Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 janvier 2018

Lp de qc, chap. N° 17 - Prémices d'un Déluge

Orage-éclairsLes Cieux au-dessus de la planète Terre commençait à gronder, ciel ombrageux, tonnerre et éclairs et foudre frappait la terre et cette dernière tremblait, mais il ne pleuvait toujours pas sur la terre de la Terre. EL-SHADDAÏ faisait tout cela pour intimider les humains, pour qu’ils reviennent vers Lui, mais ces derniers avaient encore le cœur et l’esprit plus méchant maudissant ce Dieu, et pour le mettre colère volontairement ils allaient prier des autres « Dieux » qui n’existaient même pas.

Alors l’Être suprême demanda à Noé de s’assoir devant la porte de cette immense caisse rectangulaire, et les animaux, bêtes et bestioles passeraient devant lui en couple et tous ceux qui s’accroupiront devant Noé entrerons dans l’Arche. Et la gente animale commença son ballet, passant devant Noé, pour certains se couchant devant lui, et le couple entrait dans l’Arche. Pendant sept jours et sept nuits des centaines de couples de toutes espèces entrèrent dans le Bâtiment un pour les impurs, sept pour les purs, marchant, rampant, volant, toute cette multitude entra dans ce Vaisseau, et la terre de la Terre tremblait de plus en plus fort, le ciel sombre grondait terriblement, la foudre, les éclairs frappaient la terre avec force déclenchant des incendies monstrueux, sur toute la Terre, les volcans se réveillèrent crachant leur feu et leur poussière dans les plus hautes sphères, et plus le Bateau se remplissait et les jours passaient plus sur la terre de la Terre les éléments se déchaînaient, mais il ne pleuvait toujours pas.

Sur toute la terre de la Terre des explosions nucléaires se produisaient, à croire que les stocks d’armements s’auto-détruisaient provoquant des tsunamis gigantesques, des tremblements de terre titanesques, des incendies colossaux, des villes entières étaient réduites à l’état de verre verdâtre, je n’invente rien, ce que je viens d’écrire c’est produit sur toute la surface du globe, prouvé par les géologues, archéologues et même ethnologues.

Et il ne pleuvait toujours pas sur la terre !

L’Arche était remplie de tout ce qui devait faire revivre la Terre dans un autre concept.

Dans la six-centième année de Noé, le deuxième mois, le dix-septième jour au soir EL-SHADDAÏ fermât lui-même la grande porte de l’Arche et la scellât.

Et il ne pleuvait toujours pas sur la Terre !

 

Prémices d’un Déluge

 

Chapitre N° 17

 

Sept jours avant l’effondrement d’une Voûte Céleste

 

Avant de reprendre le cours de mes « Écritures » je vous pose quelques versets des différentes traductions du « Livre du Juste » qui se nomme aussi « Livre de Jasher » car les originaux sont écrits dans la langue antédiluvienne qui serait la langue « d’Hénoch », ce que nomme nos paléontologues de vieil hébreu ou de l’araméen ancien, pour moi une chose est certaine ce ne peut être que des copies de copies de l’original. Une certitude, encore, les paléontologues avec les géologues et les archéologues sont les témoins de notre vie passé, mais ils ont aussi l’aide des sémioticiens et paléographes qui complètent toutes ces sciences pour connaître la vie de nos ascendants antédiluviens et diluviens. Ce que l’on nomme écriture « hénochienne » serait une écriture indéchiffrable, qui serait un vieil hébreu ou araméen certains même parlent de sumérien, l’hébreu étant le plus plausible, selon les paléographes.Bible-Codex

Voilà ce que dit le Livre d’Hénoch : Lire les livres d'Hénoch XLVII

« Maintenant, mes enfants, placez la raison dans vos cœurs, et mettez-vous dans l'oreille les paroles de votre père, tout ce que je vous fais entendre de la bouche du Seigneur. Prenez ces livres, les livres écrits de la main de votre père, et lisez-les, et en eux connaissez les œuvres du Seigneur, qu'il n'y en a pas d'autre en dehors du Seigneur seul, qui a posé les fondements sur l'inconnu, a tendu les cieux sur l'invisible, a posé la terre sur les eaux et l'a fondé sur l'inconsistant, qui a fait seul la création innombrable…// »

Transmettre les livres d'Hénoch XLVIII

« Et distribuez ces libres à vos enfants, et vos enfants à leurs enfants, et à tous vos parents et dans toutes vos générations, à ceux qui ont la sagesse et qui craignent le Seigneur. Et ils les recevront, et cela leur plaira plus que toute nourriture excellente, et ils les liront et s'attacheront à eux, tandis que les insensés qui ne connaissent pas le Seigneur ne les recevront pas, mais les repousseront, car leur joug leur pèsera. Heureux qui portera leur joug et se l'attachera, parce qu'il le trouvera au jour du grand Jugement. »

Voici ci-dessous les différentes traductions du Livre du Juste

 Livre du Juste de Jasher IV : 16-21 & V      

16. Et tous les fils des hommes quittèrent les voies de Adonaï en ces jours comme ils se multipliaient sur les faces de la terre avec les fils et les filles, et ils apprenaient les uns aux autres leur mauvaise pratique et ils continuèrent de fauter contre Adonaï.

