Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 août 2017

Les Prémices de ...Chap. N° 4 - Du premier Homme aux Humains ...

Rel-Adam au Paradis.jpgDernières phrases du précédent chapitre.

 

L’Homme, pas un seul être vivant ne lui ressemblera, lui, à l’image d’Élohim, à notre ressemblance, d’une magnifique beauté, d’une perfection sans égale, conçu pour être indestructible, éternel.

Il a, en effet, créé tout humain à son image. Telle est sa force, tel est son travail.

En effet il fut écrit ceci :

« Qui outrage la face de l’homme outrage la face d’EL-SHADDAÏ, qui a dégoût de la face de l’homme a dégoût de la face du Seigneur, qui méprise la face de l’homme méprise la face d’EL-SHADDAÏ, qui crache à la face de l’homme crache à la face d’EL-SHADDAÏ, colère et grand jugement contre celui qui commet un tel acte. » (BEI - livre d’Hénoch II, XLIV, 2, p, 1201-1202- Mt. V, 2 )

EL-SHADDAÏ prit l’Homme dans ses mains et le posa délicatement sur la Terre en territoire d’Éden.

Là, il souffla le « Souffle de Vie » dans ces narines et l’homme devint un être vivant. Il lui donna seigneurie sur tous les animaux de la terre.

 IL dit :

« Je vous donne toutes les herbes portant semence, tous les arbres fruitiers portant du fruit et semence, ce sera votre nourriture. A toutes les bêtes sauvages, tous les oiseaux du ciel, tous les reptiles, tous ce qui est animé de vie, je donne comme nourriture toute la verdure des plantes. »

 

Du premier Homme,

 

aux Humains antédiluviens

 

Chapitre N° 4

 

L’Homme sur la Terre dans ce Territoire d’Eden ou Paradis devait l’entretenir en le cultivant. Par la même occasion, il donnait un « Nom » à la flore mâles et femelles, à la faune mâles et femelles, mais aussi à tous les insectes qu’il découvrait, mâles et femelles et à ceux qui se présentait à lui, mâles et femelles. Il en était idem pour les animaux sauvages qu’il croisait ou qui venait vers lui toujours un mâle et une femelle ou un mâle avec ses femelles.

Là, l’homme se rendit compte qu’il était seul et que pas un seul être vivant lui ressemblait sur terre, dans les airs, dans l’eau des rivières comme dans l’eau de la mer, tous étaient accompagnés, mâles et femelles, plantes, arbres, bêtes et bestioles, animaux sauvages et domestiques tous étaient en couple.

L’homme était bien seul en Territoire d’Éden, car tout avait été élaboré, de la verdure à tout ce qui vit de l’infiniment petit, à l’infiniment grand, mâles et femelles

« Soyez féconds, multipliez-vous, emplissez la Terre ! »

 Mais pour l’Homme aucun être vivant ne lui était semblable.

EL-SHADDAÏ s’aperçut du désarroi de l’homme et de sa tristesse et IL dit :

« Il n’est pas bon que l’homme reste seul, je vais lui façonner une compagne à sa ressemblance, à mon image, à notre reflet, comme l’homme ! »

Alors IL fit tomber un profond sommeil sur l’Homme. Il prit le plus petit os des côtes de celui-ci et le remplaça par du muscle. Avec l’os qu’il avait pris du corps de l’Homme, l’Être Suprême confectionna une compagne, une aide à la ressemblance de l’Homme, qu’il nomma Femme.

Il la déposa sur la terre et l’emmena à l’homme.

La voyant, il s’exclama :

« Tu es l’os de mes os et la chair de ma chair ! »

« ADAM » sera ton nom car tu es Homme, ÈVE sera ton nom car tu es Femme, et vous ne ferez qu’« UN », c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, pour ne faire qu’UN et ils ne seront qu’une seule chair ». 

EL-SHADDAÏ les bénit disant :

« Fructifiez-vous, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la, car vous avez autorité sur tout ce qui est vivant et qui remue sur la Terre ! »

Il en fut ainsi. »…. »---- »

 (III Bible - EI, T. II, 2-9 p, 901, 902, LXV, 1-6 p, 1211, etc. …)

Le premier Homme est créé, ADAM, ainsi que la première Femme, ÈVE.

