Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juillet 2017

Du Néant à l'Univers

Uni.capharnaüm du com. 300xjpg.jpg

Du Néant à la

formation de

l’Univers

 

 

Chapitre N° 1

En pensant qu’il existe un Être d’une force, d’une puissance, d’une beauté, d’une intelligence incommensurable vivant au-dessus de notre tête, que nous craignons par peur, dû à notre ignorance sur l’au-delà. L’humain seul être vivant sur cette planète Terre à posséder un « Esprit » que j’appellerais plus exactement « Intelligence », voilà sa peur, sa crainte, sa torture cérébrale individuel qui obligatoirement, sans aucune exception, lui fait penser à une chose inconnue supérieure à lui vivant autour, à coté, dans l’univers, dans l’eau, la terre, le ciel ... 

Une seule question reste à leur esprit, existe-t-il vraiment ?

Dans l’Univers il n’existe rien, tout est extrêmement sombre, extrêmement froid, le vide, comme le « Néant ». 

Seul un Être non translucide, d’une substance matérielle inconnue, d’une puissance incommensurable, indéfinissable et d’une beauté sans égale, à la forme, à la silhouette humaine, doté d’un esprit d’Intelligence sans pareille, parcourt cet infini.

 Cet « Être » est comme une ligne droite, pas de commencement, pas de fin !

Quel est cette matière puisqu’il n’existe rien ?

 Qu’il n’y a rien ?

 Même pas l’infiniment petit, l’infiniment grand ?

La question se pose :

D’où vient cette matière, cette substance qui forme cet Être ?

De l’autocréation ?

Impossible ! Il faut quelque chose si petite soit-elle !

Reconnaissons et admettons ce « Mystère » !

Il n’existe aucune réponse même scientifique !

En dehors de cet Être il n’existe rien, absolument rien dans toute l’immensité sombre

Alors certains de mes semblables vont penser que j’ai inventé une belle histoire.

Que nenni ! …

Juste des « Écrits » très anciens qui ont été dictée à certains humains sous « inspiration de cet Être Suprême »

Autant écrire franchement ce que je pense !

Comme l’Être Suprême est exactement le même Dieu pour les Chrétiens, Musulmans, Bouddhistes, etc …, je nommerai pas ce Dieu de ce Nom vulgaire Chrétien de « DIEU », ni de « Jéhovah » car je ne veux surtout pas me référencer à une Secte, ni « Yahvé » se nom faisant référence à la religion hébraïque alors que je ne suis pas « Hébreu ou israélite ou « JUIF » en français », mais je l’appellerai comme Abram, plus tard ABRAHAM , « Dieu au-dessus des Montagnes » soit le préfixe « EL » qui signifie « DIEU » et « SHADDAÏ » qui signifie « au-dessus des Montagnes » donc : « EL-SHADDAÏ »

Le « Très-Haut » sait que par-delà l’infini c’est le « Néant »

Il parcourait cet espace sans forme, Lui « Lumière » du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest sans jamais trouver le repos.

Ce Dieu seul et unique dans l’immensité sombre, glacial, ayant médité, décida d’établir un fondement.

Voici l’histoire du fondement de notre Univers, bien avant que la Voie Lactée ne soit existante, que la Galaxie « Terre » ne soit formée, des milliards de milliards de nos années terrestres sont passés, voilà l’histoire conté aux humains, pour les humains. Je ne retranscris qu’une partie de ce que j’ai lu, histoire antédiluvienne.

Alors « IL » alla au fin fond de l’infini et ordonna au « NÉANT » que sortît de ses profondeurs invisibles, une chose visible.

ADOËL sortit, extrêmement grand, extrêmement blanc.

 « IL » le considérât et lui dit :

« Délivre-toi, Adoël, et que soit visible tout ce qui naît de toi ! »

 Alors de lui sortit une multitude, des myriades de gaz qui formaient de la lumière. Assis sur son Trône « Il » dit à Adoël d’où sortait la lumière :

 --« Affermis-toi et sois le fondement des choses d’en haut, car après toi, par-dessus la lumière il n’y a rien d’autre et tu es le gardien des portes d’en haut, des portes du « NÉANT »

Puis, se levant de son Trône, une seconde fois « IL » ordonna au « NÉANT » que sortît de ses profondeurs invisibles, une chose visible.

 AROUCHAZ sortit, extrêmement dur, lourd, et noir extrêmement.