17. Et chaque homme se fit un Elohim, et ils volaient et pillaient tous les hommes son voisin même si c'était un proche, et ils pervertirent la terre, et la terre fut remplie de violence.

18. Et leurs juges et leurs magistrats allèrent vers les filles des hommes et prirent leurs femmes mariées par la force selon leur choix, et les fils des hommes en ces jours prirent du bétail de la terre, les bêtes des champs et les oiseaux des ciels, et firent le mélange des animaux d'une espèce avec une autre, afin de, avec cela, de provoquer Adonaï ; et Elohim vit toute la terre et elle était pervertie, car toute chair avait corrompu sa voie sur terre, tous les hommes et tous les animaux.

19. Et Adonaï dit : « Je vais effacer l'homme que j'ai créé sur les faces de la terre, en effet depuis l'hommes, jusqu’aux oiseaux des ciels, ensemble avec le bétail et les bêtes sauvages qui sont dans les champs, car je me repens de les avoir créés. »

20. Et tous les hommes qui marchaient dans les voies de Adonaï, moururent en ces jours, avant que Adonaï n'amène le désastre qu'il avait déclaré sur les hommes, car ceci fut de Adonaï ; qu'ils ne vissent pas le désastre qu’Adonaï avait parlé concernant les fils des hommes.

21. Et Noah trouva grâce aux yeux de Adonaï, et Adonaï les choisit, lui, et toutes ses familles, et ses enfants pour repeupler les faces de toute la terre.

  Chapitre V : 1-10

1. En l'année quatre-vingt-quatrième (84) de la vie de Noah, Enosh, ben Shet, mourut ; âgé de neuf cent cinq ans. (905)

2. Et dans la cent soixante-dix-neuvième année (179) de la vie de Noah, Qéinân ben Enosh mourut, et tous les jours de Qéinân furent de neuf cent dix ans. (910)

3. Et dans la deux-cent-trente-quatrième (234) année de la vie de Noah, Mahalalél ben Qéinân mourut, et les jours de Mahalalél furent de huit cent quatre-vingt-quinze ans. (895)

4. Ièrèd ben Mahalalél mourut en ces jours, dans la trois cent trente-sixième (336) année de la vie de Noah ; et tous les jours de Ièrèd furent de neuf cent soixante-deux ans. (962)

5. Et tous ceux qui suivaient Adonaï moururent en ces jours, avant qu'ils ne vissent le mal qu'Elohim déclara de faire sur la terre.

6. Après la fin de plusieurs années, dans la quatre-cent-quatre-vingtième (480) année de la vie de Noah, lorsque tous ces hommes, qui suivaient Adonaï moururent du milieu des fils des hommes, et seulement Metoushèlah survivait encore, Elohim dit à Noah et  Metoushèlah, disant :

7. Parlez et proclamez aux fils des hommes, disant : Retournez de vos mauvaises voies et abandonner vos mauvaises œuvres et Adonaï se repentira du mal qu'il a déclaré vous faire, et il ne sera pas mise à exécution.

8. Car ainsi dit Adonaï : Voici je vous donne une période de cent vingt ans (120) ; si vous retournez à moi et abandonnez vos mauvaises voies, alors je retournerai aussi du mal que je vous ai dit, et cela n'existera plus, dit Adonaï.

9. Noah et Metoushèlah parlèrent tous les mots d’Adonaï aux fils des hommes, jour après jour, leur parlant constamment.

10. Mais les fils des hommes ne voulurent pas les écouter, ni prêter l'oreille à leurs paroles, et ils étaient obstinés.

Livre de Jasher nommé « Livre du Juste » chapitre VI : 8-13                                                        8. Et Noah amena dans l'arche de toutes les créatures vivantes de la terre, ainsi personne ne fut oublié de ceux que Noah amena dans l'arche.

9. Deux par deux les animaux venaient à Noé qui était assis à la porte de l'arche, et les animaux venaient par couple, sept pour les purs et un pour les impurs purs comme Elohim l’avait ordonné.

