Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juillet 2017

Un second Commencement

b1 - Grandeloupo-recherche -.jpgUn second commencement

 

 

Bonjour à vous Tous Lectrices et Lecteurs

Voilà plus de trois mois que je n’ai donné aucun signe de vie ; une bonne partie de ce temps je l’ai vécu à l’Hospital pour plusieurs opérations ; ce temps de souffrances pénibles qui continue toujours aujourd’hui, je l’ai passé en bagarre avec moi-même

Comment pourrai-je écrire sur ce « Dieu » seul et unique si moi-même je me pose des questions sur son existence, sur ces pouvoirs avec la race humaine, sur la relation qu’il exerce avec ce dernier.

Oui ! pendant ces périodes de souffrances insupportables, que même à mes pires ennemis je ne souhaite pas, ces questions et beaucoup d’autres je me les suis posées. Certains de vous diront que c’est une perte de foi, et ils ont sûrement raison quelque part, mais quand la souffrance est là et que jours et nuits il n’y a pas de repos, alors oui !,.. j’ai appelé « Dame Mort » ! ….

Comment voulez-vous que je vous retransmettre la voie de ce « Dieu » seul et unique, de ce Dieu que je nomme EL-SHADDAÏ comme écrit sept fois dans la Genèse, si moi-même je perds la foi ? …

Impossible ! …

Alors contrairement à mon habitude, je vais agir comme les Curés, Abbés, Évêques, Cardinales et Papes, enfin toute la hiérarchie chrétienne en disant « Faites ce que je vous dis et ne faites pas ce que je fais ! » En écrivant je ressens toute l’hypocrisie qu’il y a derrière ces quelques mots.

Comme écrits plus haut, je ne souhaite pas à mon pire ennemi, de supporter les souffrances que j’endure, même en ce moment où je vous écris, pour vous encourager à suivre les Lois et Préceptes de ce seul et unique Dieu, Lui qui s’est façonné par lui-même, Lui qui n’a pas de commencement, Lui qui n’a pas et n’aura pas de fin. Oui ! je crois en Lui, en son « Unicité », et là, je vous parle de ce « Dieu » par amour pour Lui, cet amour non charnel, non !, mais un amour « Platonicien », un amour pur qui ne demande rien en échange, et là encore c’est mentir ! Je parle de cet amour, l’amour d’une amitié, comme « Il » nous a donné l’exemple, avec son « Ami, » « Moïse », qu’IL pleura longuement, tout Dieu qu’Il était, et qu’Il est, c’est, cet amour de cœur que j’ai avec ce « Dieu », voilà pourquoi je ne le rends pas responsable de mes souffrances, mais que je le prie Lui, EL-SHADDAÏ, comme étant mon « Dieu », le seul véritable « Dieu » (Évangile de Jean XX : 17).

Ce n’est pas pour cela que je renie son Fils, Jésus le Nazôréen, que je considère comme mon Roi, comme mon assesseur, mon paraclet, mon avocat devant son Père géniteur, lui Jésus nommé au Ciel Emmanuel, qui a eu deux commencements, le premier dans les Cieux, façonné par la volonté de son Père, dans les entrailles de Celui-ci, qui l’engendra comme la femme enceinte, voilà pourquoi ce « Dieu » seul et unique est, de tout l’Univers, le seul à connaître les secrets de la vie.

Je réitère, EL-SHADDAÏ est androgyne,

(Dictionnaire : être qui réunit les deux sexes. Se dit d’une plante qui a des fleurs mâles et femelles sur le même pédoncule. Personne dont l’apparence physique ne laisse pas aisément deviner le sexe, dont l’identité de genre n’est pas nettement définie. En mythologie être fabuleux possédant les deux sexes, mâle et femelle.) et nous humains sommes à sa ressemblance, mâle et femelle et de plus dans l’Univers, comme sur la Terre tout ce qui vit et respire est mâle ou femelle mais il existe des plantes possédant les deux sexes, ainsi que certains animaux, le pense à l’escargot, l’huitre, la moule.

Je reviens à notre Roi, Jésus le Nazôréen, qui fut engendré une seconde fois par le corps féminin de Marie qui reçut le spermatozoïde d’EL-SHADDAÏ, et pour la seconde fois Jésus le Nazôréen fut façonné dans un corps, celui du genre humain. Mais alors Jésus le Nazôréen aurait trois images ? La première celle de sa naissance dans les Cieux, puis son image terrestre, et le double de cette image terrestre qui vit dans l’Univers, et selon notre « Jugement » à notre mort corporelle nous errerons dans le firmament bousculé entre le bien et le mal, où nous attendrons notre résurrection dans une « Demeure » de repos car Jésus le Nazôréen a toujours dit « qu’il existait beaucoup de « Demeures » dans le Royaume de son Père ».(Évangile de Jean XIV :2, « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures, sinon, je vous l'aurais dit ; je vais vous préparer une place. »). Je suis convaincu que Jésus le Nazôréen une fois décédé, a repris sa première image. J’aurai aimé connaître son ADN ainsi que celui de sa mère Marie et fait étrange, aucun de ces deux corps ne goûta la terre

