Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 février 2018

Lp de qc, chap. N° 23 - Égypte, Pyramides, électricité, Hyksôs

Antiq-Pyramide--Sakkara.jpgAujourd’hui, grâce aux archéologues qui parcourent le monde, nous pouvons certifier que ce système de construction a été pratiqué sur toute la face du globe et toujours pour des édifices religieux et mortuaires. Il suffit de regarder les premières pyramides, les temples Aztèques, Incas, et même certaines constructions de temples asiatiques. Nous sommes bien obligés de reconnaître que ces édifices ont tous la même origine, de par leur conception extérieure similaire, sauf se mentir effrontément … et cela n’a jamais fait avancer la science, au contraire !

Voici quelques références « d’ÉCRITS et TEXTES » religieux ou historiques les plus connus, souvent falsifiés, réservés à certaines élites, certes très instruit, mais peu intelligent, car manquant souvent de logique, certifiant « vérité » leur supposition, supputation, imaginaire, invention, déformation de certains textes …, les autres beaucoup plus authentiques et véridiques évincés du grand public.

Quelques exemples ci-dessous ! ….

-----« Eusèbe de Césarée dans ….  « Préparation évangélique, voir particulièrement IX, XVIII » « Histoire ecclésiastique » …, Saint Jérôme dans « Prolugus Galéatus », … Philon dans « De opificio mundi » et « Confusione linguarum », … Ben Sirach « Ecclésiastique » IIIème siècle av. J.C., …La vie des Réchabites selon la « Narration de Zosime », … Légende iranienne du Roi « Yima » dans le « Vendidad », …  Code de Hammourabi XIX , XVIIIème siècle av. J.C. « La Loi du Talion », … Édouard Dhorme recueils « l’Épopée de Gilgamesh, le Déluge babylonien, l’Aurore de l’histoire Babylonienne », …. Chez Plon « Les Manuscrits de la Mer Morte », … La Bible de Jérusalem, … La Bible des Pléiades « Ancien et Nouveau Testament », … La IIIème Bible « Écrits Intertestamentaires » « Testament de Ruben, Nephtali, Gad » « Écrits Sibyllins », « Les Jubilés »,  « Antiquités Bibliques », …. Hénoch ou Énoch, … Baruch, Esdras II, III, IV,… La Bible éthiopienne en Guez ... Flavius Joseph de Vidal et Naquet dans « Antiquités Juives, Guerre des Juifs » et beaucoup d’autres comme les Religions et Civilisations Aztèques, Incas, Hindous IXème siècle av. J.C., …Naissance du Bouddhisme… etc  »------

Continuons les « Écritures » et ces phénomènes étranges, que certains humains pour des raisons de pouvoir et d’argent, se retranchant derrière la religion, tiennent absolument à cacher aux peuples.

Pourquoi ? …

 Je l’ignore ! …

 Par contre ce que je sais, c’est que ce que je vais écrire ci-dessous a été retranché, transformé de certains « Écrits » Bibliques authentiques.

 Tous les bons Éditeurs dans leur « Prologue » font cette annotation :

 « Nous savons que les manuscrits de la Bible, qui sont conservés, ne sont que des copies de copies des textes originaux, et que celles-ci ont été maintes fois altérées, avant d’être fixées par le travail gigantesque des Massorètes ….{ Maîtres de la traduction, érudit et scribe du IIème avant J-C., au IXème siècle après J-C. successeurs des « Soférim » scribes experts en calligraphie hébraïque, qui connaissaient les Livres originaux du TaNak, …Bible hébraïque composée de vingt-quatre livres … « l’écrit » … et du Talmud de Babylone… « l’oral » … dont-il nous reste une édition presque complète … « 586 av. J-C. » …}…, témoins de la tradition vivante. Les versions, en particulier la plus ancienne, celle dite des « Septante » sont d’un grand secours pour les corrections indispensables. »

 

Égypte, Pyramide générateur électrique   

 

-4500 à -1670, puis Les Hyksôs

 

 

Chapitre N° 23

 

 

Il existe aussi les « Manuscrits de la Mer Morte », mais une très infime partie est à la disposition du public, car ces Messieurs en « ROBE ROUGE » ainsi que leur chef ce « PONTIFE », ce « Très Saint Père », pas plus « Saint » que vous et moi, mais cela est certain, il n’est pas « SAIN », car écrit ainsi cela signifie propre, sans tache, pur, limpide, se prenant pour le « Maître de l’Univers », ont mis leur « VETO » sur beaucoup de parchemins trouvés à Qumran, ceux-ci dévoilant certaines vérités à leur sujet et sur la BIBLE.

Il a fallu tout le courage de ces hommes, comme Jozef Milik, James Vanderkam, pour dévoiler certains Écrits sur Internet et faire un marché, à la limite du chantage avec le VATICAN, pour la publication de plusieurs parchemins.Tour de Babel-les travaux avance.jpg

Après ces quelques explications, je peux revenir à notre « Tour de Babel », nom qui lui fut donné grâce à son ingénieur « BELIUS » cité plus haut. Voici les « ÉCRITS » :

Premier Texte proche de la BIBLE commune …

« ….EL-SHADDAÏ dit :

 « Voici ce qu’un peuple unique a entrepris de faire ; maintenant rien ne leur échappera. Allons, descendons et confondons leurs langages. Qu’ils n’entendent plus les paroles les uns des autres et qu’ils se dispersent parmi les villes et les nations. Ainsi ils ne concevront aucun dessein unique jusqu’au jour du Jugement. »

EL-SHADDAÏ descendit, et nous descendîmes avec Lui, pour voir la ville et la Tour qu’avaient fondées les humains. Elle se trouvait entre Assur et Babylone, dans le pays de Shinéar. Il confondit leur langue, et ainsi ils n’entendirent plus les paroles les uns des autres et cessèrent de construire la Tour et la ville. EL-SHADDAÏ envoya un vent violent sur la Tour et la renversa à terre. On l’appela « La RUINE ». ….. »

C’est ce texte des Septante qui fut adopté par les Massorètes, et qui fut altéré plusieurs fois.

Deuxième Texte : celui-là, par contre, fut évincé avec empressement, pourtant connu d’Origène, Eusèbe de Césarée, Philon, le Talmud de Babylone, le TaNack de Baruch, Esdras, Isaïe …

 Pourquoi ? …

 Sans aucun doute la réponse est là ! … ! …

-----« ….EL-SHADDAÏ dit :

 « Voici qu’ils sont un seul peuple et ils ont une seule langue pour tous. Ce qu’ils ont commencé à faire, la terre ne le supportera pas et le ciel ne pourra tolérer sa vue. Il arrivera, si on ne les empêche pas immédiatement, qu’ils deviendront audacieux en tout ce qu’ils auront décidé de faire.

 C’est pourquoi, voici que je vais séparer leurs langues, changer leur aspect, leur visage et je les disperserai dans tous les pays pour que chacun ne connaisse plus son frère et que chacun d’entre eux ne comprenne plus la langue de son prochain.

 Je mets les pierres en garde à leur sujet. Ils se construiront des demeures avec les tiges de la paille et ils se creuseront des cavernes et, comme les bêtes des champs, ils habiteront là.

Et il en sera ainsi devant moi en tout temps, pour que plus jamais ils ne pensent à cela. Je les considérerai comme une goutte d’eau et je les comparerai à un crachat. Pour certains, leur fin viendra dans l’eau, quant aux autres, ils seront desséchés par la soif. »

EL-SHADDAÏ descendit, et nous descendîmes avec Lui.

EL-SHADDAÏ fit tout ce qui avait été dit.

 Il sépara leurs langues, changea leur physique, leur aspect, chacun ne reconnaissant plus son frère, ne comprenant plus la langue de son prochain. C’est ainsi que leur dessein fut brisé et qu’ils cessèrent de bâtir la Tour.

EL-SHADDAÏ les dispersa de là, sur la face de toute la terre. Chacun partit selon son aspect, selon son langage. A cause de cela, on donna à ce lieu le nom de « CONFUSION » et de « RUINE » car EL-SHADDAÏ confondit leurs langages, changea leur visage et leur aspect, qu’il les dispersa sur la surface de toute la Terre, et c’est là qu’il envoya un vent violent qui détruisit toute la Tour et la ville. …. »----Aspect des humains 3 couleurs de peau.jpg

En lisant ces « Textes » nous comprenons mieux la diversité de la race humaine.  Mais avec des « Écrits » comme ceux ci-dessus, la religion prend un coup de massue, et les scientifiques aussi, car la première a ces dogmes en disgrâce, et les autres sont obligés de reconnaître une « Force Supérieure », donc un phénomène religieux. Voilà pourquoi les deux ont intérêt que ces Textes restent cachés.