10. Et tous les animaux, et les bêtes, et les oiseaux, étaient là et ils entourèrent l'arche en tout endroit, et la pluie ne descendit pas jusqu'à sept jours après.

11. Et en ce jour, Adonaï fit trembler la terre entière, et le soleil s'obscurcis, et les fondations de la terre se déchaînèrent, et la terre entière bougea violemment, et les éclairs étincelèrent, et le tonnerre rugit, et toutes les sources d'eau se brisèrent, tel qu'il n'en fut point connu de semblable auparavant par les habitants ; et Elohim fit ces puissantes choses pour terrifier les fils des hommes, qu'il n'y ait plus de mal sur la terre.

12. Et pourtant les fils des hommes ne voulaient pas retourner de leurs mauvaises voies, et ils accrurent la colère de Adonaï, et ils ne dirigèrent même pas leurs cœurs à tout cela.

13. Et au bout de sept jours, dans la six-centième année de la vie de Noah, les eaux du déluge furent sur la terre.

  Bible Cocex VaticanusLivre du Juste de chez « Go-Dieu », chapitre VI :10-14

6:10

Pendant sept jours, la pluie n'arrivait pas encore ;

6:11

mais Jéhova effrayait le monde par un ouragan véhément, par l'obscurcissement du soleil, par des éclairs et des tonnerres, et il ébranlait la terre en secouant ses fondements, et ses habitants en étaient terrifiés.

6:12

Or, Jéhova voulait par ces épouvantables phénomènes, intimider les hommes et les ramener à lui; mais ils ne rentraient pas en eux-mêmes, et continuaient à l'irriter.

6:13

¶ Et il arriva au bout de sept jours, en la six-centième année de Noé, que les eaux du déluge se répandirent sur la terre,

6:14

toutes les sources de l'abîme firent irruption sur la terre en la perçant, et les cataractes du ciel s'ouvrirent largement. La pluie dura sur la terre quarante jours et quarante nuits.

Il ne pleuvait pas, mais EL-SHADDAÏ, fit trembler la terre sur toute la surface de la planète Terre, le ciel s’obscurcissait et grondait terriblement fort, des éclairs gigantesques parcouraient toute la Terre, incendiant des immenses forêts, les murs des villes s’écroulaient faisant beaucoup de morts, mais la race humaine comme animale continuaient à vivre leurs mauvaises actions

Quand la construction de l’Arche commença, tous les Néphilims s’étaient entretués, car EL-SHADDAÏ voulaient protéger la fabrication de ce bâtiment, mais avant de s’étriper ils avaient enseigné les humains dans des technologies que nous ignorons encore aujourd’hui, dans les sciences métallurgiques, électriques, divinatoires et occultes, enfin tout ce qui se rapporte aux sciences du mal. Voilà pourquoi EL-SHADDAÏ mit dans leur cœur et leur esprit un sentiment de supériorité et de jalousie les uns envers les autres afin qu’ils se suppriment mutuellement. Et c’est ce qu’ils firent ! jusqu’au dernier et il n’en restait plus un seul au commencement de la réalisation de cette immense caisse de bois, mais les humains avaient appris ce qui est méchant, mauvais, par contre les mélanges d’animaux hors espèce cessèrent car ils firent des monstres sanguinaires qui resta dans la mémoire des humains, et ils ne pouvaient plus se reproduire de part eux-mêmes, la génétique de la race l’emporta puisque, comme les humains, ils se retournèrent contre leurs créateurs génétiques qui voyant cela les exterminèrent jusqu’au dernier, avant de commencer à s’annihiler région par région, puis pays par pays.

DéfilementanimalEt le défilement des animaux devant Noé continuait, tout ce qui meut par lui-même, du plus petit au plus grand, marchant, rampant, volant, passaient devant Noé, s’abaissait pour certains et ceux-là entraient dans l’Arche, les autres continuaient leur chemin ce manège durait jour et nuit et cela pendant sept jours, et la terre de la Terre tremblait de plus en plus fort sur toute sa surface, et le ciel s’assombrissait de plus en plus et de plus en plus il grondait tonnait crachant des éclairs qui frappait la terre avec force, mais il ne pleuvait toujours pas sur la terre, puis les derniers humains entrèrent dans l’Arche avec Noé en dernier et EL-SHADDAÏ le deuxième mois de la six-centième année de Noé le dix-septième jour au soir ferma l’immense porte et la scella et encore pendant sept jours il fit trembler la terre et les cieux comme jamais on ne peut se l’imaginer et les humains vinrent autour du bâtiment où Noé était ils l’implorèrent pour qu’il ouvre la porte, mais Noé leur expliqua la dureté de leur cœur pendant cent-vingt ans.