Y a-t-il eu « CRÉATION » ou « ÉVOLUTION » ? … ?

Qu’est-ce que la « FEMME » ?

Ceci est ma philosophie, ma réflexion, ma pensée, en essayant d’être le plus objectif possible.

En lisant les Textes ci-dessus, ainsi que les différents ouvrages Bibliques et autres, la « Femme » est le complément indispensable de l’Homme.

L’un ne peut pas vivre sans l’autre.

 Mais, elle ne peut pas être l’égale de l’Homme !

Cela lui est impossible de par sa conception !

L’homme et la femme ont en commun un nombre identique d’organes dont la fonction est commune : peau, {- plus douce pour la femme -} cœur, {- fonction respiratoire et cardiaque plus rapide chez les femmes, en lien avec leur taille inférieur à celle de l’homme-} intestins, foie, nombre d’os, {- excepté les côtes, légèrement plus plates, une en plus chez la femme, ainsi que la forme du squelette, largeur des épaules , des hanches moins importantes chez la femme-} de muscles,  cerveau, {- masse et volume inférieur chez la femme-} présence des hormones mais en quantité différente, etc. Tout individu d’une même espèce possède exactement le même nombre d’organes pour répondre à la fonction de son genre.

Voilà la plus grosse différence entre l’homme et la femme, --- au- dessus nous parlons de généralité de l’espèce --- « l’usine chimique » intérieur dont la femme est dotée.

 Rel-Adam et Ève.jpgCes organes ne réagissent pas comme ceux de l’homme, à cause de sa biologie beaucoup plus complexe que celle de l’homme, --- évitons de parler des sexes, --- pilosité moins importante, chromosomes différents, hormones typiques de la femme, les œstrogènes et la progestérone, les seins, l’indice de masse grasse, absence chez la femme des androgènes, de la testostérone pour la fabrication des spermatozoïdes réservés uniquement à l’homme, le cycle menstruel de la femme, et ainsi de suite.

Un peu d’humour, que je nomme, moi, hypocrisie ……

Livres scientifiques, médecines, encyclopédies ………………

TRONC, THORAX, STERNUM ……… 

Je cite :

« 12 paires de côtes … {- = 24 },

 7 paires de vraies côtes … {- = 14 },

 3 paires de fausses côtes … {- = 6 },

 2 paires de côtes flottantes … {- = 4 },………

TOTAL : 47 os [variable] … »

 Résultat de tous les comptes scientifiques, médecines, …

Je dois être ignare car j’ai fait calculer ma fille, mon épouse, mes ……et nous avons trouvé la somme de 48 os …….

Sans commentaire ! …… ! …

Comique ! NON ? ….

Je suis bien obligé, après réflexion et constatation, de reconnaître que nous avons à faire à deux êtres semblables mais, immensément modifiés en origine de conception.

La FEMME ne réfléchit, ne pense pas comme l’homme, elle possède comme un sixième sens ; rien à voir avec l’intelligence !

Elle est conçue pour faire des petits travaux répétitifs et longs, tel qu’écosser les petits pois, équeuter les haricots, les myrtilles, framboises, mûres, faire la poussière sur les étagères remplies de bibelots, ménage, cuisine ……

J’entends déjà certains de mes semblables crier à l’idée simpliste que j’ai de la femme, mais s’ils étaient un peu plus réfléchis, ils constateraient plusieurs faits évidents. En premier pour épépiner certains fruits rouges comme les myrtilles, heureusement qu’il y a les femmes, pour la broderie aussi, je ne parle pas de ces hommes qui veulent se faire femme agissant contre la nature propre de l’homme. Je ferai remarquer à mes semblables que la femme voulant être l’égal de l’homme va à sa perte, car vous qui critiquez ma façon de penser, il vous suffit d’écouter les informations et les constatations statistiques.