En premier, ce Texte détruit complètement la doctrine de « l’évolution », puis la croyance des « Cro-Magnon, Neandertal, et tout ce qui se termine en « thrope » ».

 Pour moi ce Texte confirme que des humains vivaient dans des grottes, et qu’ils connaissaient l’écriture, le dessin et la peinture. Il suffit de regarder les fresques des grottes de Lascaux, pour voir que la différence avec les animaux d’aujourd’hui est minime, surtout que l’humain a anéanti pas mal de races de chevaux, car les dessins représentent bien des chevaux.

Des « Écrits » comme ceux-là remettent tout en question, même les dates ! …

 Ils ont quand même entre 5600 et 5400 ans.

Je vais encore lancer une pierre sur les « Évolutionnistes ».

Je serai très curieux que l’un d’eux m’explique clairement ce que je vais écrire ci-dessous. Constatations scientifiques ! …

Les médecins légistes en regardant un squelette, vous donnent sur-le-champ la région d’origine de celui-ci ; homme asiatique, femme Nord-Africaine, homme africain du sud, européen du nord, américain du sud, indien du nord …, etc. Pourtant, vivant, ils fonctionnaient tous pareils, pensés, actions, langages, vues, …

Qu’est-ce qui les différenciaient ? …

La couleur de peau, la corpulence, le langage, et quelques petites choses bénignes, mais en dehors de cela il n’y a aucune différence car le sang de l’un peut convenir à l’autre, le rein, le foie, même le cœur …

 Aspect des descendant de Cham.jpgEst-il possible qu’il y ait eu évolution avec autant de paramètres opposés ?

Là, il y a bien un « Mystère » !

Tant de particularités ! …

Quelques chercheurs ont essayé de trouver le pourquoi des diversités de couleur de peau, sans grand résultat, car le plus étonnant est le squelette humain. En effet, un bon médecin légiste au premier coup d’œil vous informe ainsi : squelette homme, femme, amérindien du nord, du sud, de l’est, ou américain du sud, du nord, ou encore Amérique du sud, Argentine, Chili de la cordillère des Andes, les Guyanes, Brésil, européen méridional, du Caucase, Asiatique, Mongolie, les Steppes, Chine, Malaisie, Japon, ou encore Australien, Afrique centrale, du Sud, du Nord, du Maghreb ou de l’Atlas. Oui quand il y a eu la transformation des aspects de l’humain celle-ci s’est faites par la région, les intempéries et de la nourriture régionale qui va avec, un exemple flagrant, laisser un européen vivre vingt à trente ans en Asie, son visage se transformera car en premier les yeux seront « bridés ». A la Tour de la « Confusion », de la « Ruine », de Babel la couleur de peau changea, car plusieurs « Écrits » apocryphes disent : les descendants de Cham eurent la peau noire, noire bleutée, noire anthracite, en un mot toutes les couleurs dans le noir, du pâle au brillant, au profond. L’origine de leur langage peu connu est le tifinaghe, le berbère, le Guez, …etc. La Bible Éthiopienne dont l’origine daterait de l’ère de la Reine de Sabba dans « l’Arabie Heureuse » est écrite en guèze, un mélange de l’hébreu de l’ère de Salomon et d’un idiome parlé en « Arabie Heureuse ». La légende conte que quand la Reine de Sabba quitta le Roi Salomon pour rejoindre son Pays et le gouverner, elle était enceinte, qu’elle mit deux ans pour descendre en « Arabie Heureuse », le Yemen d’aujourd’hui, et qu’elle accoucha d’un garçon pendant le voyage, et c’est le nom de ce garçon qui aurait donné son nom à l’Éthiopie, ainsi que sa croyance religieuse très près de l’hébreu. Mais pour ce pays se n’est pas la seule légende.

 La descendance de Japhet ----{ quelques Écrits auraient été retrouvés en Sicile, Sardaigne, et ex-Yougoslavie qui serait de l’époque des fils de Japhet----Cette découverte très importante avait été annoncée sur les ondes de radio, et des débats avaient eu lieu, mais comme à chaque fois, les autorités cléricales de toutes confessions, chrétiennes et rabbiniques ont mis leur « VETO », et aujourd’hui personne ne sait où sont caché ces « Écrits » }------aurait été de race blanche avec toutes les spécificités qui s’y rapportent.

Sem lui sa descendance était dans le cuivrée qui va du jaune vif au brun rougeâtre, c’est là qu’il y a eu le plus de transformation de l’aspect humain, ainsi que les langues et idiomes voilà pourquoi même son propre frère devenait méconnaissable, ce qui est plausible puisque beaucoup de langues, asiatiques, indiennes, arabes, aztèques, mayas ……ont des origines syllabiques sémitiques, seul le petit nombre d’humains qui refusa de travailler pour la « Tour de Babel » garda son aspect ainsi que le langage mais pour les protéger EL-SHADDAÏ les dispersa sur la Terre et la langue divine disparue jusqu’à Abraham.

Comment les Amériques furent-ils peuplés ?…raseau

 Tout le monde dit le détroit du Béring au fin fond de la Sibérie, via l’Alaska, avec une température de -30, -40 C°.

La première route ne fut pas celle-là.

En 2004 ou 2005 un homme fit le trajet sur un vulgaire radeau, des troncs d’arbres attachés les un aux autres par des lianes, un mat central et un vulgaire tissu de lin de 4m sur 4m. Il prit comme nourriture des fruits séchés et de la viande séchée, comme deux siècles avant J.C., une réserve d’eau pour deux mois, et le nécessaire pour pêcher. Il partit de Tanger au Maroc et deux mois après il accostait sur une plage entre Miami et Jacksonville aux États-Unis, en suivant volontairement les Antilles et les Bahamas sans escale. Comme il l’a expliqué à son arrivé il aurait pu accoster au Brésil.

 Alors j’ai voulu vérifier sur une carte océanographique les courants marins.

Il n’a pas fait un exploit, loin de là, il c’est juste laisser transporter par les courants marins. Il voulait simplement prouver que les Amériques ont plus été peuplées par cette route que par le détroit du Béring.

Moi, il m’a convaincu et il m’a offert la conviction que tous les peuples des Amériques, en grande partie, étaient de la descendance des humains de la tour de Babel. La construction de leur Temple nous en donne une forte probabilité.

Av-antedil-chevaux de la grotte chauvet.jpgVoilà plusieurs mois que j’écris sur « les Prémices de Quelque Choses » et je suis toujours avec un tas de questions qui restent sans réponse mais qui me donne « l’infime conviction » qu’avant le Déluge la terre était d’un seul tenant, d’un seul Continent ! Une preuve par une question : le bananier ne peut se reproduire que par la racine et que cet arbre est originaire d’Afrique. Alors comment ce fait-il qu’il y en a sur les iles Antillaises et au Brésil ? De même l’éléphant à grandes oreilles est originaire d’Afrique alors comment se fait-il que dans les grottes Brésiliennes nous trouvions des fresques d’éléphants à grandes oreilles alors que jamais cet animal se soit trouvé sur ce Continent ? Alors ?

Les humains ont été dispersés selon leur couleurs de peau et leur langage, leur aspect morphologique n’est venu que bien après selon la région, mais surtout la nourriture et les intempéries régionales

Les descendants du déluge restaient par famille qui formaient des clans. Après la confusion de la Tour de Babel les humains se mirent par même couleur de peau, puis de langage, et c’est ainsi qu’ils formèrent des peuples, puis des Pays, des Nations et des civilisations car l’humain après le « Déluge » et la Tour de Babel avait tout oublié de la culture antédiluvienne, les engins mécanisés, l’extraction des matières premières, en dehors de l’or, le fer, les pierres précieuses, et le sel, et surtout de la fabrication de l’électricité. Seuls, certains humains avaient gardé précieusement des textes, des images, des dessins, représentant des engins antédiluviens qu’ils retransmettaient jalousement à leur descendant, comme moi qui garde précieusement les médailles militaires de mon Oncle Émile comme la croix de guerre du courage de 1916 plus les médailles du travail des cheminots et celle de résistants des cheminots de la Meurthe-et-Moselle ainsi que les coupures de journaux de l’époque et du drapeau datant de 1792 qui avait encore les traces du feu dont le prix est inestimable  qu’il a offert à la Mairie de Longueville.