« IL » vit qu’il convenait, le considéra et lui dit :

 « Délivre-toi, Arouchaz, et que soit visible tout ce qui naît de toi ! ».

 Alors de lui sortit la matière, une multitude, extrêmement lourde, extrêmement dure, extrêmement noire, difforme, petite et grande.

« IL » dit à Arouchaz d’où sortait la matière :

--« Descends, toi, en bas, affermis-toi, et soit le fondement des choses d’en bas, des choses inférieures, car après les Ténèbres il n’existe plus rien, et tu es le gardien des portes des Ténèbres qui s’ouvrent pour rentrer dans le « NÉANT ».

Cet « Être Suprême » par cette action délimita une partie de l’Univers, vers le haut, vers le bas.

De plus, malgré sa « Puissance », IL a recours au « NÉANT » pour avoir une matière solide et une matière invisible translucide, les gaz.

IL ne demande pas, mais ordonne au « Néant » que de rien, de l’invisible, il sorte deux êtres visibles.

IL ordonne à ces « êtres » de se délivrer, comme une femme enceinte se délivre en donnant la « Vie » à l’accouchement.

Maintenant IL a « quelque chose » pour faire une chose, le « Néant » n’a pas disparu, mais est retranché aux limites de l’Univers, vers le haut, vers le bas, d’Est en Ouest, puisqu’IL a une chose et cette chose ce n’est pas rien.

Simplement, là aussi, le « Mystère » demeure entier !

En effet EL-SHADDAÏ fait sortir du « Néant », c’est-à-dire de « Rien », quelque chose !

Avec « rien » nous ne pouvons rien faire !

Alors cette chose d’un côté translucide et éclatante, et de l’autre très sombre et très dure, donc matière d’où sortent-ils ?

Dans le « Néant » existait la matière solide et gazeuse dans ce néant il y a quelque chose car nous-mêmes humains nous sortons du néant grâce à nos parents géniteurs, cela jamais nous devons l’oublier !

Là, aussi loin que nous cherchons, nous resterons dans l’ignorance, alors il faut admettre ce « Mystère » si nous ne voulons pas être comme l’animal, car dans ces conditions à quoi sert notre esprit de raisonnement. Nous sommes les plus sophistiqués de tous les êtres vivants sur la Terre et dans l’Univers pour vivre plus mal que n’importe lequel de tous ces « vivants » !

Cela est d’un illogisme phénoménal !

Il est impossible qu’il en soit ainsi !

L’Univers se remplit de matière et de gaz.

 Le déplacement de cet Être et sa respiration faisaient un vent et cela mettaient la matière et les gaz en mouvement.

Cette évolution donna naissance aux vents cosmiques. La matière et les gaz circulaient dans tous les sens, se frottant, s’entrechoquant, s’explosant les uns contre les autres.

Toutes ces actions formaient de la poussière cosmique, celle-ci s’incorporant aux gaz, les gaz se mélangeant, ce qui créait de nouveaux gaz, qui s’enchevêtraient dans la matière.

Toute cette évolution de matière et de gaz, par les vents, se déplaçait à grande vitesse, et arrivait à des températures astronomiques. Ce magma en refroidissant donnait naissance à des astéroïdes, aérolithes, météores …, poches et boules de gaz, de véritable agglomérat, et agrégat avec ces poussières cosmiques …, un immense capharnaüm et c’est dans ce capharnaüm que les étoiles se formèrent.

. « Il » dit :

« Je vais mettre de l’ordre dans cette immensité, et je vais poser des Lois immuables, perpétuelles de Physique, de Chimie, moi qui aie créé toute cette matière visible et invisible, solide, liquide, gazeuse pour que mon alchimie soit impénétrable. »

« EL-SHADDAÏ » était bien seul devant l’immensité de ce travail pharaonique.

Cet Être Suprême étant androgyne, ---[--{ qui a les caractéristiques des deux sexes Le terme, androgyne vient de deux mots grecs, andros qui signifie l'homme et gynaïkos qui signifie la femme. }----- Dictionnaire : Qui réunit les deux sexes, qui est à la fois mâle et femelle.

Personne dont l'apparence physique ne laisse pas aisément deviner le sexe.Personne dont l'identité de genre n'est pas nettement définie, ou qui, dans son comportement, participe des deux sexes en tant que socialement définis.

Qui tient partiellement des deux sexes, qui présente simultanément des caractères des deux sexes. En Botanique se dit d'une plante qui a des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même pédoncule.