Alors les humains essayèrent par tous les moyens pour ouvrir la porte et EL-SHADDAÏ voyant cela envoya la multitude animale contre eux. Il y avait plus de set-cent-mille humains autour de ce vaisseau et les animaux couraient après pour les mordre, les piquer, leur donner des coups de bec, et tout ces humains se dispersèrent sur la terre qui tremblait, brûlait explosait faisant des centaines de milliers de mort et les voûtes du ciel s’ouvrir et pendant quarante jours, quarante nuits l’eau tomba sur la terre à torrent sans discontinuer, Genèse VII : 20, « Les eaux montèrent quinze coudées plus haut, recouvrant les montagnes. » et la Genèse continue, versets 21-22« Alors périt toute chair qui se meut sur la terre : oiseaux, bestiaux, bêtes sauvages, tout ce qui grouille sur la terre, et tous les hommes. Tout ce qui avait une haleine de vie dans les narines, c'est-à-dire tout ce qui était sur la terre ferme, mourut. » jusqu’à une hauteur au-dessus de la plus haute montagne de seize mètres cinquante.

Pourquoi mettre une hauteur d’eau aussi importante, cinquante centimètres auraient suffi, mais il fallait nettoyer la terre de la Terre de toutes ces explosions atomiques, il était impératif que la terre soit lavée de toutes radiations, voilà pourquoi aussi la terre resta si longtemps sous l’eau.

Noé dans l'ArcheL’Arche commença à s’élever de la terre, mais par le vent et les grondements des cieux l’Arche était terriblement ballottée, « comme les légumes dans une marmite d’eau bouillante », et les humains comme les animaux avaient du mal à se tenir debout. La peur et l’angoisse s’étaient installée dans l’Arche et tous priaient l’Être suprême dans son langage, les lions rugissaient, les bœufs et les vaches beuglaient, meuglaient, les loups hurlaient et les humains criaient et pleuraient, alors EL-SHADDAÏ entendit leurs plaintes et il calma les éléments et tout devint calme dans le bâtiment

Sous les eaux tout allait changer, le mouvement des plaques, les montagnes, les vallées et les plaines, ou il y avait du solide se sera du liquide et son contraire. De toute façon EL-SHADDAÏ devait nettoyer la terre pour faire disparaître toute l’iniquité qu’il y avait eu sur cette terre, mais il devait aussi laisser quelque témoignage de la présence de ces villes, de ces humains et de ces géants voilà pourquoi sur toute la surface du globe et même dans les fonds marins les géologues et archéologues trouvent des traces du « Déluge » mais aussi de la présence humaine et des villes réduites à l’état de verre dû à une chaleur extrême qui n’arrive que par les explosions atomiques. Nous en avons eu la preuve quand les pays ont fait des essais nucléaires, nous retrouvions cette trace verdâtre d’une fusion des sédiments venant d’une chaleur exorbitante.sédiments atomisés

Nous ne pouvons imaginer toutes les transformations de la croûte terrestre que ce « Déluge » allait amener car comme écrit plus haut, seize mètres cinquante d’eau au-dessus de la plus haute montagne, pourquoi ? Pour détruire toute âme vivante, tout ce qui respire cinquante centimètres aurait été largement satisfaisant. Alors je suis bien obligé de trouver une réponse plausible.

Je reconnais que j’ai déjà écrit un petit peu sur le sujet, mais maintenant j’approfondis, seize mètres au-dessus de la plus haute montagne, pourquoi pas cinq mètres, dix mètres, vingt mètres ?

Seize mètres cinquante centimètre exactement !

Je suis bien contraint de poser cette question, pourquoi ?

L’Arche, cette caisse rectangulaire de trois-cent-trente mètres de long, sur cinquante-cinq mètres de largeur, par trente-quatre mètres de hauteur sur quatre paliers puisqu’il y avait trois étages de huit mètres de haut approximativement, complètement close qui ne filtrait rien du jour ou de la nuit il fallait bien l’éclairer et comme déjà expliqué dans un chapitre précédent pas avec des torches à résine qui dégageaient de légère fumée, mais surtout du gaz carbonique qui était dangereux pour tout être vivant dans ce bâtiment, et ceci vingt-quatre heures sur vingt-quatre, alors comment faisait-ils pour garder un rythme biologique du jour et de la nuit, j’en déduis qu’ils possédaient du matériel pour mesurer le temps et on en revient systématiquement à « l’atome », donc à l’électricité et par déduction à la pile atomique comme sont éclairés nos sous-marins atomique qui fonctionnent avec un réacteur nucléaire comme celui retrouvé étrangement au Gabon qui daterai de l’ère antédiluvienne.