Carte naissance des peuples et Nations.jpgLa civilisation jeune est partie de Mésopotamie et la Bible donne dans le livre de la Genèse plusieurs chapitres, comme le XXXVI, du développement des Pays d’après le nom des enfants. Bien longtemps après la dispersion des humains à la Tour de Babel le long d’un très grand fleuve qui à deux sources l’une dans le lac Victoria en Tanzanie que l’on nomme le Nil Blanc et l’autre dans le lac Tana en Éthiopie nommé le Nil Bleu, qui parcoure mille-quatre-cents kilomètres de sa source jusqu’à sa jonction au Soudan, ces deux fleuves ou affluent l’un de l’autre se rejoignent à Khartoum capital du Soudan pour ne faire qu’un seul fleuve le Nil se jetant dans le Delta du Caire dans la mer Méditerranée, c’est formé un peuple que l’on nommera Égyptien, ce nom étant le nom d’un fils d’un clan antédiluvien de l’Ancien Empire si il y en a eu un. Après l’Ancien Empire un peuple barbare mais en avance sur tous les peuples de la Mésopotamie et du Bassin Méditerranéen, venant certainement de l’Asie et de l’Europe Central, avait une réputation de guerrier et d’invincibilité et quand il marchait en guerre vers les Rois, ceux-ci préféraient payer une rançon plutôt que de se battre se sachant vaincu d’avance, c’est ainsi que ce peuple métrisait toute la Mésopotamie le Moyen-Orient jusqu’à l’Égypte.

Ce peuple, les « Hyksôs », s’installèrent définitivement en Moyenne et Basse Égypte tout le long de la fertilité du fleuve nommé « Nil » et firent Avaris leur Capital. Certains historiens les considèrent comme des barbares cruels et sanguinaires massacrant les femmes après les avoirs violées et coupant la tête de leurs enfants, pour d’’autres historiens leur potentiel militaire était tellement important qu’ils faisaient déjà peur par notoriété, car ils amenèrent à l’armée égyptienne les arcs en composite, des flèches d’une dureté surprenante traversant les boucliers de l’époque, des boucliers légers et dur résistant à la traverser de leur propre flèche, des chars de combat, dagues, sabres, casques et cottes de mailles, donc au niveau armement ils étaient largement supérieur aux armements des pays qu’ils traversaient ou qu’ils combattaient. Alors sûrement qu’ils enlevaient les femmes comme butin de guerre.

Antiq-Pyramide-All-Gizah.jpgJe réitère les humains qui eurent la chance d’être dans l’Arche grâce à leur foi en EL-SHADDAÏ ce Dieu seul et unique emportèrent avec eux les livres de leur connaissance ainsi que les images et chacun garda jalousement son secret le retransmettant à leurs fils et ainsi de suite, voilà pourquoi certains peuples étaient plus en avances sur les autres dans certains domaines comme l’agriculture, le forgeron avec les métaux, le charpentier-ébéniste avec le bois, etc …Nous savons par les archéologues que l’Empire Hyksôs à une certaine époque s’étendait de Bagdad à Memphis dans le delta du Nil, jusqu’à Khartoum. Une chose est certaine avant les Hyksôs dans « l’Ancien Empire » de l’Égypte, ce soi-disant « Empire » était non existant et les Hyksôs se sont installés dans ce que l’on nomme l’Égypte sans aucune résistance. La civilisation égyptienne avant l’arrivé des Hyksôs est basée sur l’art et la religion d’où la construction de ces « Pyramides » qui dura de -4500 à -1670 avant l’EC, avec en premier les pyramides à degré, complexe funéraire du roi Djéser à Saqqarat pour arriver aux pyramides à face lisse des rois Khéops, Khéphren et Mykèrinos.

Les Pyramides ou la Pyramide de Khéops à des dimensions étonnante et je cite :

 «  Lorsqu'on procéda au XIXe siècle à des prises de mesures exactes de la Grande Pyramide, il apparut que l'angle entre chacun de ses côtés et la surface du fondement était de 51°51' - 51°52'. Comme le pinacle de la pyramide avait disparu, la hauteur de la construction fut établie par des moyens géométriques. Ensuite, conformément aux enseignements des mathématiques, le périmètre de la base (931,22) fut divisé par la double hauteur (148,208 x 2) : on obtint le résultat surprenant de 3,1416 (exactement le nombre π !!!). La distance moyenne de la Terre au Soleil s'établit à 149,5 millions de kilomètres. La hauteur de la pyramide de Kheops est de 147,8 mètres, soit la distance de la Terre au Soleil réduite 1 000 millions de fois avec une erreur de 1 %. L'unité de longueur employée pour la construction était la coudée pyramidale, équivalente à 635,66 millimètres. Le rayon de la Terre, à partir du centre jusqu'au pôle, est de 6 357 kilomètres - soit la coudée pyramidale multipliée par 10 millions. Le pyramidion retrouvé près d'une autre pyramide a une hauteur d'un mètre. »

Antiq-Pyramide-pyramidion-.jpgÉtrange ces dimensions surtout qu’une coudée aujourd’hui est de cinquante centimètres environ.

Le papyrus de Westcar révèle que Khéops aurait été informé par un voyant de sa cour, de l’endroit approximatif où auraient pu être cachés les fabuleux livres de Thot, condensé des sciences et techniques d’avant le grand déluge qui aurait submergé l’Égypte sous l’ère du Lion. Celui-ci aurait donc fait détruire le temple existant en cet endroit, puis l’aurait fait reconstruire après en avoir fouillé les secrets

En 1894, l’attention de l’éminent astronome anglais, Sir J. Norman Lockyer qui avait visité les anciens temples égyptiens, ainsi que de nombreuses tombes des époques pharaoniques, avait été attirée sur le fait que dans tous les édifices fraîchement ouverts ne subsistaient aucune trace d’une quelconque combustion attestant d’un éclairage en cours de travaux, même dans les recoins les plus obscurs. Différentes hypothèses ont été avancées dont celle de la lumière électrique qui aurait pu être connue des anciens Égyptiens.

D’anciennes découvertes sur les murs d’une crypte située sous le temple d’Hathor à Dendérah semblent bien représenter des projecteurs de carbone à arc électrique et des ampoules à incandescence.

De plus il est prouvé aujourd’hui que les pyramides étaient il y a plus de six-mille-cinq-cents ans des centrales électriques sans fil. Il a été prouvé par les archéologues ainsi que par d’autres scientifiques métrisant la physique et la chimie que les Égyptiens des temps reculés connaissaient mieux que nous au XXIème siècle l’électricité sans fil et s’en servaient allègrement pour éclairer l’intérieur des Pyramides, mais aussi des villes proches de celles-ci et cela jusqu’à l’ère de Ramsès II, à l’époque de Moïse.

Sur ce chapitre je ne vous parlerai pas des « piles électriques de Bagdad vieille de plus de cinq mille ans.

C’est dans une de ces pyramides qu’il fut trouvé des hiéroglyphes par les archéologues représentant des engins militaires de notre époque, mais aussi des hiéroglyphes laissant supposés que des Dignitaires ou Prêtres connaissaient l’électricité avec le dessin de ces ampoules dont le culot avait la forme de la fleur de Lotus.Hièroglyphe-Antédil-dend 210.jpg

Les Hyksôs régnèrent sur l’Égypte un peu plus d’un siècle. La Bible conte que Joseph fut vendu par ses frères à une caravane d’Ismaëlites qui allait vers l’Égypte. Historiquement il est prouvé que Joseph resta le grand Chambellan pendant toute la période des Hyksôs puisqu’il vécut cent-dix ans et que la période Hyksôs dura aussi de -1670 à -1564 av. l’EC environ. Fait étrange est que cette civilisation guerrière disparue en une décennie.

Pour terminer, je reviens à CHAM, le plus jeune fils de NOÉ.

Encore un phénomène étrange, un « Mystère », la « Malédiction de CHAM ».

Sa descendance, comme je l’ai écrit ci-dessus, est noire.

Couleur représentant les ténèbres, mais aussi le « Mal ».

 Pourtant l’Éthiopie, pays africain, donc noir, possède des « livres Bibliques » très ancien, dont l’un de l’époque de Salomon, gardé jalousement et secrètement par un « Grand Prêtre » ----{ j’ai oublié le nom, ce n’est pas Marabout}----Très peu de trace sur la civilisation de ce pays, l’Afrique.

Quand on découvre ce pays, au XVII ou XVIIIème siècle, on déporte massivement sa population pour l’esclavage. Depuis que les « Blancs » se sont emparés de ce Continent, pour piller ses richesses, les autochtones ne cessent de s’entre-tuer, encore plus aujourd’hui qu’hier. Aujourd’hui c’est le Continent où il existe les plus grandes famines, les plus grandes maladies comme le SIDA, et ou sans cesse il y a la guerre, sous la plus grande indifférence mondiale.