Je cite :

« Les femmes dans la cinquantaine sont de plus en plus seul et nous voyons de plus en plus de femmes arriver à l’âge de la retraite sans compagnon pour finir leur vie car elles sont même rejetées par leurs propres enfants. C’est un problème qu’il nous faudra gérer avant deux décennies »

Autre fait nouveau :

« Beaucoup de jeune homme reste chez leurs parents quand ce n’est pas une famille recomposée tout en ayant une compagne qu’ils voient une fois chez l’un une fois chez l’autre. Leur réflexion est d’une justesse absolue :

 « Pourquoi voulez-vous que je vive avec une femme en communauté si je suis obligé de faire le ménage, la cuisine, le repassage, les courses, etc. Pour faire tout cela je n’ai pas besoin d’une femme, je le fais assez bien tout seul. Quant à la bagatelle ce n’est pas les nanas qui manquent et qui ne demandent que cela en étant marié. Même pas besoin de chercher elles sont fin prêtes au travail (petits rires) » »

Sans commentaires ! …

Ceci est malheureusement véridique et est un phénomène grave de notre société actuelle.

Je pense personnellement que les prophéties doivent se réaliser comme signe pour ceux qui cherchent le chemin du Dieu Unique EL-SHADDAÏ.

« Dans les dernières générations l’enfant de connaîtra plus son géniteur. Qui l’aura engendré ? Tel est-il son père ? »

Ceci est écrit dans le livre d’Hénoch.

La femme a la faculté de pourvoir faire cette alchimie de création dont personne ne connaît le secret pour façonner, modeler, sculpter, un être humain à l’intérieur de son ventre pendant neuf mois en général, …

 Sans ELLE que serions « NOUS » ? …..

 Mais, sans Nous, que ferait-Elle ? …

Sans ce spermatozoïde de « création » ? …

Oui ! Nous sommes complémentaires !

 La « FEMME » n’est pas l’égale de l’homme mais son complément et un complément indispensable qui, aux yeux du Créateur est égale à l’homme puisqu’elle est, aussi, responsable de ses actes, de ses pensées.

Sens la partie femelle et la partie mâle de l’espèce humaine, comme tout ce qui est vivant sur la terre, dans la terre, dans toutes les eaux de la terre, dans tout ce qui se meut au-dessus de la terre, n’existeraient plus et la Terre serait vide et triste et la citation « Multipliez-vous et remplissez la Terre ! » n’aurait aucun sens !... !

Quant à la fin de sa vie, que le vieillissement aura marqué son visage, son corps, la femme se retrouvant seule, sans l’amour de ses enfants, que lui restera-t-il de l’égalité avec l’homme ?

La « solitude » ! …

La « solitude » qu’elle a cherché entre trente-cinq et quarante-cinq ans voulant redevenir une jeune fille désirable à tous les hommes, alors par internet elle se vend, elle vend son corps pour une heure ou deux cherchant un plaisir futile commettant l’adultère sans vergogne, et à la fin que lui reste-t-il ? …

Depuis que je suis jeune je me souviens des paroles de ma grand-mère : « L’homme propose la femme dispose ! » et elle ajoutait ceci : « En dehors des détraqués qui violent, c’est la femme qui choisit et c’est elle qui est responsable pour la majorité des cas de l’adultère car quand elle dit « non » l’homme s’en va en chasse ailleurs. »

 Les hommes qui se comportent comme des femmes, qui veulent être des femmes, qui font le travail de la femme se déshonorent et vont à leur perte, car l’homme n’a pas, n’est pas, par ses gènes, programmé pour être une femme, … il en est de même pour la femme, qui n’est pas programmée pour être un homme, et elle aussi va à sa perte.

Pour vous convaincre que la Femme ne sera jamais l’égale de l’homme : on dit bien ---Homo---phobe, ou encore ---Homo---sexuel ! … !

Parlons maintenant de la première question Évolution ou Création.

Avec ce qui est écrit au-dessus « l’ÉVOLUTION » à pris du plomb dans l’aile.

Si je suis les écrits de Messieurs DARWIN et LAMARCK sur l’évolution, nous venons des eaux en premier.