chaleur extrèmeDonc je suis convaincu par ces écrits scientifiques des géologues et archéologues sur les connaissances nucléaires de nos ascendants humains antédiluviens. Suite à cette lecture mon esprit me guide vers ce qui a dû être terrifiant pour ces humains vivants à cette époque car avant le « Déluge » des incendies gigantesques se sont déclarés par ces éclairs qui frappaient la terre avec force. Mais en plus de cela, je pense que la folie humaine était à son comble et qu’ils se servirent de la guerre atomique sur toute la planisphère Terre.

EL-SHADDAÏ aimait la marionnette qu’il avait créé, et il ne voulait pas la détruire, il ne désirait pas non plus que cette dernière s’anéantisse par elle-même, voilà la raison de l’Arche, il y avait aussi ce « Défit » lancé par Sammaël et l’Être Suprême au premier abord ordonnait la destruction complète de tous les êtres vivants de la planète Terre tellement qu’il regrettait d’avoir façonné ce pantin, « l’Homme », à son image et il souhaitait l’effacement complet de tout ce qui vivait, mais il était juste et il y avait Noé et un tout petit nombre d’humains qui l’aimait sur toute la surface de la Terre, il ne pouvait pas détruire ces humains qui l’honoraient, il chargeât leur cœur et leur esprit avec les moyens pour qu’ils se déplaçassent jusqu’à Noé, pour qu’ensemble ils construisissent cet immense vaisseau, afin de les sauver de cette destruction massive de tous les êtres respirants de la planète Terre.

Ce Dieu seul et unique ne faisait rien sur « un coup de tête », il accomplissait les choses avec sagesse, il connaissait la dangerosité du nucléaire, le temps et le cubage de l’eau pour supprimer toutes radiations atomiques de la planète Terre voilà pourquoi l’eau monta au-dessus de la plus haute montagne d’un peu plus de seize mètres, car un peu moins ne nettoyait pas la terre correctement et un peu plus cela n’était pas nécessaire car tout est fait avec justesse par cet Être Suprême.

L’eau est tombée sur la planisphère Terre pendant quarante jours et quarante nuits sans discontinuer, les écluses de dessous la terre s’ouvrirent aussi et crachèrent tout se qui est liquide car il fallait nettoyer, purifier, épurer, assainir la terre de la Terre, afin qu’il n’y ait plus de radiation des explosions atomiques qui se produisirent par la bêtise humaine. narche ballottée

EL-SHADDAÏ se jura que jamais plus il n’y aurait de guerres atomiques sur toute la sphère terrestre, car pour purger la terre il faudrait un autre « Déluge » ce qui abolirait « l’Arc-en-Ciel » un accord éternel avec la race humaine et son Dieu, Lui-même, EL-SHADDAÏ, et se serait se mentir, renier ce qui est sorti de sa bouche, impossible pour ce Dieu de droiture et de justice. Et pourtant « les Écritures Prophétiques » disent que dans « les Dernières Générations » comme Hénoch l’a écrit, les humains deviendront dépravés comme jamais ils ne l’ont été sur la terre de la Terre, en comparaison Sodome et Gomorrhe ne sont qu’une page de publicité. Aujourd’hui nous voyons les conséquences de la radioactivité car les villes de Nagasaki et Hiroshima souffre encore après plus de soixante-dix ans des retombées radioactives sur la terre, les animaux, et les humains, est-ce que les hommes vont êtres assez fous pour recommencer ? … Malheureusement je suis positif et il faudra par un tremblement de terre et un tsunami enfouir toute une région peut être grande comme la France dans les profondeurs de la terre pour nettoyer, fumiger, lessiver cette portion de terre qui sera remplacé par une autre qui sortira de la profondeur de l’océan, mais le plus sage c’est qu’EL-SHADDAÏ détruise le mal en purifiant l’humain afin que celui-ci vive sur une terre paradisiaque. C’est de l’utopie ? Certes non ! Une espérance de tout cœur !

Finissez bien cette année 2017 en respectant les Lois et Préceptes d’EL-SHADDAÏ, qui n’interdit pas de s’amuser, de chanter, de danser, il interdit la beuverie, l’adultère, les mauvaises pensées, à nous humains de connaître nos limites, afin de rester dans « les clous », en langage populaire.

Portez-vous bien ! Prenez-soins de vous !

Salutations cordiales !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.