(Mythologie) Être fabuleux possédant les deux sexes.{ à ne pas confondre avec « hermaphrodite » être vivant qui possède les organes reproducteurs des deux sexes. }---]--- décidât d’avoir un Fils.

Là, commence le « Mystère » de la « Vie », cette alchimie indéchiffrable qui se déroule dans le ventre maternel, ainsi qu’une autre science chimique et physique qui se déroule chez les ovipares, que personne absolument personne ne connaît, les deux sans aucun doute étant parallèles, voir symétriques. Toute vie commence par un œuf, même l’humain !

Seul cet Être Suprême connaît ce « Mystère » puisqu’il en est l’investigateur, et le cobaye si je puis m’exprimer ainsi.

Ce petit être sortie de ses entrailles est de la même substance que Lui, son Père et sa Mère, et seul Lui connaît toute la chimie, l’hermétisme ésotérique du grandissement de l’être jusqu’à sa maturité.

Ceci nous prouve irrémédiablement que le « Jésus-Christ » des chrétiens ne peut être un « Dieu » car il a eu un commencement et qu’il peut avoir une fin si son Père le désir, mais en plus il n’a pas toutes les connaissances de son Père géniteur et restera toujours dans le « mystère » de sa conception, de sa naissance, de son développement.

Après la naissance de son Fils, « Il » défini tous les préceptes de l’Univers de l’infiniment petit à l’infiniment grand, avec des statuts, conventions, codes pour que ces règles soient sempiternelles, indéfectibles.

Isaïe XIVL : 6-8, 24

« Ainsi parle El-Shaddaï, roi d’Israël, son rédempteur : Je suis le premier et je suis le dernier, à part moi, il n'y a pas de Dieu.

Qui est comme moi ? Qu’il crie, qu'il le proclame et me l’expose ; depuis que j'ai constitué un peuple éternel, ce qui se passe, qu'il le dise, et ce qui doit arriver, qu'il le leur annonce.

Ne vous effrayez pas, soyez sans crainte, dès longtemps ne vous l'ai-je pas annoncé et révélé ? Vous êtes mes témoins. Y aurait-il un Dieu à part moi ? Il n'y a pas de Rocher, je n'en connais pas ! »

« Ainsi parle EL-SHADDAÏ, ton rédempteur, celui qui t'a modelé dès le sein maternel, c'est moi, EL-SHADDAÏ qui ai fait toutes choses, qui seul ai déployé les cieux, affermi la terre, sans personne avec moi ! »

Pendant tout ce Temps, dans l’Univers, l’immense pagaille, anarchie, désordre, fatras, fouillis, ne cessât d’augmenter

Par les versets ci-dessus, EL-SHADDAÏ affirme qu’il était seul sans personne avec lui quand il créa la Galaxie Terre dans la Voie Lactée, mais en plus quand il posa la Terre avec les autres planètes à une certaine distance de l’astre lumineux toutes tenues les unes aux autres par un fil invisible afin que la vie soit sur la planète « Terre. » IL ajouta à cette planète un satellite, qui par réverbération de la lumière de l’astre central lumineux, éclairerait la Terre la nuit, ainsi qu’une influence sur la masse des eaux de cette Terre.

Jésus le Nazaréen n’était pas avec son Père géniteur à la fondation de la Voie Lactée et de la Galaxie Terre. Il n’était pas présent non plus quand EL-SHADDAÏ créa le premier invisible, Sammaël, avec la poussière du cosmos et du feu, puis Michel, Gabriel, Ouriel, Raphael, Vevriel Nathanael, et toute la milice des Cieux avec des myriades de myriades. Il les fit à sa ressemblance avec un cerveau et un esprit leur donnant la vue, l’ouïe, l’odorat, le gout et la parole afin qu’ils soient libres de leur pensé et de leurs actes

« IL » installât une hiérarchie pyramidale qui serait valable pour tout l’Univers, le visible et l’invisible, l’infiniment grand et l’infiniment petit, le solide, liquide, gazeux pour qu’il y ait de l’ordre dans toutes choses et que ce capharnaüm n’existât plus.

Tout cela il ne le fit pas seul, mais avec l’aide de ces milices, IL allait mettre de l’ordre dans cette Univers donnant un sens de rotation aux étoiles et planètes ainsi qu’un sens de déplacement elliptique

La suite la semaine prochaine, en attendant portez-vous bien !

Salutations cordiales à Tous.

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.