Si cela n’est pas une « Malédiction » ! Qu’est-ce que c’est ? ……

Ce Continent l’AFRIQUE est le plus riche de tous les continents, mines de diamants, d’uranium, réserve de pétrole importante, diversité des essences arboricoles, de la faune et la flore, le continent où le monde animal sauvage est le plus varié, comme le monde des insectes, ….  et ce Continent est le plus pauvre ! ……. !

Si cela n’est pas une « Malédiction » ! ….. Qu’est-ce que c’est ? ….. 

Avec intelligence et réflexions, après constatation évidente, il est difficile de ne pas croire à certains « Manuscrits » non transformé par les Humains.

Hièroglyphe étrange.jpgLes humains se sont multipliés, ils sont repartis dans l’Idolâtrie, et la tare génétique c’est agrandi, agrandi, agrandi … !

Mais ceci est une autre histoire, un autre chapitre ! …

  Notre VIE continue ! ….

Jusqu’à quand dans cette misère de corps et d’Esprit ? ……..

Les prémices sont finies, que reste-t-il de tout ce que je viens d’écrire, des certitudes historiques, que la Terre entière a subie une guerre nucléaire avec des incendies gigantesques, qu’elle est restée six mois sous une masse d’eau phénoménale pour la nettoyer de la radioactivité et que l’Être Suprême ne laissera plus l’humain détruire ce qu’il a créé. Hénoch a écrit que la dépravation humaine sera dans les « Dernières Générations » comme jamais cela n’a existé sur la Terre, de cela je vous écrirai.

Portez-vous bien ! Prenez soin de vous !

Salutations cordiales à Tous !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

17 février 2018

Lp de qc, chap. N° 22 - Régression physique et scientifique de l'Humain

mésangeLes humains continuèrent à se multiplier après le Déluge et trois cent ans après cette catastrophe Noé fit un recensement des hommes :

« Voilà les générations de Noé, placés séparément, dont le nombre total fait ensemble neuf cent quatorze mille cent, sans compter les femmes et les enfants, voilà ceux qui furent passés en revue du vivant de Noé qui vécut trois cent cinquante ans après le Déluge et tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans. » (III Bible, Écrits Intertestamentaire, Les Antiquités Bibliques V : 8, p.1247)

Tous les humains de l’époque ne Noé naissaient avec une moindre corpulence que leurs géniteurs les UV du soleil faisant leurs effets, mais il n’y avait pas que cela, la destruction de la perfection du sang y était aussi pour quelque chose. Les humains de cette époque avaient plutôt la peau blanche et très peu de pilosité, car la planète Terre était comme une serre la différence entre l’équateur et les pôles ne dépassant pas vingt degrés centigrades, et ils ne parlaient qu’un seul langage. Après le « Déluge » seul resta le langage unique. Dans la région où l’Arche s’échoua, région près de l’équateur le soleil chauffait beaucoup la peau et les premières années, tous les humains venant du « Déluge » eurent des « coups-de-soleil », même Noah, c’est-à-dire ces brûlures de peau ainsi que la chair selon la profondeur de ce « coup-de-soleil » qui faisait atrocement mal. Il fallut trouver des remèdes pour calmer la douleur en se servant du « Livre des Remèdes » de Noé qui venait des plantes antédiluviennes qui n’existaient plus, donc les humains durent chercher des herbes avoisinantes et les écrire sur un « Livre » pour se souvenir de la composition. La peau des humains allait avoir une couleur sombre que l’on dit « bronzée » ou plus exactement « cuivrée ».

Je ne suis pas un scientifique et mon instruction est assez limitée. Un physicien vous expliquerait mieux que moi toute la chaîne de la transformation sans que la génétique ADN ne change.

 

 

 

Régression générale de l’humain

 

physique et scientifique

 

 

 

 

 

Chapitre N° 22

 

Le soleil n’a pas agi que sur les humains avec la couleur de peau, mais aussi sur les plantes et les fruits. Noé et les humains qui étaient avec lui, prirent chacun quelque chose qui leur tenait à cœur, Noah était un cultivateur et il avait pris avec lui des plans de vigne, ainsi que d’autres plans, mais la Bible ne parle que des plans de vigne que Noah planta en premier à la sortie de l’Arche et de la récolte qu’il fit quatre ans après et qu’il laissa fermenter pour faire un vin qu’il goûta la cinquième année pour fêter la nouvelle année, simplement qu’avec le soleil le degré d’alcool monta ce qu’ignorait Noé et comme beaucoup d’humains, involontairement il s’enivra ce jour-là !

Chassés du ParadisLa malédiction de son plus jeune fils Cham est pour moi étrange et personnellement je la trouve plutôt injuste, mais ceci est considéré comme une justice divine, ça par contre je suis sceptique, mais je reviendrai sur Cham.

Je reste fidèle à mes réflexions, raisonnements et comme ils étaient certainement plus d’une centaine d’humains quand une année après jour pour jour la porte de l’Arche fut ouverte les humains restèrent peut-être ensemble une année ou deux puis après commencèrent à se disperser autour de l’Arche chacun selon son corps de métier aidant son semblable, comme un troc

Beaucoup de ses humains commencèrent à noter se qu’ils se souvenaient de l’ère antédiluvienne, car ils connaissaient l’électricité, le carburant pour faire fonctionner les véhicules, les machines mais ils n’avaient aucune notion quant à la fabrication de ces énergies, et malgré leur intelligence les sciences humaines régressèrent.

Tant que Noé fut vivant les humains antédiluviens restèrent fidèle aux Lois d’EL-SHADDAÏ, mais leur descendance petit-à-petit entrèrent dans le mal. Noé avait divisé la Terre entre ses fils et ce qui n’est pas écrit dans la Bible entre les humains ayant traversé le « Déluge ». Cham le premier avec d’autres, six années après l’ouverture de la porte de l’Arche qui mettait fin au « Déluge », descendirent des Plateaux du Mont Loubard pour s’installer dans les plaines fertiles du Tigre et de l’Euphrate, là où les deux fleuves sont les plus près l’un de l’autre et ils construisirent des villes avec des canalisations d’arrivé d’eau mais aussi pour l’évacuation des eaux usées se rappelant de la construction des villes antédiluviennes. Comme tout il fallait des architectes, pour établir des plans, apprendre à connaître les nouvelles roches, pierres, mais aussi essence des bois, ainsi que le ciment, mortier, liant et béton

La corpulence, force, armature de l’humain changeait homme et femme à égalité sans changer d’ADN, tout comme la nature avait changé, les animaux aussi changeait, mais beaucoup plus vite que le genre humain.

Un peu de chronologie biblique

Comme chacun peut le lire, l'âge des hommes mentionné dans la Bible tournait autour de neuf-cents ans, depuis Adam neuf-vent-trente ans, Genèse V : 5, en passant par Seth neuf-cent-douze ans, Genèse V : 7, jusqu'à et y compris Noah neuf-cent-cinquante ans, Genèse IX : 29, six-cents ans avant le « Déluge » et trois-cent-cinquante ans après ce dernier.

A partir de ce cataclysme planétaire l’espérance de vie alla en diminution :

« Sem engendra Arpakshad, deux ans après le déluge. »

« Sem décéda après six-cents ans de vie.

Arpakshad engendra Shélah et décéda à l’âge de quatre cent-trente-huit ans

Quand Shélah eut trente ans, il engendra Éber, et il décéda à l’âge de quatre-cent-trente-trois ans

Quand Éber eut trente-quatre ans, il engendra Péleg, et il décéda à l’âge de quatre-cent-soixante-quatre ans

Quand Péleg eut trente ans, il engendra Réu, et il décéda à l’âge de deux-cent-trente-neuf ans

Quand Réu eut trente-deux ans, il engendra Serug, et il décéda à l’âge de deux-cent-trente-neuf ans.

Quand Serug eut trente ans, il engendra Nahor, et il décéda à l’âge de deux-cent-trente ans

Quand Nahor eut vingt-neuf ans, il engendra Térah, et il décéda à l’âge de cent-quarante-huit ans

Quand Térah eut soixante-dix ans, il engendra Abram, Nahor et Harân, la durée de la vie de Térah fut de deux cent cinq ans, puis il mourut à Harân » (Genèse XI : 10-32)

Puis Abraham vécut cent-soixante- quinze ans, Genèse XXV : 7.

