Terre forme des étoiles. Vénus astre que nous apercevons le matin au lever du jour et qui est pour les humains l’astre du « Diable » et la même planète que l’on nomme « l’Étoile du Berger » le soir au crépuscule.

Lorsque Vénus est visible, elle apparaît toujours la première dans le ciel du soir et disparaît la dernière dans le ciel du matin. C’est l’astre le plus brillant du ciel, après le Soleil et la Lune. Cette particularité la rendait utile aux bergers, car ils pouvaient s’orienter en la voyant : le soir, elle se trouve toujours dans la direction ouest ; le matin, toujours vers l’est

Néanmoins, les bergers étaient habitués à la vie en pleine nature et possédaient d’autres méthodes pour s’orienter.

La particularité de cette planète, est son sens de rotation autour du soleil, sens des aiguille d’une montre, toutes les autres planètes de notre système solaire se déplaçant inversement aux aiguilles d’une montre sauf Uranus qui a aussi une rotation rétrograde contrairement aux autres que l’on dit « prograde ».

En lisant ce que je viens d’écrire, nous sommes obligés de penser à une intelligence supranaturelle car ce n’est pas le hasard que cette planète soit la première étoile et la dernière étincelant dans notre Ciel

Alors je continue l’histoire écrite dans les « Livres » sur la venue de la vie sur notre planète. Ce globe est placé à une certaine distance du soleil, un mètre de plus, un mètre de moins, et la vie est impossible sur la Terre, puis il tourne sur lui-même à une certaine vitesse pour que, en vingt-quatre heures, du point zéro il se retrouve au point zéro, et ce globe tournera autour du soleil sur une trajectoire elliptique un certain nombre de jour pour qu’il exista des saisons sur cette sphère qui représentera pour les vivants une année.

Je réitère, il est impossible que tout cela vienne du hasard, ne pas le reconnaître c’est se mentir à soi-même, une « Intelligence » incommensurable à l’humain doit exister

Par le réchauffement de la terre, une nuée se formait au-dessus de celle-ci qui la protégeait des rayons du soleil.

Les « Écritures » :

« … Élohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre …//… Un flot montait de la terre et arrosait toute la surface du sol. » Genèse II : 5-6  

En effet la première « enveloppe » de la terre, celle la plus près de la terre de la Terre a été il y a cinq mille à dix mille ans une couche très épaisse de vapeur d’eau qui avait mis la Terre sous serre et la pression atmosphérique exercée sur la terre était deux fois plus élevée que celle d’aujourd’hui.  La différence de l’épaisseur de la couche atmosphérique était moins importante qu’aujourd’hui : 60 à 50 kilomètres équateur pôles et aujourd’hui s’est de 60 à 30 kilomètres entre l’équateur et les pôles.

Le champ magnétique terrestre, en effet, est continuellement déformé par le vent solaire. L'épaisseur de l'atmosphère varie donc notablement. En outre, comme l'eau des océans, l'atmosphère subit l'influence de la rotation du système Terre-Lune et les interférences gravitationnelles de la Lune et du Soleil. Comme les molécules de gaz, plus légères et moins liées entre elles que les molécules de l'eau de mer, ont de grandes possibilités de mouvement, les marées atmosphériques sont des phénomènes beaucoup plus considérables que les marées océaniques.

La plus grande partie de la masse atmosphérique est proche de la surface : l'air se raréfie en altitude et la pression diminue ; celle-ci peut être mesurée au moyen d'un altimètre ou d'un baromètre.

L'atmosphère est responsable d'un effet de serre qui réchauffe la surface de la Terre. Sans elle, la température moyenne sur Terre serait de −18 °C, contre 15 °C actuellement. Cet effet de serre découle des propriétés des gaz vis-à-vis des ondes électromagnétiques.

Tout était maintenant réuni pour qu’il y ait la VIE sur la Terre …

Le « Temps » passa …

L’Être-Suprême créa tout ce qui est « Vie », en donnant à la terre de la Terre « FORCE » par ses LOIS de physique et chimie impénétrables, énigmatiques, inaccessibles, indéchiffrables, voir obscures et ésotériques.

« IL » ne voulait pas que le capharnaüm du début de sa réalisation recommençât. Alors toute sa conception, « IL » la fît en plusieurs étapes avec du « Temps ».