Puis nous serions sortis de ces eaux et devenu reptile, lézard, igname, singe, homo. Nos sens, notre cerveau se seraient développés. Voici quelques textes :

« En biologie, le terme évolution désigne la transformation des espèces vivantes au cours des générations. L'évolution explique la modification et la diversification de la vie, depuis ses premières formes jusqu'à l’ensemble des êtres vivants actuels, par une chaîne de modifications buissonnantes. »

« Retenons que Lamarck, grand biologiste français, qui fut un très grand connaisseur du vivant, un naturaliste comme on les appelait à l'époque, fut aussi un grand innovateur en affirmant, en 1809, dans « Philosophie zoologique », livre où il développe sa théorie transformiste, que les organismes évoluaient. »

« Charles Darwin a fait peu de cas des idées de Lamarck. Avec d'autres darwiniens qui lui succèderont, il contribuera grandement à déconsidérer Lamarck aux yeux des biologistes et à forger les légendes qui l'entourent.

 C'est à Lamarck que l'on doit une véritable Théorie de l'évolution des espèces et non à Darwin qui ne fit que formaliser le mécanisme de la variation aléatoire et de la sélection naturelle à partir duquel les darwiniens forgèrent une théorie en étendant abusivement ce mécanisme à tout le vivant. »

Je ne voudrais pas être ennuyeux, mais je suis dans l’obligation de dévoiler le sens général de l’Évolution par Darwin qui a fait sa fortune sur des idées fausses. Ces idées de Darwin ont involontairement bloqué la recherche scientifique, mais surtout pénalisé la pensée humaine sur le spirituel.

Aujourd’hui, XXIème siècle, les savants spécialistes de la question ont prouvé scientifiquement que Darwin était dans l’erreur.

Alors que disait Darwin ? 

Hans-Joachim Zillmer scientifique géologue et archéologue :

« …//…Ce conte moderne est le résultat des théories de la mécanique céleste d'Isaac Newton et de la doctrine de l'évolution de Charles Darwin.

Une harmonie universelle est censée avoir toujours dominé. Selon ces principes, tout, y compris notre Terre, s'est développé de façon progressive et uniforme. Par hasard, un acide aminé a abouti à un unicellulaire. La théorie de Darwin dit que cet unicellulaire c’est directement transformé dans une forme de vie complexe. Pour qu’il y ait vie il faut un autre unicellulaire qui se mélange au premier pour devenir un bicellulaire.

Question qui jusqu'à aujourd’hui n’a pas été formulée : d’où est venue la deuxième cellule, après que la première se soit formée par un hasard incroyable ? 

Y a-t-il eu simultanément plusieurs hasards incroyables, ou deux seulement, au début ?

 Dans ce cas, il doit y avoir eu n'importe quand, un jour, un bicellulaire.

Pourquoi ne trouve-t-on pas cet organisme dans la nature, ni un tri ou un tétra cellulaire ?

D'où vient le code génétique, comment est-il entré dans la cellule ?

C'est toujours une des plus grandes énigmes de la science !  

Quoi qu'il en soit, la vie est censée s'être développée d'abord dans l'eau, puis aussi sur la terre. Tout se serait déroulé très lentement mais systématiquement. »

La théorie de Charles Lyell --{ 1797 - 1875 } --, qui fonde la géologie, affirme que la modification de la surface terrestre est l’effet de forces infimes, qui est à la base de l’image que nous nous formons du monde. Cela signifie que la physionomie apparente de la Terre ne s’est que très peu modifiée au cours de son histoire.

La théorie de l'évolution de Darwin s'édifie sur ce dogme, inconditionnellement, car il ne peut y avoir d'évolution progressive que si des catastrophes terrestres graves et globales n'ont pas eu lieu. Le darwinisme part de la survie de l'espèce la mieux adaptée selon le principe de sélection. (Science vol-287-295, 2002)

J’espère, ne pas être trop rébarbatif, mais au contraire, vous enseigner le début de notre histoire du point de vue scientifique, mais aussi spirituelle, pour vous convaincre de l’existence d’un « Être » vivant dans les hautes sphères, nous à sa ressemblance, à son image, son reflet, car l’Univers n’est pas venu d’un hasard unicellulaire, où plutôt de deux hasards, improbable, de la rencontre de deux unicellulaire pour en faire un bicellulaire.

Soyons humbles et reconnaissons l’existence de cet « Être » qui de ses mains façonne l’Univers, même encore aujourd’hui en 2017, dont la gestion prouve son immense sagesse.

Portez-vous bien ! Prenez soin de vous-même et de votre maisonnée !

Salutations cordiales à Tous ! …

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.