Sa descendance, Isaac vécut cent-quatre-vingt ans, Genèse XXXV : 28

Jacob n'atteignit finalement que cent-quarante-sept ans Genèse XLVII : 28, et les générations suivantes atteignirent la même espérance de vie qu'à notre époque, soit depuis Moïse un maximum de cent-vingt ans, pas un jour de plus

La chronologie biblique ne concorde pas avec les années d’histoires des Peuples.âge et corpulance

L’imperfection grandissait chez les humains et la longévité de vie diminuait, mais tous vivaient en bonne harmonie. Ils vivaient d’élevage, de culture, de chasse, d’artisanat …

Entre la fin du « Déluge » et la mort de Noah trois-cent-cinquante ans et un peu plus du double jusqu’à la Tour de Babel soit entre sept-cents et huit-cents ans et les humains ne vivait que quatre cents ans, voir un peu plus, et à partir de la tour de Babel la vie humaine sera divisé par deux et continuera à diminuer plus rapidement

Noé de son vivant avait estimé qu’il fallait partager la Terre entre ses trois fils selon ce que la Bible écrit, mais le vrai partage de la Terre fut réalisé à la Tour de Babel

Une légende conte cette histoire : « Quand Adam et Ève, son épouse, transgressèrent volontairement la Loi d’EL-SHADDAÏ de ne point manger les fruits de « l’Arbre de Vie » et qu’ils s’aperçurent qu’ils étaient nus, l’Être Suprême leur donna une peau de bête comme vêtement pour couvrir leur nudité. Avant de décéder Adam les donna à Hénoch qui lui les retransmis à son fils Mathusalem qui avant de mourir les donna à Noah. Bien après le « Déluge » Cham le fils maudit par son père Noé, les lui déroba sans en parler à ses frères. Puis secrètement Cham offrit ces vêtements à son premier né Koush, le « Livre du Juste ou de Jasher VII : 29-33 » écrit : - le terme vulgaire de « Dieu » n’étant pas employé mais remplacé par « Adonaï ou Élohim » je laisse les écrits tel quels. -

« 29. Et Koush les cacha aussi de ses fils et de ses frères, et lorsque Koush engendra Nimrod, il lui donna ces vêtements à cause de son amour pour lui, et Nimrod grandit, et lorsqu'il eut vingt ans il mit ces vêtements.

30. Et Nimrod devenait fort lorsqu'il mettait les vêtements, et Elohim lui donna héroïsme et force, et il devint un chasseur puissant sur la terre, en effet, il était un puissant chasseur dans les champs, et il chassait les animaux et il construisait des autels, et il y offrait des animaux devant Adonaï.

31. Et Nimrod s'affermit, et il se leva parmi ses frères, et il combattit dans les batailles de ses frères contre tout leurs ennemis d'alentour.

32. Et Adonaï livrait tous les ennemis de ses frères dans ses mains, et Elohim le fit prospérer dans chacune de ses batailles, et il régna sur la terre.

33. Voilà pourquoi c'est devenu courant en ces jours, lorsqu'un homme précédait ceux qu'il avait entraîné à la bataille, il leur disait : Comme Elohim a fait à Nimrod, qui fut un puissant chasseur sur la terre, et qui réussit dans les batailles qui prédominaient contre ses frères, qui les délivra des mains de leurs ennemis, donc puisse Elohim nous fortifier et nous délivrer en ce jour. »

Destruction par le feu nucléaire de Sodome et GomorrheKoush est le premier fils de Cham né après le « Déluge » et la Bible écrit « et il eut des fils et des filles » et son temps de vie dû être entre six-cents et six-cent-cinquante ans. Koush aussi eut des fils et des filles mais il aima Nimrod plus que les autres car c’était son fils de la vieillesse. Et Nimrod marcha longtemps avec EL-SHADDAÏ, mais sa notoriété le fit changer de chemin de comportement. En effet les humains l’avaient nommé « ROI » et ils adoraient un grand nombre de « Dieux », il y en avait pour chaque mois, pour les semailles, pour les récoltes, pour la fécondité, pour le soleil, la lune, les étoiles, en un mot il y avait un « Dieu » pour tout. Nimrod apportait sa protection à ses frères et sœurs mais aussi à la descendance de Sem et de Japhet en posant des dignitaires fidèles, comme les magistrats

Livre du Juste de chez Go-Dieu IX : 20-21

«  Et le roi Nemrod était souverain maître de toute la terre, et toute la terre avait une seule langue, et les mêmes manières de parler.

Et tous les princes de Nemrod, et tous ses grands se concertèrent ensemble, Phuth et Mesraïm et Chus et Chanaan, suivant leurs familles, et ils dirent l'un à son prochain : « Allons, bâtissons-nous une ville, et élevons au milieu d'elle une tour solide et fortifiée dont le sommet atteigne jusqu'au ciel. Nous rendrons notre nom célèbre, car nous maîtriserons le monde entier en subjuguant par la force nos ennemis avant qu'ils viennent nous attaquer pour nous disperser sur toute la face de la terre » »

Les humains se rassemblèrent tous devant leurs chefs selon le clan, selon la famille. Les humains avaient le même aspect, sauf la couleur de peau était plus où moins bronzé selon les descendances des fils de Noé, mais c’est tout, la famille de Japhet était d’un bronzage pâle, celle de Sem légèrement plus foncé, et celle de Cham vraiment foncé, et tous avait le même langage

Là je raccourcis tous les écrits apocryphes qui dans l’ensemble écrivent la même chose mais avec beaucoup de petites histoires légendaires merveilleuses.

Donc les humains au nombre de six-cents mille se regroupèrent autour de Nimrod et Réou dans la plaine de Shinéar et décidèrent de construire une Tour qui atteindrait les Cieux.

 Ils cherchèrent ensuite un ingénieur, qu’ils trouvèrent du nom de BELIUS.

Tour de BabelCelui-ci fit les plans : Longueur 30 stades ----[ 1 stade = 185 m soit 185x30= 5.550m ]---- = 5,550 Km, …. Largeur 13 stades ----[ 185x13=2.405m]---- = 2,405 Km, …Hauteur 5433 coudées et 2 paumes -----[ 1 coudée = 65-70 cm, … 1 paume = 25 cm soit … 65 cm = 0,650 m,…25 cm = 0,250 m { 0,650 + (0,250x2 = 0,500)} (0,650+0,500) = 1,150x5433 = 6247,950m.

La coudée antédiluvienne mesurait un mètre dix centimètres –(1.10)- mais la coudée de la tour de Babel mesurait un peu plus de soixante-cinq centimètres

La mesure des fondations de cette Tour était de longueur 5, 550 kilomètres, largeur 2,405 kilomètres, et la hauteur après quarante-trois années de construction devait être de 6,248 kilomètres mais pour la hauteur la mesure se dit en mètre, soit 6 248m, six mille deux-cent-quarante-huit mètres. La hauteur semble faramineuse, mais les écrits apocryphes disent qu’il fallait une année pour descendre de la Tour tellement elle était haute

Ceci représente un immense rectangle. Toutes les bases étaient pleines et diminuaient de deux tiers de briques en montant……{ nous n’avons pas la dimension des briques, mais nous pouvons supposer qu’elles étaient importantes }…

Ils construisirent cette tour pendant quarante-trois ans avant la confusion du langage. Tous les humains participaient à la construction, hommes, femmes, enfants, vieillards …, exceptés quelques rebelles qui étaient contre cette bâtisse comme : « Nachor, Ruge, Saba, Armodath, Iobab, Abimahel, Zaba, … » Plus se huit-cent mille humains participaient à la construction de cette Tour gigantesque seul les agriculteurs, chasseurs, éleveurs de bétails, forgerons ne participaient pas à cet édifice.

Même les femmes enceintes devaient façonner ces briques et la Tour de Belius fut le début de l’esclavagisme. La tour fut construite dans la plaine de Shinéar et elle prit le nom de l’ingénieur, mais aussi de la ville qui fut construite en même temps que la Tour dont le nom restera jusqu’à ce jour « Babylone » et la Tour « Babel », la « Tour de Babel »

Myst-Yonaguni sous l'eau-vestiges d'une ville.jpgAujourd’hui, grâce aux archéologues qui parcourent le monde, nous pouvons certifier que ce système de construction a été pratiqué sur toute la face du globe et toujours pour des édifices religieux et mortuaires. Il suffit de regarder les premières pyramides, les temples Aztèques, Incas, et même certaines constructions de temples asiatiques. Nous sommes bien obligés de reconnaître que ces édifices ont tous la même origine, de par leur conception extérieure similaire, sauf se mentir effrontément … et cela n’a jamais fait avancer la science, au contraire !

Voici quelques références « d’ÉCRITS et TEXTES » religieux ou historiques les plus connus, souvent falsifiés, réservés à certaines élites, certes très instruit, mais peu intelligent, car manquant souvent de logique, certifiant « vérité » leur supposition, supputation, imaginaire, invention, déformation de certains textes …, les autres beaucoup plus authentiques et véridiques évincés du grand public.

Quelques exemples ci-dessous ! ….