Les Écritures, Genèse I :

----Selon les traductions et les dogmes religieux les « Bibles écrivent » :

Bible de Tours 1866, « DIEU dit : »,

Bible de Jérusalem « Iahvé dit : »,

 Bible des Pléiades « Élohim dit : » et « Yahvé Élohim dit : »

 Une autre traduction donne « Adonaï dit : »

« …« Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux et qu’il sépare les eaux d’avec les eaux …//…Que les eaux de dessous les cieux s’amassent en un seul lieu et qu’apparaisse la « Sèche » … ou l’ « Aride » … ! »

Les eaux du dessous furent nommées « mer » et « l’Aride » « terre ». Les eaux du dessus furent appelées « CIEUX » avec l’étendue du « Firmament » … » Genèse I

Les Écritures :

« … « Élohim dit :

« Que la terre produise de la verdure : des herbes contenant leur semence selon leur espèce, des arbres de toutes espèces avec leur semence, des arbres fruitiers faisant du fruit selon leur espèce contenant leur semence. »

Parenthèse

Dans les écritures de la BIBLE, surtout dans le Livre de la Genèse, il existe des doublets, répétitions, discordes au sujet de la « Création », de l’être humain homme et femme.

Une chose est sûre, grâce aux archéologues et paléographes des Écrits ont été découverts et traduits comme le « Livre de la Pentateuque ». Cette découverte prouverait que les livres de la Genèse, Exode, Deutéronome étaient déjà connu en -622-621 Av. J-C.

Tout en changeant de registre autres faits marquants ; l’alphabet latin serait la descendance d’une très vieille écriture « BERBÈRE » linéaire d’origine sémitique, bien plus ancienne que les hiéroglyphes égyptiens, et l’écriture phénicienne, elle-même étant une déformation d’une écriture hébraïque très ancienne ---- ère de NOÉ ---- les deux ayant disparues en dehors de quelques bribes …

Fait étonnant il fut demandé à ces scientifiques, la plus grande discrétion !

Comme le Vatican avec ses Manuscrits !  

Heureusement avec Internet il est très difficile aujourd’hui de cloisonner …

Merci le WEB !

Les Rouleaux de la « Grande Bibliothèque d’Alexandrie » nous auraient été utiles !

Revenons à ces Écrits Bibliques …

Lisez-les attentivement ! Genèse chapitre I et II

Adonaï dit :

« Que les eaux grouillent d’un grouillement {-foisonnent d’un foisonnement-} d’êtres vivants et que les volatiles volent au-dessus de la terre, {- à la surface du firmament des cieux ! -} contre le firmament du ciel ! »

Puis il est écrit :

---Élohim réalisa les grands -{-dragons et tous les animaux vivants qui remuent, ceux dont les eaux foisonnent, selon leur espèce, et tout volatile ailé, selon son espèce-}- monstres marins et tous les êtres vivants qui glissent ; les eaux les firent grouiller selon leur espèce et toute la gent ailée selon son espèce.---

Toujours dans le premier chapitre de la Genèse quelques versets plus loin.

Yahvé dit :

 « Que la terre-{-fasse sortir des animaux vivants-}- produise des êtres vivants selon leur espèce : bestiaux,-{-reptiles, bêtes sauvages, selon….-}- bestioles, bêtes sauvages selon leur espèce ! »

Il en fut ainsi.

Après cette lecture, voici ma conception philosophique de réflexion sur ces Textes ; l’ÊTRE supérieur, le MAÎTRE de l’UNIVERS, Celui aux multiples NOMS selon la religion, le courant de pensé, la secte, ne fait aucune « Création » en dehors des petits et grands animaux aquatiques.

Il dit bien --- «  que les eaux produisent { firent }…..que la terre produise…. » ---

Donc « IL » a donné « FORCE » au liquide et solide de créer. Ces « Éléments » sont les « créateurs » de tout « le petit et l’infiniment petit, » … si l’on peut dire !…

Une certitude !…

Aujourd’hui prouvé par nos chercheurs et scientifiques …, la Terre, matière solide et liquide, produit chaque année entre 1200 et 1400 nouvelles espèces d’insectes, pour autant de disparition

Fait étrange !

Cela confirme les Écrits ci-dessus ! …

Je me souviens de ces séquences, dans le « Petit Rapporteur » de Jacques Martin, sur l’infiniment petit. Il nous montrait le nombre incalculable d’êtres vivants que nous avons sur notre peau, dans nos poils, toutes les bestioles que les poils de nos narines retiennent en filtrant l’air que nous respirons, le nombre d’insectes que mangent les oiseaux invisibles à l’œil humain ,….toute la vie qu’il y a dans une goutte d’eau, de vin, dans un dé de terre, …ainsi de suite,…c’est incroyable !