Ce fils d’EL-SHADDAÏ de naissance divine par deux fois, la première dans les Cieux, la seconde d’un corps humain mais venant, les deux fois, d’un spermatozoïde d’EL-SHADDAÏ, donc divin. Ce n’est pas pour cela qu’il est un « Dieu » car à chaque fois il eut un commencement, à chaque fois il fut sorti du « néant » par la volonté d’un autre être, rien que ces deux faits devraient nous faire réfléchir sur la « divinité » de Jésus-Christ prôné par le christianisme. EL-SHADDAÏ ce « Dieu » seul et unique dont nous ignorons le commencement puisque créé par lui-même, Lui substance, déclara ceci, Isaïe XIVL : 24 , « Ainsi parle EL-SHADDAÏ, ton rédempteur, celui qui t'a modelé dès le sein maternel, c'est moi, EL-SHADDAÏ qui ai fait toutes choses, qui seul ai déployé les cieux, affermi la terre, sans personne avec moi ! » Deutéronome IV : 39, « Sache-le donc aujourd'hui et médite-le dans ton cœur : c'est EL-SHADDAÏ qui est Dieu, là-haut dans les Cieux comme ici-bas sur la terre, lui et nul autre. Isaïe LXIII : 10-11 « --- ; afin que vous le sachiez, que vous croyiez en moi et que vous compreniez que c'est moi EL-SHADDAÏ : avant moi aucun Dieu n'a été formé et après moi il n'y en aura pas.

Moi, c'est moi EL-SHADDAÏ, et en dehors de moi il n'y a pas de Sauveur. »

EL-SHADDAÏ revendique son « Unicité », il est le seul et unique « Dieu », avant lui il n’y en avait pas, et après Lui, il n’en existera aucun.

L’histoire du Monde et de l’Univers commence ainsi : « Il y avait une étendue noire, sombre et froide qui s’étendait de l’infinie à l’infinie et encore de l’infinie à l’infinie, seul un être de lumière parcourait cette immensité silencieuse, ténébreuse, frigorifique d’Est en Ouest, du Nord au Sud il dit ; « Il faut que cela change alors dans le plus profond des Ténèbres il alla réveiller Adonaël lui ordonnant ………, ceci est une autre histoire, puis il continua à parcourir cette immensité sombre, glaciale des Ténèbres et alla réveiller Arouchaz ……., ceci est une autre histoire et l’immensité de l’Univers commença à vivre »

EL-SHADDAÏ est substance puisqu’il est de différentes matières existantes par elles-mêmes, le tout réuni formant une silhouette humaine. Ces matières d’où viennent-elles ? Quelles sont-elles ? L’immensité de l’Univers était noire, sombre et glaciale, vide de toute chose.

Que de questions que nous connaîtrons sans aucun doute après notre mort corporel, car de nous il restera toujours quelque chose sur la Terre, même microscopique dans l’infiniment petit. Il est prouvé scientifiquement que depuis que l’humain est sur la Terre, si tous ressuscitaient nous ne dépasserions pas les quatorze milliards d’individus. De plus il est difficile de croire en l’Évolution surtout qu’il a été prouvé par les scientifiques que l’évolution de Darwin est une superbe supercherie, ce dernier s’étant servie des découvertes biologiques de Lamarck biologiste français qui découvrit l’évolution de certains insectes produit par la terre de la Terre, confirmant ces paroles bibliques : « Que la terre produise ….. »

Je reviens sur le début de mes écrits et sur notre Roi Jésus le Nazôréen, le Jésus-Christ des chrétiens qui soixante-douze heures passé dans le tombeau dit, Jean XX : 16-17, « Jésus lui dit : « Marie ! » Se retournant, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! » - ce qui veut dire : « Maître ». Jésus lui dit : « Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » à une certaine « Marie », nous ignorons laquelle, mais ce n’est pas sa mère c’est une certitude.

Une certitude aussi, Jésus le Nazôréen monte aux Cieux pour recevoir son investiture comme Roi, et il est de retour sur la Terre le soir même, puisqu’il se fait connaître par ses Apôtres qui se sont enfermés par peur des représailles des pharisiens. Jésus le Nazôréen n’est toujours pas investit sur Terre comme « Roi », car c’est « Sammaël » le premier Ange créé par EL-SHADDAÏ, qui se rebella contre Lui, qui est Roi, « Prince du Mal pour les humains, » de la Terre et de ces environs, même encore aujourd’hui et qui restera tant que les jours ne sont pas accomplis, jusqu’à l’ère des « Dernières Générations », quand la race humaine deviendra pire que Sodome et Gomorrhe

Comme déjà écrit, si EL-SHADDAÏ n’intervient pas la race humaine va à sa perte en se détruisant elle-même par le sang qui est de plus en plus dégénéré, lui qui transporte la vie, transportera la mort et l’extinction de la race humaine. Je ne pense pas que celui qui de ses mains façonna la race humaine à son image, à son reflet en déployant muscles, artères, veines, nerfs avec son armature squelettique laissera son invention se détruire par elle-même. Ceci est impensable ! impossible ! et surtout inacceptable !

Je sais que ce Dieu seul et unique, aime cet humain plus que tout, car c’est sa plus belle invention, sa plus splendide création dans tout l’Univers, qu’Il s’est même lié d’amitié avec cet humain, voilà pourquoi, malgré mes souffrances je sais que ce Dieu est au-dessus de ma tête,  sonde mon cœur et que je le prie Lui comme « Dieu » et non son Fils qui a donné sa vie humaine pour nous permettre de ressusciter en tant qu’humain.

Je réitère, priez par Jésus le Nazôréen comme votre avocat, votre assesseur, mais jamais comme un « Dieu », comme « Dieu », car jamais, j’écris bien jamais, car je le pense, il n’est un « Dieu », alors prions son Père géniteur comme il se doit, chacun à sa place, EL-SHADDAÏ comme le « Dieu » seul et unique de tout l’Univers et son Fils comme notre « Roi », notre paraclet synonyme avocat, notre assesseur, là est la vérité, la croyance, et nous n’avons pas besoin d’objet idolâtre tel que le crucifix, la croix, ou des statues représentatives d’humains nommés « saint » et qui ne sont pas « Sains ».

Portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales à tous !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.