-----« Eusèbe de Césarée dans ….  « Préparation évangélique, voir particulièrement IX, XVIII » « Histoire ecclésiastique » …, Saint Jérôme dans « Prolugus Galéatus », … Philon dans « De opificio mundi » et « Confusione linguarum », … Ben Sirach « Ecclésiastique » IIIème siècle av. J.C., …La vie des Réchabites selon la « Narration de Zosime », … Légende iranienne du Roi « Yima » dans le « Vendidad », …  Code de Hammourabi XIX , XVIIIème siècle av. J.C. « La Loi du Talion », … Édouard Dhorme recueils « l’Épopée de Gilgamesh, le Déluge babylonien, l’Aurore de l’histoire Babylonienne », …. Chez Plon « Les Manuscrits de la Mer Morte », … La Bible de Jérusalem, … La Bible des Pléiades « Ancien et Nouveau Testament », … La IIIème Bible « Écrits Intertestamentaires » « Testament de Ruben, Nephtali, Gad » « Écrits Sibyllins », « Les Jubilés »,  « Antiquités Bibliques », …. Hénoch ou Énoch, … Baruch, Esdras II, III, IV,… La Bible éthiopienne en Guez ... Flavius Joseph de Vidal et Naquet dans « Antiquités Juives, Guerre des Juifs » et beaucoup d’autres comme les Religions et Civilisations Aztèques, Incas, Hindous IXème siècle av. J.C., …Naissance du Bouddhisme… etc  »------

Continuons les « Écritures » et ces phénomènes étranges, que certains humains pour des raisons de pouvoir et d’argent, se retranchant derrière la religion, tiennent absolument à cacher aux peuples.

Pourquoi ? …

 Je l’ignore ! …

 Par contre ce que je sais, c’est que ce que je vais écrire ci-dessous a été retranché, transformé de certains « Écrits » Bibliques authentiques.

 Tous les bons Éditeurs dans leur « Prologue » font cette annotation :

 « Nous savons que les manuscrits de la Bible, qui sont conservés, ne sont que des copies de copies des textes originaux, et que celles-ci ont été maintes fois altérées, avant d’être fixées par le travail gigantesque des Massorètes ….{ Maîtres de la traduction, érudit et scribe du IIème avant J-C., au IXème siècle après J-C. successeurs des « Soférim » scribes experts en calligraphie hébraïque, qui connaissaient les Livres originaux du TaNak, …Bible hébraïque composée de vingt-quatre livres … « l’écrit » … et du Talmud de Babylone… « l’oral » … dont-il nous reste une édition presque complète … « 586 av. J-C. » …}…, témoins de la tradition vivante. Les versions, en particulier la plus ancienne, celle dite des « Septante » sont d’un grand secours pour les corrections indispensables. »

J’espère que cette lecture vous fortifie dans votre cœur, pour votre croyance en un Dieu seul et unique que je nomme EL-SHADDAÏ comme ce dieu le dit lui-même à son fidèle sujet qu’est Abraham Genèse XVII : 1 « Lorsqu'Abram eut atteint quatre-vingt-dix-neuf ans, Yahvé lui apparut et lui dit : Je suis EL SHADDAÏ, marche en ma présence et sois parfait »

Portez-vous bien et essayé d’être « SAIN », en premier aimez votre prochain comme vous-même, comme vous vous aimez, car si vous ne vous aimez pas comment voulez-vous aimer votre prochain ? ……

Salutations cordiales à tous

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

08 février 2018

Lp de qc, chap. N° 21 - Arc-en-Ciel, alliance éternelle

Par constatation Noé enseigna les saisons et les humains comprirent très vite les temps sombres et les temps clairs, les périodes froides et les chaudes, le printemps et l’automne. Ils commencèrent à instaurer des jours de fête pour le début de chaque saison.

Bonne oodeur de l'holocauste« Le premier jour de chaque trimestre Noé les a institués comme des fêtes pour toutes les générations du monde, de sorte qu’il a grâce à eux un mémorial. » (IIIème Bible, É.I. Jubilés, p.665)

En plus de ces fêtes Noé institua celles-ci en plus :

« C’est au début du quatrième mois que fut bouché l’orifice des profondeurs de l’abîme inférieur. C’est au début du septième mois que s’ouvrirent tous les orifices des profondeurs terrestres et que les eaux commencèrent à y descendre. C’est au début du dixième mois qu’apparurent les sommets des montagnes et Noé s’en réjouit. C’est pourquoi il institua ces dates comme fêtes de souvenir, pour toujours. C’est ainsi qu’elles ont été instituées et qu’on les a portées sur les Tables Célestes. »

Le temps passa …

Trois cents ans après le Déluge, NOÉ voulu un recensement des familles et des tribus en ne comptant que les hommes. L’ensemble sans les femmes et les enfants était de «  … //… Neuf cent quatorze mille cent. Voilà ceux qui furent passés en revue, du vivant de Noé après le cataclysme…… NOÉ vécut trois cent cinquante ans après le Déluge. Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans et il mourut au plateau du mont Loubar au pays de la montagne ARARAT ……/ » ---Antiquités bibliques p 1247 V 5-8, Jubilés X 15-21 p 683.

Tous les humains parlaient le même langage. L’écriture aussi était la même pour tout le monde et toutes ces Tribus et Familles vivaient en bonne harmonie. Les Lois que NOÉ avait promulguées étaient suivies, et tous respectaient la hiérarchie qui était établie. ----[ comme chez nous, gens du voyage le PATRIARCHE avait autorité, car il représentait la Connaissance et la Sagesse…….{ Malheureusement pas toujours et qui plus est, certains ont imposé leur dictat ….. loin de la Sagesse }….].  L’écriture était connue, même avant le Déluge, contrairement à ce que certains paléographes veulent nous faire croire pour des raisons personnelles et pécuniaires.

La langue parlée et écrite à l’ère de NOÉ était l’Hébreu ce que l’on appelle aujourd’hui le vieil « Hébreu » ou « l’Hébreu Antique » et encore il ne nous reste que quelques bribes car cette langue disparut de la Terre un certain « Temps »

Par quelques écrits nous savons aujourd’hui que Noé et sa descendance connaissaient l’ « ÉCRITURE ».

 

 

Arc-en-Ciel Alliance éternelle

 

 

Chapitre 21

 

 

 

Flavius Josèphe dans « Les Antiquités Juives » confirme ce fait et emprunte même quelques lignes du « Livre de NOÉ » ainsi que le « Livre des Remèdes », écrit par celui-ci, qui fut la source de toutes les connaissances médicales du monde de l’époque.

Entre autres il nous reste quelques Écrits sémitiques Sumériens, Akkadien et autres qui ressemblent étrangement à du vieil Araméen, et même l’hébreu est un « patois » de cette langue. Il ne faut pas oublier que la langue de JÉSUS le Nazaréen était l’Araméen.

 Il serait tout à fait logique de déduire que cette langue était la première langue de l’humanité.Partage de la terre

 Alors voyons les faits historiques. Au VIème siècle av. J.C. l’araméen était la langue administrative de l’Empire perse, mais c’était aussi la langue écrite et parlée en Assyrie et Mésopotamie à l’ère de la grandeur d’Assur et de Babylone quatre à cinq mille ans av. J-C. Du IIIème siècle av. J-C. jusqu’à 650 apr. J-C., c’était la principale langue écrite du Proche-Orient. Tout le commerce Méditerranéen, des Pays et Empires Proche Orientaux, se faisait en langue araméenne, comme nous aujourd’hui avec la langue anglaise.

Cette parenthèse terminée, je reviens à la vie de nos ancêtres.

NOÉ, avant de décéder, avait partagé la Terre entre ses trois fils, Sem, Japhet et Cham.

CHAM eut tout le continent Africain. SEM le fils préféré de Noé eut de la Mer Rouge jusqu'en Asie mais aussi tout le Moyen Orient du Sud des Mers Caspienne et Égée. JAPHET eut toute l’Europe, Russie comprise.

Noé est décédé et le recensement des hommes de pieds, fut de neuf-cent-quatorze mille cent sans compter femmes, enfants, vieillards.

Mais il n’y a pas eu que cela, en effet les humains qui montèrent dans l’Arche était de la descendance de Mathusalem qui pour moi a aussi traversé le Déluge et décéda à l’âge de neuf-cent-soixante-neuf ans. Il est né en l’an sept-cent-quatre-vingt-sept du jour où Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint « une âme vivante » et toutes les dates coïncides avec la naissance d’Hénoch, de Lamech, de Noah, mais aussi avec leur décès et l’âge de Noé, tout absolument, tout correspond, concorde, ce qui me fait écrire que la mort de Mathusalem à eu lieu en l’an mille-sept-cent-cinquante-six, du jour où Adam reçut le « Souffle de Vie » et devint « une âme vivante » et Noé avait sept-cents ans et cela faisait quatre-vingt-dix-neuf ans que le Déluge était fini et que Noé et tous les humains avec les animaux sortir de l’Arche.