 TF1 ferait bien de nous rediffuser ces séquences intéressantes !

Sur la Terre maintenant, il existe la vie végétale, avec des Lois, Statuts, Préceptes, Ordonnances bien définies en physique, en chimie …

Puis une petite partie du monde animal, tout ce qui vit dans, sur, et à proximité de la terre et de l’eau, de l’éponge, à la crevette, grenouille, mulot, taupe, ver de terre, fourmi, moustique, abeille, papillon, lézard, orvet …

Là aussi tout a été bien défini, chacun ayant son utilité, son cycle de vie, de reproduction, de fin.

{----Tous sont attachés les uns aux autres par un fil invisible, comme les planètes de notre Galaxie.

 Telle plante nourrit telle bête ou bestiole, telle bête ou bestiole sert de nourriture à des congénères, ou à tel animal, tel autre se nourrit en nettoyant la terre …, ainsi de suite, le cercle, … pour que tout se régénère !

Si dans un cycle, un seul fil est coupé, tout le cycle disparaît. Nous humains, combien de cycles avons nous fait disparaître ? …

Combien, en un siècle, d’espèces d’arbres fruitiers ont disparu, d’herbes, de fleurs, d’arbres, d’animaux petits et grands, sur la terre et dans la mer ? …

Aucun Scientifique, Chercheur, Religieux, Politique ne peut me contredire !…

La vérité étant tellement évidente !….----}

L’Être Suprême à ce stade n’a façonné, modelé que les petits et grands êtres aquatiques : de l’éperlan à la baleine ---

{----Vous constaterez que je ne parle pas de « JOUR ».

Ceci pour une seule chose, combien de « Temps » dure un « JOUR », …moins de 1000 ans, ou 1000, 2000, 3000, …7000, …10.000 ans ? …

Nul ne le sait ! …

Nous supputons, …estimons, …imaginons, … supposons que …… !

 C’est tout !... !…

Le « temps » comme nous le concevons aujourd’hui n’existe pas dans la « Création », dans « l’Univers », mais le « TEMPS » entre un « commencement »  et une  « fin »  celui-là existe, et ne peut être défini. C’est pourquoi l’ÊTRE SUPRÊME a donné un « Temps » défini à la Terre pour tourner autour du Soleil, sure elle-même, pour calculer les années, pour les Saisons, pour les Jours, pour les Nuits selon les saisons, pour que tous les êtres vivants puissent se repérer et surtout l’Humain.

 « IL » a ordonné un « Temps » pour toute chose, naître, grandir, manger, jouer, danser, travailler, aimer, rire, pleurer, dormir…, sans le définir dans le temps.

 Notre naissance nous l’ignorons puisque nous ne sommes riens, et, quand nous naissons notre « Temps » de vie, pour nous, est indéfini dans le « TEMPS », heureusement ! …

 « IL » n’a jamais voulu que ce « Temps » devienne l’esclavagiste de l’humain, … mais c’est l’humain qui s’est rendu volontairement esclave du « TEMPS »---- }

Arrêtons l’interlude et revenons-en aux Textes !

Selon les Écrits, l’ « Homme » fut formé avant ou après que l’Être Suprême ne modelât les animaux et les oiseaux ? …

 Deux sont vagues, mais le troisième, considéré comme apocryphe est le plus intéressant.

«----…Élohim {-Dieu-} dit :

 « Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance ! {- comme notre ressemblance, et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre.-} Qu’ils aient autorité sur les poissons de la mer et sur les oiseaux des cieux, sur les bestiaux, sur toutes les bêtes sauvages et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre ! »

Élohim {-Dieu-} créa donc l’homme à son image, à l’image d’Élohim {-Dieu-} il le créa. Il les créa mâle et femelle {-homme et femme-}.----… »

Autres textes Bibliques :

« « « …---« Alors EL-SHADDAÏ forma l’homme, poussière provenant du sol, {-modela l’homme avec la glaise du sol-} et il insuffla en ses narines une haleine de vie et l’homme devint {-un être vivant-} âme vivante.

//… EL-SHADDAÏ prit l’homme et l’installa dans le jardin d’Eden {-planta un jardin en Éden, à l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait modelé.} pour le cultiver et pour le garder.

//… Iahvé Élohim dit :

 « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je veux lui faire une aide {-qui lui soit assortie-} qui soit semblable à lui. »

Alors Iahvé Élohim forma {-modela encore-} du sol {-toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel-} tout animal des champs et tout oiseau des cieux, il les amena vers l’homme pour voir comment il les appellerait {-chacun devait porter le nom que l’homme lui aurait donné-} et pour que tout animal vivant ait pour nom celui dont l’homme l’appellerait.

//… Mais pour l’homme on ne trouva pas une aide qui fût semblable à lui.----- »…. » »

Si j’ai bien compris ces textes, une partie des petits animaux, même sauvages, avait déjà été façonnée, créée. Puis l’homme, ensuite les gros animaux proches de l’homme {- tout animal domestique-} ainsi que tous les oiseaux et les bêtes sauvages.

 Là, l’Homme est encore seul !

Les animaux sont présentés à l’homme, ou se présentent à celui-ci, afin qu’ils les nomment.

C’est là que l’homme se rencontre qu’il est seul……

Voilà pourquoi son Inventeur dit :

« Il n’est pas bon que l’……… ».

 Alors il lui façonne une compagne.

 Je reviendrais sur ce thème.

Voyons maintenant les Écrits Apocryphes ! …

 La troisième « BIBLE » !

« ----« EL-SHADDAÏ créa l’homme à son image, à notre ressemblance, à notre reflet.

Petite parenthèse : vous constatez que le texte commence par l’image d’EL-SHADDAÏ, puis continue par (notre) qui est un pluriel, donc il est logique de penser que « ressemblance et reflet » sont l’image du Père et du Fils qui se ressemblent mais ne sont pas pareilles, à moins que ce ne soient le physique des invisibles

«  Il le modela, façonna, sculpta, dans un ordre magnifique.

 Il a fait les cinq sens dans la tête, les yeux pour voir, les oreilles pour entendre, le nez pour sentir les odeurs et respirer, la langue pour goûter et parler, le cerveau avec l’esprit pour commander, conseiller, il a joint le cou à la tête à laquelle, pour donner belle apparence, il a ajouté les cheveux.

Puis relié au cou, il a fait une cage dans laquelle il a mis le cœur pour la pensée, pour le protéger, avec les poumons et la trachée pour inspirer l’air, en dessous, le ventre pour séparer ce qui est dans l’estomac, le foie pour la colère, la bile pour l’aigreur, la rate pour le rire, les reins pour la ruse, les muscles lombaires pour la puissance, les flancs pour se coucher, la hanche pour la force, et ainsi de suite. Il déploya les nerfs pour commander les mouvements, sentir, toucher, les veines dans lesquelles circule le sang, fleuve, rivière, ruisseau de la vie, tout cela agencé avec harmonie. »

L’Homme, pas un seul être vivant ne lui ressemblera, lui, à l’image d’Élohim, à notre ressemblance, d’une magnifique beauté, d’une perfection sans égale, conçu pour être indestructible, éternel.

Il a, en effet, créé tout humain à son image. Telle est sa force, tel est son travail.

En effet il fut écrit ceci :

« Qui outrage la face de l’homme outrage la face d’EL-SHADDAÏ, qui a dégout de la face de l’homme a dégout de la face du Seigneur, qui méprise la face de l’homme méprise la face d’EL-SHADDAÏ, qui crache à la face de l’homme crache à la face d’EL-SHADDAÏ, colère et grand jugement contre celui qui commet un tel acte. » (BEI - livre d’Hénoch II, XLIV, 2, p, 1201-1202- Mt. V, 2 )

EL-SHADDAÏ prit l’Homme dans ses mains et le posa délicatement sur la Terre en territoire d’Éden.

Là, il souffla le « Souffle de Vie » dans ces narines et l’homme devint un être vivant. Il lui donna seigneurie sur tous les animaux de la terre.

 IL dit :

« Je vous donne toutes les herbes portant semence, tous les arbres fruitiers portant du fruit et semence, ce sera votre nourriture. A toutes les bêtes sauvages, tous les oiseaux du ciel, tous les reptiles, tous ce qui est animé de vie, je donne comme nourriture toute la verdure des plantes. »

La semaine prochaine je continuerai l’histoire de l’humain qui fut déposé parfait avec sa compagne sue la terre de la Terre. Cette histoire est-elle réelle ou est-ce une fiction ? La réponse dans quelques jours, le temps des recherches !

Portez-vous bien et prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : J-P G. dit « GRANDELOUPO »