Des humains qui choisirent EL-SHADDAÏ comme Dieu seul et unique étaient des descendants de Mathusalem, Hénoch, Lamech qui lui ne suivit pas le chemin de l’Être Suprême et portant son fils Noé trouva grâce auprès de ce Dieu seul et unique, donc je peux déduire qu’il y avait des enfants filles et garçons de la descendance des cinq derniers Patriarches dont les âges variaient entre une cinquantaine d’années pour les plus jeunes et sept à huit cents ans pour les plus vieux.

Cham, cinq années après le « Déluge » quitta son père suite à la malédiction que ce dernier avait posé sur lui et descendit avec toute sa famille, leurs descendants et les humains qui étaient avec eux, dans les pleines d’Assur et continua jusqu’à Sippar, là où la terre est fertile entre le Tigre et l’Euphrate. Ils s’installèrent et construisirent une ville, puis une autre et encore une autre et toute cette communauté était très prospère.

 Japhet vit cela et devint jaloux. Alors lui aussi descendit de la montagne et construisit des villes dans les plaines du Tigre et de l’Euphrate. Sem lui, resta avec son père sur le plateau du Mont Loubar et construisit aussi des villes. Après la mort de son père NOÉ, il rejoignit ses frères avec toute sa tribu et lui aussi éleva des villes.

villes de ChamCham descendit le premier vers l’inconnu, mais il emmena avec lui le peu de matériel mécanique en état de fonctionner venant d’avant le « Déluge », car les humains ne savaient pas comment façonner le liquide qui servait de carburant. La science ne sert à rien, l’humain devait se servir de son intelligence pour inventer des système de levage, mais aussi pour extraire les cailloux et fabriquer du sable, puis un produit malléable qui servirait de joint entre les pierres, et tout cela il fallait le réaliser avec les bras car les machines ne servait plus à rien, l’humain régressait car combien y avait-il d’humain sur toute la terre de la Terre, sept-cents millions à neuf-cent-quatre-vingt millions d’âmes humaines, pas un milliard, mais pas loin car depuis qu’Adam fut déposé sur la terre de la Terre, reçut le « Souffle de vie » et devint « une âme vivante » mille-six-cent-cinquante-six ans sont passés jusqu’au premier jour du « Déluge ». Mais entre le jour où Adam fut déposé sur la Terre et reçut le « Souffle de Vie » cent-trente ans se sont écoulé jusqu’à la naissance de son troisième fils Seth.

Je vais revenir à Adam et la suite mais en cherchant, un texte Biblique m’a porté attention. En effet ce texte des jours de la création terrestre nous fait comprendre que toute la terre était attachée les unes aux autres d’une seule pièce tout comme les eaux qui étaient toutes réunies ensembles en dehors des grands lacs, des mers intérieures, des fleuves et des affluents. Genèse I : 9-13, « 9 Puis El-Shaddaï dit : « Que les eaux qui sont au-dessous des cieux soient rassemblées en un lieu, et que le sec paraisse » et il fut ainsi.

10 Et El-Shaddaï nomma le sec, terre ; et il nomma l'amas des eaux, mers ; et El-Shaddaï vit que cela était bon.

11 Puis El-Shaddaï dit : « Que la terre pousse son jet, de l'herbe portant de la semence, et des arbres fruitiers, portant du fruit selon leur espèce, qui aient leur semence en eux-mêmes sur la terre » et il fut ainsi.

12 La terre donc produisit son jet, son savoir de l'herbe portant de la semence selon son espèce ; et des arbres portant du fruit, qui avaient leur semence en eux-mêmes, selon leur espèce ; et El-Shaddaï vit que cela était bon.

13 Ainsi fut le soir, ainsi fut le matin ; ce fut le troisième jour. »

Et maintenant les Jubilés contant le troisième jour de création de la terre de la Terre

« Et au troisième jour El-Shaddaï donna ordre aux eaux de converger à la surface de toute la terre vers une seule place et que la terre sèche apparaisse. Et les eaux firent comme El-Shaddaï leur ordonna et convergèrent à la surface de la terre vers une seule place, à l’extérieur de ce firmament, et la terre sèche apparut.

Et en ce jour El-Shaddaï créa pour elles toutes les eaux selon leurs lieux distincts d’assemblement et toutes les rivières et les assemblements des eaux dans les montagnes, et sur toute la terre et tous les lacs et toute la rosée de la terre, la semence qui est semée et toutes les choses germant et les arbres portant fruit et les arbres de forêt et le jardin d’Éden en Éden au complet.

El-Shaddaï créa ces quatre grands travaux au troisième jour »

Jérusalem centre du mondeEn lisant ces deux textes nous voyons bien que la terre, le sec, l’aride est d’un seul tenant ainsi que l’amas des eaux, les grandes mers sont réunis en un seul lieu, que l’eau entoure la terre et que la terre contourne l’eau. Par les géologues nous savons que les déserts étaient des étendues d’eau de mer, de verdure et d’eau douce, de Monts et de Vallées avec des fleuves, des affluents, des forêts verdoyantes car la corpulence humaine et animalière pouvait être multipliée par deux, deux et demi par rapport à aujourd’hui, et tout le monde se nourrissait de verdure et de fruit voilà pourquoi la Terre était une serre.

Les géologues et archéologues peuvent presque certifier qu’avant le « Déluge » il n’existait qu’un seul Continent qui partait de pôle à pôle remplissant ceux-ci et la surface de terre était égale à la masse des mers, des océans.

Questions ! Peut-on penser que la masse de terre longitudinale séparait les eaux en deux grands Océans ? Où peut-être que la masse de terre était pour une partie longitudinale et pour l’autre horizontale ? Où peut-être la masse de terre formait un croissant ? Une chose est certaine, prouvée par tous nos géologues mondiaux, le Détroit de Magellan, les Iles Fakland, et la Terre Antarctique n’étaient pas sous l’eau, mais ne formait qu’une masse de terre ferme.

Que s’est-il donc passé sous les eaux pendant une année ? Par le poids de l’eau et son mouvement la croute terrestre de la terre fut plissée, enfoncé, surélevée, séparée, les plaques terrestres s’enfonçant sous une autre, tournant sur elles-mêmes, s’élevant, le fait est que toute le terre de la Terre ne serait plus du tout la même, elle serait méconnaissable des survivants de ce cataclysme planétaire, l’ancienne terre a disparue !

Av-antedil-im-évolution.jpgCette transformation du genre humain, animal, végétal mis des décennies de transformation, les animaux dit sauvages, carnassiers vont très, très rapidement transformer leur nourriture d’herbivore, fructivore en carnassiers et une inimitié entre animaux allait naître. L’humain mettra trois mois avant de manger de la viande animale pour la première fois, mais avec le soleil cela devenait une obligation et encore une fois c’est par la religion que les humains ont commencé à manger de la viande.

Noah installa des « Lois » que l’on nommera les lois « Noachides » jusqu’à Abram. Quand Abram à quatre-vingt-dix-neuf ans EL-SHADDAÏ lui dit : «  Je suis El Shaddaï, marche en ma présence et sois parfait. », puis il crée une nouvelle alliance qui différenciera les humains qui formeront son peuple des autres humains des nations du monde par la circoncision qui consiste à couper un peu la peau, le prépuce, qui entoure le gland à quelques millimètres au-dessus de celui-ci. Voilà pourquoi EL-SHADDAÏ demande que ceci soit fait huit jours après la naissance. Je reviendrai sur le symbolisme et l’hygiène de la circoncision quand j’écrirai sur Abram fils de Théra.

.Noé à la sortie de l’Arche avait réuni tous les humains et toutes les espèces animales, sauvages et domestiques, pures et impures, mâles et femelles, en couple comme dans cet immense bâtiment, mais aussi bêtes et bestioles, volantes, rampantes, marchantes, enfin tous ceux qui se meuvent et l’Être Suprême s’exprimât : « Fructifiez et remplissez toute la terre ; devenez fort et croissez abondamment sur la terre et multipliez-vous sur elle. » Livre du Juste, de Jasher VI : 42, et la Bible en Genèse IX dans différents versets écrit : 1-8, « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre ! Soyez la crainte et l'effroi de tous les animaux de la terre et de tous les oiseaux du ciel, comme de tout ce dont la terre fourmille et de tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains. Tout ce qui se meut et possède la vie vous servira de nourriture, je vous donne tout cela au même titre que la verdure des plantes. Seulement, vous ne mangerez pas la chair avec son âme, c'est-à-dire le sang. Mais je demanderai compte du sang de chacun de vous. J'en demanderai compte à tous les animaux et à l'homme, aux hommes entre eux, je demanderai compte de l'âme de l'homme. Qui verse le sang de l'homme, par l'homme aura son sang versé. Car à l'image de Dieu l'homme a été fait. Pour vous, soyez féconds, multipliez, pullulez sur la terre et la dominez. »

Ce Dieu seul et unique va conclure la première alliance avec « l’Humain », ce pantin qu’il a façonné de ses mains, modelé, sculpté, avec de la terre glaise et de l’eau des quatre grands fleuves représentant les quatre points cardinaux de la terre, de la Terre, et avec cela il fit un tronc dans lequel il plaça le cœur avec les poumons protégés par les côtes de la cage thoracique, il fit le cou sur lequel il plaça la tête avec les cinq sens la vue, pour voir, l’ouïe, pour entendre, le nez, pour humer les odeurs et respirer, la langue, pour le goût, parler, et la boite crânienne pour penser et commander en relation direct avec le cœur siège de la conscience, des sentiments, et il fit des cheveux, barbe, moustache, pour égayer cette tête, attachés à ce tronc les membres inférieurs pour marcher, courir terminer par des pieds pour garder un bon équilibre, et des membres supérieur qui sont les bras pour la force fini par des mains qui sont des pinces de toute sortes grâce aux cinq doigts, dans tout cet ensemble il a mis les muscles avec les nerfs et les vaisseaux sanguins pour nourrir ces muscles, le tout disposé avec harmonie pour en faire la plus belle invention de tout l’Univers.

Et EL-SHADDAÏ lui qui sait que cet « Humain » sortie de ses mains a un fond mauvais depuis sa tendre enfance, va après le Déluge passer une Alliance avec lui pour l’éternité en Genèse IX : 12-16, « Et EL-SHADDAÏ dit : « Voici le signe de l'alliance que j'institue entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à venir : je mets mon arc dans la nuée et il deviendra un signe d'alliance entre moi et la terre.

Lorsque j'assemblerai les nuées sur la terre et que l'arc apparaîtra dans la nuée, je me souviendrai de l'alliance qu'il y a entre moi et vous et tous les êtres vivants, en somme toute chair, et les eaux ne deviendront plus un déluge pour détruire toute chair.

Quand l'arc sera dans la nuée, je le verrai et me souviendrai de l'alliance éternelle qu'il y a entre El-Shaddaï et tous les êtres vivants, en somme toute chair qui est sur la terre. » »

arcialideihum-dans la nuée.jpgQuand en été les jours d’orage mon épouse et moi-même voyons un Arc-en-Ciel et souvent deux, c’est plus fort que nous, nous pensons systématiquement à cette alliance vieille de plus de huit mille ans entre cet Être Suprême et nous, les humains. Cette Alliance les humains l’ont oublié aujourd’hui, il vous suffit de poser la question, vous serez étonnés de la réponse !

L’Être Suprême certifie par cette alliance qu’il ne fera plus de « Déluge » sur la terre de la planète Terre à cause de l’humain qu’il ne détruira plus toute chair par la faute de l’homme, mais il ne dit pas qu’il ne jugera pas l’humain à cause de son iniquité

EL-SHADDAÏ par ce « Déluge » voulu détruire la race humaine donnant raison à SAMMAËL comme quoi tous les humains le prieront sans exception, mais il y avait Mathusalem, Noah, et tous les autre humains qui suivaient les Lois indéfectibles d’EL-SHADDAÏ, voilà pourquoi « Il » fit périr un certain nombre d’humains afin qu’ils ne vissent pas ce cataclysme en gardant les plus solides, les plus forts de corps et d’esprit, car vue la grandeur de cette caisse à savon sur quatre paliers une centaine d’humains pour s’occuper de plus d’un millier d’espèces animales ce qui fait vingt-cinq humains par étage je vous laisse à votre réflexion

A l’ère de Noé quand les humains voyaient un Arc-en-ciel ils se prosternaient face contre terre par crainte du Dieu unique EL-SHADDAÏ. Bien plus tard pour les Grecs, l’Arc-en-ciel était l’écharpe de la déesse Iris messagère de l’Olympe.

Les humains continuèrent à se multiplier après le Déluge et trois cent ans après cette catastrophe Noé fit un recensement des hommes :

« Voilà les générations de Noé, placés séparément, dont le nombre total fait ensemble neuf cent quatorze mille cent, sans compter les femmes et les enfants, voilà ceux qui furent passés en revue du vivant de Noé qui vécut trois cent cinquante ans après le Déluge et tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans. » (III Bible, Écrits Intertestamentaire, Les Antiquités Bibliques V : 8, p.1247)

Trois-cent-cinquante ans après le « Déluge » à la mort de Noé les humains suivaient ce que l’on nomme les Lois Noachides. Repos sabbatique obligatoire, c’est-à-dire travailler six jours et se reposer le septième, mais aussi la fêtes des Semaines renouveler à la même époque une fois par an, car cette fête était aussi célébrée dans les Cieux par toute la milice des Anges car inscrite sur les Tables Célestes

« Et la nouvelle lune du premier mois et la nouvelle lune du quatrième mois et la nouvelle lune du septième mois et la nouvelle lune du dixième mois sont les jours de mémoire et les jours des saisons dans les 4 partitions de l’année ; ceux-là sont écrits et ordonnées comme un témoignage pour toujours.

Et Noah les leur recommanda pour lui-même comme des fêtes pour les générations à jamais pour qu’elles deviennent un mémorial pour lui :

à la nouvelle lune du premier mois - il lui fut permit de faire une arche, et en ce [jour] la terre devint sèche et il ouvrit l’arche et vit la terre ;

à la nouvelle lune du quatrième mois - les entrées des profondeurs de l’abîme au-dessous furent fermées ;

 – à la nouvelle lune du septième mois - toutes les entrées des abîmes de la terre furent ouvertes et les eaux commencèrent à y descendre ; et

à la nouvelle lune du dixième mois - les sommets des montagnes se voyaient, et Noah fut heureux.

Et à ce sujet il leur ordonna pour lui-même comme des fêtes en mémorial à toujours et elles furent ainsi ordonnées et ils les mirent sur les Tablettes Célestes.

Chacune avait treize semaines de l’une à l’autre et passait leur mémorial de la première à la deuxième et de la deuxième à la troisième et de la troisième à la quatrième, et tous les jours de l’ordonnance sont de cinquante-deux semaines de jours et cela constitue l’année au complet ; ceci est gravé et ordonné sur les Tablettes Célestes et il n’y a pas de négligence à ce commandement pour une seule année ou d’année en année. » (E.I. Jubilés p,665-66 V : 23-33)

Tous les humains de l’époque ne Noé naissaient avec une moindre corpulence que leurs géniteurs les UV du soleil faisant leurs effets, mais il n’y avait pas que cela, la destruction de la perfection du sang y était aussi pour quelque chose. Les humains de cette époque avaient plutôt la peau blanche et très peu de pilosité, car la planète Terre était comme une serre la différence entre l’équateur et les pôles ne dépassant pas vingt degrés centigrades, et ils ne parlaient qu’un seul langage. Après le « Déluge » seul resta le langage unique. Dans la région où l’Arche s’échoua, région près de l’équateur le soleil chauffait beaucoup la peau et les premières années, tous les humains venant du « Déluge » eurent des « coups-de-soleil », même Noah, c’est-à-dire ces brûlures de peau ainsi que la chair selon la profondeur de ce « coup-de-soleil » qui faisait atrocement mal. Il fallut trouver des remèdes pour calmer la douleur en se servant du « Livre des Remèdes » de Noé qui venait des plantes antédiluviennes qui n’existaient plus, donc les humains durent chercher des herbes avoisinantes et les écrire sur un « Livre » pour se souvenir de la composition. La peau des humains allait avoir une couleur sombre que l’on dit « bronzée » ou plus exactement « cuivrée ».

Je ne suis pas un scientifique et mon instruction est assez limitée. Un physicien vous expliquerait mieux que moi toute la chaîne de la transformation sans que la génétique ADN ne change.

Les humains ont, c’est dans leur gène, besoin d’un guide soit directement par celui qui les a créé, soit par leur semblable qui transmet les Lois. Les lois sont nécessaires elles évitent l’anarchie. Nul n’est bon, nul n’est mauvais, instinctivement nous savons ce qui est mauvais par notre conscience, et nous savons ce qui est bien, nous sommes libres !....

Portez-vous bien ! Prenez soin de vous, de votre maisonnée !

Salutations cordiales à Tous

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »